Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Mon chien a une boule à l’anus : pourquoi ? Que faire ?

Jeudi 16 Juin 2022 |

La région anale chez le chien peut être le siège de différentes pathologies, souvent douloureuses. Les plus fréquentes, abcès des glandes anales et circumanalomes, se manifestent par l’apparition d’une boule sur l’anus du chien. Les traitements, chirurgicaux et médicaux, permettent de restaurer le bien-être de l’animal.

S’il est vrai que l’on n’observe pas l’anus de son chien tous les jours, il est conseillé de se pencher sur le sujet en cas d’apparition de symptômes tels que : démangeaisons, traces de sang ou de pus, plaintes à l’émission des crottes… Ces signes peuvent être les témoins d’une affection des glandes anales ou périanales du chien. À soulager sans tarder.

Et si c’étaient les glandes anales de mon chien ?

  • Qu’est-ce que c’est ?

Le chien (et le chat) présente de chaque côté de l’anus 2 petites glandes en forme de sac (d’ailleurs on les appelle aussi sacs anaux du chien). Elles sécrètent un produit plus ou moins liquide qui est évacué au niveau de l’anus par 2 petits conduits, lors de la défécation ou en cas d’émotion.

Le produit éjecté est très malodorant (cela est normal). En revanche, il ne doit être ni sanguinolent, ni purulent. Ces glandes jouent un rôle dans la communication olfactive entre canidés.

Parfois, les glandes anales canines s’engorgent. Le chien présente alors souvent un prurit ; il se frotte les fesses par terre en faisant le signe dit du traineau. Il est important d’aller les faire vider chez le vétérinaire afin de soulager l’animal et de lui éviter une infection par stagnation du contenu.

  • L’abcès des glandes anales chez le chien

Il se manifeste dans un premier temps par une grosseur douloureuse et enflammée (rouge) sur un côté de l’anus. Dans un second temps, il peut se percer et se vider en laissant échapper du pus parfois mêlé de sang.

Le chien souffre beaucoup, se lèche le derrière et a du mal à faire ses besoins. Il peut être fiévreux.

Le traitement est chirurgical : le vétérinaire débride l’abcès et nettoie la lésion en profondeur. Le traitement médical fait appel aux antibiotiques et aux antalgiques. Le chien doit porter une collerette le temps de la cicatrisation.

En cas de récidive ou de passage à la chronicité, l’exérèse de la glande anale peut être proposée, mais c’est une opération plus délicate.

  • Les tumeurs des glandes anales chez le chien

Elles sont plus rares. Il s’agit essentiellement de l’adénocarcinome du sac anal qui est une tumeur cancéreuse agressive.

Le traitement est chirurgical (retrait de la glande cancérisée et éventuellement des ganglions).

Le berger allemand, le chihuahua et le teckel sont prédisposés aux affections des glandes anales du chien.

Et si c’étaient les glandes périanales de mon chien ?

  • Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit de petites glandes sébacées non productrices (elles ne sécrètent pas de sébum) situés sur le pourtour de l’anus. On les appelle aussi glandes circumanales ou glandes  hépatoïdes. À l’état normal, elles ne sont pas visibles. On commence à les observer lorsqu’elles se tumorisent, formant des petites boules sur l’anus du chien.

  • Les tumeurs des glandes circumanales du chien

Il s’agit principalement d’adénomes (tumeur bénignes) ; on les appelle aussi circumanalomes.

Elles peuvent être uniques ou multiples. Leur diamètre est variable de quelques millimètres à plusieurs centimètres. Elles ont une consistance dure, plutôt non douloureuse, mais elles peuvent aussi s’ouvrir et devenir sanguinolentes.

Les tumeurs des glandes circumanales du chien sont sous dépendance d’une hormone : la testostérone. Elles sont plus fréquentes chez le mâle non stérilisé et apparaissent plutôt chez les animaux d’âge moyen à sénior.

Le traitement est chirurgical (exérèse des tumeurs) et doit être complété par une castration (chirurgical ou chimique) pour éviter les récidives.

Le cocker, le beagle et le bulldog font partie des races prédisposées aux circumanalomes.

Les tumeurs malignes (adénocarcinome) des glandes périanales du chien sont beaucoup plus rares. Le diagnostic différentiel entre tumeur bénigne et cancer est réalisé lors de l’examen histologique en laboratoire vétérinaire de la masse retirée.

Mon chien a une boule à l’anus : pourquoi ? Que faire ?
monsieur kie / Shutterstock

Y-a-t’il d’autres pathologies périanales chez le chien ?

Dans cette région, on rencontre d’autres pathologies, mais qui n’ont pas vraiment de lien direct avec l’anus :

  • La hernie périnéale du chien

Elle se manifeste par la formation d’une masse plutôt molle sous ou à côté de l’anus. Elle est due à l’affaiblissement du muscle périnéal qui se rompt et laisse passer de la graisse ou des organes abdominaux. En cas d’engagement des intestins ou de la vessie avec étranglement, la hernie périnéale devient une urgence vitale.

Le traitement passe par la chirurgie.

Cette pathologie est plus fréquente chez les animaux âgés.

  • Les fistules périanales du chien

Aussi appelées furonculose anale, il s’agit de lésions très douloureuses au niveau des tissus entourant l’anus. On observe des érosions (sorte de « trous ») souvent profondes et suppurées (pas de boule). L’origine de cette affection est encore mal connue.

Le berger allemand est prédisposé.

En cas de lésion au niveau de l’anus de votre chien, il ne faut pas tarder à consulter. En effet, il s’agit d’une région sensible et qui s’infecte rapidement. De nombreuses pathologies de la région anale chez le chien sont bénignes et guérissent rapidement avec un traitement approprié.

Isabelle Vixège

Dr vétérinaire

# santé animale
Crédits photo :

Yekatseryna Netuk / Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)