Publicité

épillets chien
© Shutterstock

Mon chien a un épillet : que faire et comment les éviter ?

Par Elisa Gorins Autrice

Publié le

Les épillets sont connus comme étant un danger de l’été même s'ils apparaissent dès les premières chaleurs du mois de mai, que ce soit en ville ou à la campagne. Il faut donc faire attention à éloigner votre chien des épillets dès maintenant !

Les épillets sont déjà là et ils pourraient faire très mal à votre chien. Cette petite graine de graminée sauvage, également appelée espiagou, voyageurs ou folle avoine, se trouve dans la pelouse et les hautes herbes.

Où s’incrustent les épillets sur le chien ?

Aussi petite soit-elle, cette plante est dangereuse : l'épillet s’accroche aux poils du chien et peut pénétrer dans tous ses orifices, engendrant gêne et douleur. 

Cette plante est notamment redoutable lorsqu’elle pénètre dans l’oreille du chien. A cause de la douleur, l’animal aura tendance à pencher la tête sur le côté, comme il le ferait pour une otite. L’épillet peut s’enfoncer si loin qu’il risque de percer le tympan.

L'épillet peut également pénétrer dans les cavités nasales du chien et engendrer une sinusite purulente, ainsi que sous la peau et provoquer un abcès.

Que faire si mon chien a un épillet ? 

Si vous suspectez la présence d’un épillet chez votre chien, vous pouvez tenter de le retirer (si vous le voyez) à l’aide d’une pince à épiler.

Faites tout de même attention : en insistant trop, vous pourriez faire mal à votre chien, ou enfoncer l'épillet encore davantage. Il faut donc procéder avec prudence, et seulement si vous vous sentez confiant que vous pourrez enlever facilement et tranquillement l'épillet du pelage ou de la peau de votre chien.

Sinon, il est recommandé d’emmener votre chien chez le vétérinaire, qui aura sans doute besoin de procéder à une légère intervention chirurgicale pour le retirer.

Comment éviter les épillets avec votre chien ?

Puisqu’il vaut mieux prévenir que guérir, il est préférable d’inspecter minutieusement le poil de votre animal en rentrant de promenade afin de vérifier que votre chien n'a pas d'épillets.

Ce sera également l’occasion de veiller à ce qu’il n’ait pas été piqué par une tique et qu’il n’ait pas attrapé de puces.

Si votre chien a le poil long, comme le Colley (qui demande un toilettage particulier), ou le Yorkshire Terrier, vous pouvez le lui couper ou même le tondre afin que les épillets ne s’y accrochent pas. Selon les races de chiens, un toilettage régulier permettra aussi à l'animal de se sentir plus léger et avoir moins chaud à l'arrivée des beaux jours !

A lire aussi : Les chenilles processionnaires : de véritables dangers pour les animaux

Publi-communiqué

Plus de conseils sur...

Qu'avez-vous pensé de ce conseil ?

Merci pour votre retour !

Merci pour votre retour !

Laisser un commentaire
Connectez-vous pour commenter

3 commentaires

  • Utilisateur anonyme
    Utilisateur anonyme
    Je ne le savais pas que cela pouvait se mettre entre les coussinnets et que ça pouvait s infecter à la suite de mon rdv du 16 juin pour mon jack russell un veto comportementaliste une dame venait de faire opérer son chien, elle me l'a dit. Depuis je suis très vigilante.
  • Lauriane Jehl
    Lauriane Jehl
    Heureusement que je suis tombée sur ce post!!! Je savais pas que c'était dangereux, mes chiens en avaient plein!!! Je serai plus vigilante maintenant, merci Wamiz!!!
  • Denisemolik
    Denisemolik
    ou j habitais avant il y en avait beaucoup mon boxer en avait pris un dans le nez c etait horrible il eternuait avec du sanf il a fallu l endormir pour le sortir puis mon briard en a pris un dans l oreille et un entre les doigts les 2 fois il a fallu endormir et dans la patte ça a été une vrai operation car il etait remonte dans la patte c etait douloureux pour lui alors attention il faut bien surveiller quand on rentre de promenade
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

3 commentaires sur 3

Vous voulez partager cet article ?