Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Coupe des oreilles du chien : l’otectomie est-elle encore autorisée en France ?

Mardi 27 Octobre 2020 | Par Nathalie D'Abbadie

Chez certaines races de chiens, l’otectomie, ou la coupe des oreilles, a longtemps été une pratique courante. Pourquoi coupe-t-on encore les oreilles des chiens dans certains cas ? Est-ce légal ? Découvrez les spécificités de cette opération qui est tantôt esthétique ou médicale.

L’otectomie, ou la coupe des oreilles du chien, est interdite en France sauf raison médicale valable. En quoi consiste cette opération, et pourquoi existe-t-elle ? Explications.

Qu’est-ce que l’otectomie ?

L’otectomie est une opération chirurgicale qui consiste à couper une partie des pavillons des oreilles d’un chien, et ce à des fins médicales ou esthétiques.

C’est une opération simple mais radicale, où l’on découpe la peau et le cartilage du pavillon auriculaire, avant de suturer la peau et faire porter une collerette à l’animal pendant 15 jours.

Après l’opération, l’apparence des oreilles est changée, puisque la partie tombante de l’oreille a été ôtée.

Cette opération est effectuée sous anesthésie, entre le 2ème et le 4ème mois du chiot, avant que le cartilage de l’oreille n’effectue sa cassure définitive. Les techniques de coupe sont variées, et les oreilles peuvent être raccourcies d’un tiers ou de 2/5, selon la race du chien.

pit bull aux oreilles coupées

Pourquoi coupe-t-on les oreilles des chiens ?

A l’origine, l’otectomie s’est répandue chez les chiens de travail qui pouvaient être « gênés » par leurs oreilles pendant l’exercice de leurs fonctions.

Les oreilles des chiens sont sensibles en plus d’être longues à cicatriser. Cibles faciles lors des combats de chiens, et pouvant être blessées lors des déplacements des chiens de chasse en meute, par exemple, elles représenteraient une vulnérabilité chez les chiens utilitaires. Il est toutefois difficile de savoir si l’otectomie a répondu à un besoin réel, ou si ce sont les croyances des propriétaires de chiens qui y ont donné lieu.

Parmi les races de chiens concernées, on trouve notamment le Dobermann, le Beauceron, le Boxer, le Briard, le Bouvier des Flandres, le Berger des Pyrénées, le Schnauzer et le Pit Bull.

Avec le temps, l’otectomie a également été pratiquée pour des raisons esthétiques, car la forme des oreilles coupées a fini par plaire visuellement aux éleveurs comme aux propriétaires de chiens.

Ainsi, des chiens pouvaient se faire couper les oreilles simplement pour être « plus beaux », ou pour donner un aspect plus menaçant à des chiens issus de races utilisées pour la garde ou la défense.

Pendant un temps, la coupe des oreilles faisait même partie du standard de certaines races de chien, et était donc obligatoire pour que l’inscription de l’animal dans le LOF (Livre des Origines Françaises) soit confirmée.

En plus de la coupe des oreilles, la caudectomie, ou coupe de la queue du chien, a également vu le jour pour des raisons similaires. On a aussi cru que le fait de couper la queue de certains chiens renforcerait leurs reins ! Malheureusement, la caudectomie reste tolérée en France aujourd'hui, même si la Société Centrale Canine l'interdit pour 9 races de chiens.

>>> L’amputation de la queue causerait des douleurs au chien sur le long terme

On peut également penser à l’ablation définitive des griffes des chats qui consiste à retirer les griffes et la 3ème phalange des doigts du chat pour l’empêcher de griffer ou faire ses griffes. Cette pratique est formellement interdite en France, car il s’agit d’une opération lourde et douloureuse pour l’animal qui en souffre à vie.

beaucerons oreilles coupées et non coupées
Deux Beaucerons, avec et sans oreilles coupées - Crédit photo : Facebook

Otectomie chez le chien : que dit la loi française ?

La coupe des oreilles a été interdite (sauf pour des raisons de santé) par la Convention européenne de protection de l’animal de compagnie, signée par la majorité des pays européeens en 1987.

Le 15 janvier 2008, une proposition de loi a été déposée à l’Assemblée Nationale pour autoriser l’otectomie de nouveau en France. Elle n’a pas abouti, mais le sujet fait encore débat aujourd’hui.

La vente d’animaux ayant subi cette opération donne lieu à une sanction pénale depuis le décret 2008-871 du 28 août 2008.

Quelles sont les conséquences des oreilles coupées chez le chien ?

L’otectomie est désormais interdite en France pour des raisons non médicales, mais cela ne veut pas dire qu’elle n’existe plus, dans l’Hexagone ou à l’étranger.

Si certains déplorent cette interdiction, avançant que les chiens avec oreilles pendantes font plus d’otites, par exemple, l’otectomie n’est pas sans conséquences pour le chien, au-delà de l’aspect esthétique.

En effet, la cicatrisation de l’otectomie peut être douloureuse et donner lieu à des infections dans certains cas, en plus d’être une expérience globalement stressante pour l’animal. Il arrive aussi que les chiots soient traumatisés par cette expérience, et soient très peureux quand on s’approche de leurs oreilles… Même si d’autres individus s’en remettront très bien.

De plus, la Société Centrale Canine refuse désormais de confirmer l’inscription dans le LOF (Livre des Origines Françaises) des chiens aux oreilles ou queues coupées.

Dans tous les cas, la pratique de l’otectomie pour des raisons esthétiques est bien évidemment problématique, puisqu’on inflige de la douleur et de l’inconfort aux animaux dans l’esprit de les rendre plus conformes aux goûts et usages qu’on en a en tant qu’humains.

Dans quels cas un vétérinaire procède-t-il à une otectomie ?

Cela peut arriver qu’un vétérinaire procède à une otectomie chez un animal de compagnie lorsque l’état de santé de l’animal le nécessite.

On peut par exemple penser aux otites à répétition chez un chien aux oreilles tombantes, la présence d’un épillet dans l’oreille, une blessure à l’oreille, ou encore une tumeur sur la partie extérieure de l’oreille qu’il faudrait ôter pour éviter qu’elle ne s’étende.

Il s’agit là d’une otectomie pour raison médicale, et qui n’est pas comparable avec une coupe des oreilles du chien à des fins esthétiques.

*

Si vous avez l’intention d’acheter un chien d’une race concernée par la coupe des oreilles, faites bien attention à ce que l’éleveur ne propose pas de chiots aux oreilles coupées ! Et si c’est le cas, il ne faut pas hésiter à en informer les autorités, afin d’aider les chiens à ne plus subir cette pratique douloureuse.

A lire aussi : Halte aux chiens hypertypes : il faut sauver le Bouledogue français !

A voir aussi :

> La santé de votre chien est aussi une priorité.
Assurez le avec notre partenaire Assur O'Poil.

# chien de race
Par Nathalie D'Abbadie Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)