Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chien :

5 conseils aux Macron (et à tout nouveau maître) pour faire le bonheur de leur chien

Mercredi 30 Août 2017 | Par Elisa Gorins

Emmanuel et Brigitte Macon sont depuis quelques jours les heureux propriétaires de Nemo, un croisé Labrador-Griffon adopté à la SPA. Voici ce que nous leur conseillons, à eux comme à tous ceux qui ont récemment accueilli un chien.

Adopter un chien implique de lui offrir le meilleur environnement possible. Un maître responsable doit veiller au bien-être de son animal, et cela se traduit par différents points : 

1. Déterminer « sa place » dans la maison

Que le chien habite à l’Elysée ou dans un petit appartement, il doit avoir un endroit bien à lui qui lui soit entièrement dédié : une niche, un panier, un coussin, une couverture, une cage… Ce lieu doit être pour lui son repère, son refuge. Il doit être situé dans un lieu calme où il pourra se reposer et dormir sans être dérangé. C’est également à cet endroit que son maître lui demandera d’aller de temps en temps, en lui apprenant l’ordre : « au panier » ou « à ta place ».

2. Lui donner une alimentation adaptée

Lorsque le chien arrive à la maison, il est déjà habitué à être nourri avec une marque de croquettes bien précise. Il est cependant possible de changer son alimentation à condition d’effectuer une période de transition. Les façons de nourrir son chien sont nombreuses et variées, et on trouve aujourd’hui de tout sur le marché, pour tous les prix : croquettes classiques, avec ou sans céréales,  BARF, alimentation humide, nourriture ménagère… C’est aux maîtres, en accord avec un vétérinaire, de choisir l’alimentation qui lui semble la plus adaptée aux besoins de son chien, en fonction de sa race, de sa taille, de son âge et de ses éventuelles problématiques de santé.

> Comment bien nourrir son chien à chaque étape de sa vie ? 

Les repas du chien lui seront proposés une à deux fois par jour, dans une gamelle adaptée. Une autre gamelle, avec de l’eau fraîche, doit être laissée à la disposition de l’animal en permanence.

3. Lui permettre de se défouler

Si le chien n’est pas propre lorsqu’il arrive à la maison, il faut bien entendu lui apprendre à faire ses besoins dehors, en le félicitant à chaque fois que cela se produit, et le sortir très régulièrement (si possible toutes les deux heures).

Outre ces sorties nécessaires, il est très important de permettre à son chien de se dépenser à l’extérieur : se promener, renifler les odeurs, rencontrer d’autres chiens et s’habituer aux bruits de son environnement font partie de ses besoins. Il est recommandé de promener son chien au moins une heure par jour, mais davantage si l’animal est très énergique. Il faut également lui enseigner le rappel afin de pouvoir le détacher et lui permettre de s’ébattre en toute liberté de temps en temps.

C’est ainsi que le chien se socialisera et s’adaptera à sa nouvelle vie. Il faut garder à l’esprit qu’un chien suffisamment dépensé à l’extérieur est généralement un chien bien dans ses pattes à l’intérieur !

4. Créer du lien avec son chien

Avoir un nouveau chien à la maison, c’est bénéficier d’une grande d’ose d’amour. Même si le chien peut se montrer timide, méfiant ou stressé au début, il est important de créer du lien avec lui. Il faut cependant y aller en douceur et ne pas brusquer son toutou : s’il ne veut pas être câliné, il ne faut pas l’y forcer ! Inutile également de le présenter à beaucoup de monde s’il n’est pas à l’aise avec les inconnus. Y aller étape par étape, au rythme de l’animal est la clé du succès !

Pour créer du lien avec son chien, on peut lui proposer des jeux, des sorties ou encore l’initier à la pratique d’un sport canin. Il est important de passer du temps avec son chien et de le mettre en confiance

5. Eduquer son chien

Eduquer son chien est totalement indispensable. Selon l’âge auquel on l’a adopté et son passé, l’animal est peut-être déjà plus ou moins éduqué au moment d’arriver dans sa nouvelle famille. Si ce n’est pas le cas, il faut alors tout lui apprendre : à faire ses besoins dehors, à rester seul sans faire de bêtises ou aboyer, à ne pas sauter sur les gens, à ne pas voler de nourriture ou manger tout ce qu’il trouve au sol, à ne pas s’enfuir, etc. Même si le chien n’est plus tout jeune, il est encore possible de le « rééduquer », à tous les âges. L’aide d’un éducateur canin peut être très utile !

Quoi qu’il en soit, le chien doit comprendre qui est son maître. Il s’agit en principe de la personne qui le nourrit, le sort, passe le plus de temps avec lui et l’éduquer. Pour faire comprendre à son chien « qui est le maître », il n’est pas nécessaire d’user de la force ! Il suffit simplement d’être cohérent avec lui : si le canapé lui est interdit le lundi, il ne peut lui être autorisé le mardi ; s’il ne doit pas réclamer à manger pendant que vous êtes à table, ne lui donnez jamais quoi que ce soit pendant que vous mangez, etc.

> Quels sont les premiers ordres à apprendre à son chiot et comment les enseigner ? 

Pour éduquer son chien, il est recommandé d’avoir une approche positive : on préférera donc récompenser son animal lorsqu’il agit bien (à l’aide d’une friandise, d’une caresse ou tout simplement au son de la voix) plutôt que de le réprimander. L’aide d’un éducateur canin peut être la bienvenue !

Eduquer son chien demande un certain investissement, mais c’est une étape obligatoire pour que les années à venir, passées à ses côtés, se passent harmonieusement. Une bonne éducation, faite de douceur et de cohérence, est la clé d’une relation saine et complice entre un maître et son chien.

A lire aussi : Education du chiot : 10 conseils de base pour bien l'éduquer

Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook