Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Akita américain

Akita américain
Akita américain
Autre(s) nom(s) :
Akita américain, American Akita
Origine :
Section :
Spitz asiatiques et races apparentées

Caractéristiques physiques du Akita américain

Le Akita américain (anciennement Grand chien japonais) est un chien de grande taille, de constitution solide, bien équilibré, à l’ossature lourde. Les yeux sont marron foncé, relativement petits, de forme à peu près triangulaire. Les oreilles sont bien érigées et petites par rapport au reste de la tête. La forme est triangulaire, légèrement arrondie à l’extrémité. La queue est grande et dotée d’un poil fourni, portée haut ou enroulée sur le dos ou les flancs, ou encore pendante sous le dos.

Poil : droit, rêche, rigide et un peu rehaussé, à sous-poil épais, doux, dense et plus court que le poil extérieur.
Couleur : toutes les couleurs sont admises, du rouge au fauve, au blanc, etc., y compris tacheté ou rayé. Les sujets blancs uniformes ont un masque. Les tachetés ont une base blanche et des taches uniformément réparties qui couvrent plus d’un tiers du corps. Le sous-poil peut être d’une couleur différente de celle du poil de couverture.
Taille : 66 à 71 cm pour le mâle et 61 à 66 cm pour la femelle
Poids : 45 à 60 kg

Origines et histoire

À l’origine, son histoire coïncide avec celle de l’Akita japonais. À partir du XVIIe siècle, dans la région d’Akita, les Akita matagis (ou chiens de chasse à l’ours) étaient employés en tant que chiens de combat. Ils furent croisés à partir de 1868 avec des Tosa et des Mastiff, ce qui augmenta leur taille au détriment d’autres caractéristiques propres aux chiens de type Spitz.

Caractère et aptitudes

C’est un chien amical, attentif, digne, docile et courageux. Aujourd’hui, le Akita américain est devenu chien de compagnie et d’exposition, avec une bonne aptitude à la garde.

Affectueux :

L’Akita américain est le chien de toute la famille, il ne va pas s’attacher seulement à un membre du groupe social. Il fait partie des chiens qui opposent avec une grande distinction leur famille adoptive et le reste du monde.

Il sait se montrer tendre, voire pot-de-colle chez certains rares sujets, mais reste tout de même un chien indépendant, voire distant selon les caractères.

Par exemple, en public, il ne faut pas espérer que ce chien fasse preuve de démonstrations affectives, il les réserve à sa famille en privé, à l’abri des regards.

Joueur :

Ce chien peut être un très bon compagnon de jeu, notamment pour les enfants âgés mais ce sera toujours s’il le veut. On ne pourra jamais obliger ou presser ce chien à coopérer, et ce même si c’est pour une activité ludique. Il faudra souvent s’adapter à ses humeurs.

Calme :

Très calme, l’Akita américain aime rester tranquille et faire la sieste pendant de longues heures. Toutefois, il peut partir au quart de tour, notamment s’il sent un danger approcher. C’est un chien qui reste très alerte et vigilant, malgré son apparence de chien posé.

Intelligent :

Même si ce n’est pas un chien de travail, cela ne signifie pas qu’il n’est pas un chien intelligent. Au contraire, il fait preuve de beaucoup de ruse pour se soustraire aux différents commandements de ses maîtres qu’il ne les considère pas cohérents.

Chasseur :

Même s’il n’est absolument pas utilisé en tant que chasseur, l’Akita américain possède un fort instinct de prédation. Il sera d’ailleurs parfois difficile de le lâcher en pleine forêt par exemple ou de l’empêcher de poursuivre un gibier, même si le rappel est acquis en temps normal.

Il faut savoir que rien n’est jamais acquis à 100% avec un Akita. Toutefois, même si un instinct ne peut être supprimé, il peut néanmoins être modelé et limé grâce à un important travail éducatif. Mais il convient avant tout de considérer le chien tel qu’il est et de respecter sa vraie nature.

Craintif / méfiant avec les inconnus :

Lorsqu’il est chiot, l’Akita américain est un amoureux des gens, il aime tout le monde et prend plaisir à interagir. En revanche, lorsqu’il atteint la puberté et ensuite à l’âge adulte, il devient plus réservé, voire indifférent.

Il n’apprécie pas les caresses d’inconnus et le fera comprendre en les esquivant ou en s’éloignant tout simplement.

Dénué de toute forme d’agressivité envers les humains, il pourra toutefois montrer de manière explicite son mécontentement si ces derniers insistent dans leur prises de contact.

Indépendant :

L’American Akita, ainsi nommé par les anglo saxons, est un chien fier et indépendant qui aime sa tranquillité et qui peut parfois se montrer très distant. Toutefois, cela ne l’empêche pas d’être très proche (à sa manière) de son groupe social auquel il tient particulièrement.

Comportement

Supporte la solitude :

Ce chien est indépendant, fier et il apprécie plus que tout sa tranquillité mais il garde toujours un oeil sur sa famille, il a besoin de sa présence pour être serein. De fait, les longues périodes de solitude ne lui sciaient absolument pas.

Un apprentissage progressif et positif à la solitude devra être mis en place dès l’arrivée du chiot Akita américain à la maison pour lui permettre de vivre plus sereinement les absences de ses maîtres, qui ne devront en aucun cas être prolongées.

Facile à éduquer / obéissant :

Ce chien n’étant pas un chien dit “de travail”, il n’a donc pas les mêmes capacités d’apprentissage qu’un chien de berger par exemple. Parfois têtu (ou plutôt très opportuniste) et n’appréciant absolument pas les contraintes et obligations, il est important de prendre en compte cet aspect de sa personnalité dans les méthodes éducatives proposées.

En tant que maître, il faut faire preuve de persévérance, d’assurance, de patience et de cohérence pour parvenir aux résultats souhaités. Pouvant vite se lasser du côté très répétitif d’une leçon, les séances éducatives doivent être pour l’Akita américain courtes, ludiques mais proposées régulièrement.

De plus, si la relation entre ce chien et son maître n’est pas optimale, il ne faudra pas s’attendre à obtenir des résultats. Une confiance mutuelle est nécessaire pour parvenir à une belle coopération.

Bien entendu, les méthodes brutales sont à proscrire car elles ne font qu’entacher la relation maître/chien. Les principes de l’éducation positive doivent être respectés tout en faisant preuve de fermeté et de constance.

Toutefois, pour finir, il ne faut pas s’attendre à ce qu’un Akita américain soit un as de l’obéissance. S’il ne perçoit aucune cohérence, il n’obéit pas, considérant que la commande n’est pas juste. Et lorsqu’il se décide à obéir, pour la rappel par exemple, ce sera à son rythme, un peu quand il veut et où il veut.

Aboiement :

L’Akita américain est réputé pour ne pas aboyer. Il existe bien évidemment des exceptions mais de manière générale, il reste peu bavard et sait se faire discret.

Les sujets qui sont amenés à aboyer sont, souvent, les chiens qui restent enfermés dans leur jardin sans jamais en sortir.

Fugueur :

Tant qu’il n’y a rien qui attire l’oeil ou le nez de l’Akita en dehors de son territoire familier, il n’a aucune raison de partir et s’échapper de son cercle familial.

En effet, souvent confondu avec le Husky qui, lui, est très fugueur notamment parce qu’il a besoin de courir, l’Akita, lui, préfère largement faire la sieste chez lui.

Toutefois, s’il vit dans un jardin, il est conseillé de sécuriser un maximum son environnement avec une clôture haute et solide car un rien peut interpeller ce prédateur et susciter son attention.

Destructeur :

De nature plutôt calme et posée, ce chien japonais peut toutefois se montrer destructeur si ses besoins ne sont pas suffisamment comblés. En effet, sa relative fainéantise peut parfois pousser ses propriétaires à ne pas répondre correctement à ses besoins de dépense qui sont pourtant bel et bien présents.

Il est important de parfois pousser son chien à sortir et le motiver pour partir en balade. En effet, il ne demandera que très rarement à aller se promener mais cela ne signifie pas qu’il n’en a pas besoin.

Gourmand / glouton :

Ce chien est davantage fine bouche (ou plutôt fine gueule) que glouton. Selon les individus, il est parfois difficile de contenter ce chien mais dès lors que la bonne alimentation est trouvée, elle constitue une très belle source de motivation pour le chien.

Chien de garde :

Vigilant et doté d’un grand courage, l’Akita américain est un bon chien de garde et sa simple présence permet de dissuader quiconque de s’approcher.

Il ne faut en effet pas se fier aux apparences, malgré son air de chien zen (et nul doute qu’il l’est réellement), il peut en quelques secondes changer d’attitude s’il sent que ses maîtres sont en danger.

Premier chien :

L’Akita américain est un chien au caractère bien trempé qui a des instincts primaires assez marqués de par son côté primitif, il n’est donc pas destiné à tout type de maître.

Il est très important de prendre ce chien comme il est et de ne pas vouloir brusquer ou changer sa vraie nature.

Une grande connaissance de la race, ses caractéristiques, ses qualités mais aussi ses “défauts” sont à intégrer avant de songer à une adoption.

Conditions de vie

Il peut vivre indifféremment dedans ou dehors. Il supporte facilement les basses températures.

Akita américain en appartement :

La vie en appartement ne conviendra à ce grand chien japonais que s’il bénéficie de plusieurs balades quotidiennes et de qualité.

N’ayant pas besoin de dépenses physiques intenses, ce chien peut très bien s’accommoder à une vie citadine même si une maison avec jardin lui convient tout autant.

Dans tous les cas, qu’il vive en appartement ou en maison avec jardin, ce chien a besoin de promenades extérieures quotidiennes pour se dépenser physiquement, mentalement, socialement et surtout de manière olfactive.

Besoin d’exercice / sportif :

Souvent considéré comme un chien de traîneau, notamment à cause de sa possible ressemblance avec le Husky, ce chien n’est pourtant pas le plus sportif de sa catégorie. En effet, sa morphologie ne lui permet pas de pouvoir tracter, d’une part, ni de pouvoir pratiquer d’activité sportive très intense.

De plus, il est conseillé d’attendre au moins la première année du chien avant de lui proposer des activités physiques stimulantes afin de ne pas nuir à sa croissance.

Ces chiens japonais aiment particulièrement les balades et randonnées tranquilles où ils prennent le temps de sentir toutes les odeurs présentes. Ils apprécient également patauger voire nager, la proximité d’un plan d’eau est donc un plus.

Enfin, bien qu’il y ait des Akitas plus toniques que d’autres, de manière générale, ce sont des chiens calmes qui préfèrent bien souvent dormir qu’aller se promener. Attention tout de même à leur proposer leur quotas de balades par jour, au minimum deux, et plus s’ils vivent en appartement bien entendu.

Voyage / Facilité de transport :

Il est très simple de comprendre pourquoi l’Akita américain n’est pas le chien le plus facile à transporter. Ses près de 60 kg influent énormément sur sa capacité à évoluer discrètement dans quelconque moyen de transport que ce soit.

Compatibilité

L’Akita américain et les Chats :

L’entente avec un chat est possible mais nécessite que les sujets aient grandi ensemble. Un chien (avec qui plus est un fort instinct de prédation) qui n’a jamais côtoyé de chat aura tendance à le considérer telle une proie s’il y est confronté pour la première fois à l’âge adulte.

L’Akita américain et les Autres chiens :

Ce chien cherche souvent la confrontation avec ses congénères, notamment ceux de même sexe que lui. De fait, la cohabitation entre deux sujets entiers de même sexe semble risquée.

Si une socialisation est mise en place, principalement avant les 3 mois du chiot Akita américain et qu’elle se poursuit régulièrement, de manière contrôlée et toujours positive, les codes canins intégrés permettront d’adoucir les rencontres congénères.

Toutefois, l’Akita reste un chien qui aime avoir le dessus sur ses semblables et qui cherche souvent à faire sa loi. Si l’autre chien, avec qui il interagit, n’est pas d’accord avec cela, une bagarre peut alors exploser. D’où l’importance de contrôler les rencontres en choisissant des caractères compatibles.

L’Akita américain et les enfants :

Plutôt indépendant, ce chien aime sa tranquillité. De fait, la présence agitée d’enfants en bas-âge peut ne pas convenir à ce gros chien, malgré son apparence de nounours.

Il peut se montrer patient mais atteindra tout de même rapidement ses limites, notamment si des règles de vie ne sont ni instaurées, ni respectées comme par exemple le fait de ne pas aller déranger le chien lorsqu’il est dans son panier.

En revanche, ce sera un bon compagnon de jeu pour des enfants plus âgés qui savent communiquer respectueusement avec leur chien et lire ses signaux d’apaisement et d’alerte (léchages de truffe, hérissement des poils, grognements, “sourires”, bâillements, etc.).

L’Akita américain et les Personnes âgées :

Ce chien n’est pas destiné aux personnes dynamiques et sportives, de fait, des personnes âgées peuvent tout à fait adopter un Akita américain mais doivent tout de même investir du temps et de l’énergie, notamment dans l’éducation et la socialisation de leur chien.

Attention tout de même, malgré le besoin modéré de dépense de ce chien, les balades ne doivent pas être négligées, de fait, des personnes sédentaires ne sont pas compatibles avec cette race.

Santé

Résistant / robuste :

L’Akita américain est souvent considéré comme robuste de part ses origines et sa morphologie… Mais ce jusqu’à ce qu’il tombe malade ce qui n’est, malheureusement, pas rare.

Supporte la chaleur :

Comme pour tous les chiens, la chaleur est rarement très appréciée et nécessite, d’une part, un aménagement des sorties quotidiennes (tôt le matin et tard le soir avec la possibilité de se rafraîchir dans des plans d’eau) et d’autre part, de l’eau fraîche à volonté et un coin d’ombre où se reposer.

Supporte le froid :

Avec son poil double, l’American Akita est très bien protégé contre le froid et les intempéries.

Tendance à grossir :

Comme pour beaucoup de chiens qui n’ont qu’un besoin modéré de dépense, il convient de faire attention à leur alimentation pour éviter le surpoids.

Maladies fréquentes :

Toilettage et entretien

L’entretien de ce chien n’est fastidieux que du fait de ses pertes abondantes de poils pendant les périodes de mue. En dehors de ces périodes (qui sont tout de même très contraignantes), un brossage au minimum hebdomadaire est nécessaire en prenant soin d’inspecter l’ensemble du corps du chien, ce qui, de par son gabarit, est parfois très long.

Ses oreilles et ses yeux doivent être surveillés et nettoyés régulièrement. Il est également important d’inspecter sa peau qui peut rapidement subir des problèmes.

Les bains ne doivent pas être systématiques et sont à donner uniquement lorsque le chien est très sale, quelques uns par an suffisent. Cette fréquence s'accélère bien entendu pour les sujets d’exposition.

Perte de poils :

Il est important de prendre conscience de la grande perte de poils de l’Akita. Les mues durent parfois des mois et un entretien très poussé est nécessaire pour éliminer tous les poils morts (brossages quotidiens, pulseur, etc.). Une impression de “sans fin” s’installe souvent.

Prix

Le prix d'un Akita américain varie en fonction de ses origines, son âge et son sexe. Il faut compter en moyenne 1600€ pour un chien inscrit au LOF. Les lignées les plus hautes peuvent être vendues jusqu'à plus de 2100€.

Concernant le budget mensuel, il faudra prévoir environ 70€/mois pour subvenir à ses besoins (nourriture de qualité et soins classiques annuels compris).

Espérance de vie moyenne : environ 10 ans

Remarques et conseils

Jusque dans les années 2000, l’Akita Inu et l’Akita Américain n’étaient pas considérés comme deux races distinctes et des mariages étaient très souvent faits entre ces deux races pourtant bien différentes.

11 commentaire(s)
Ce sont de très jolis chiens :)
J'adore cette race, en 1991 j'ai eu mon 1er Akita Américain ;
Puis qlq années plus tard mon 2è un Akita Inu ;
Puis depuis qlq jours mon 3è une femelle Akita Américain.
Surtout leurs donner une très bonne éducation, obéissance..... plus que nécessaire, et alors aucuns soucis quand ils sont entre de bonnes mains !
Céline:le mieux est d'arrêter d'acheter des chiens;les SPA sont blindées et si on les aime vraiment,c'est là qu'on adopte.Le business de l'élevage est les 3/4 du temps répugnant.Tous mes chiens viennent de SPA et sont excellents.
a votre avis , un AKITA AMERICAIN peut il s'adapter au climat du MAROC ?
Yamka est la première Akita Américain atteinte du VKH en France, parce qu'une éleveuse a préféré l'argent à la passion.

Les directives FCI sont pourtant claires : "Les accouplements entre frère et sœur, mère et fils ou père et fille ne doivent jamais être réalisés." ... Mais l'éleveuse de Yamka s'en est ouvertement moquée : le père de Yamka est également son grand père maternel.

PERSONNE n’est intervenu ... Et cette éleveuse continue à faire des mariages tous plus risqués les uns que les autres, au nez et à la barbe de tous, se moquant de la douleur que pourront ressentir les futurs propriétaires quand ils auront à leur tour une Yamka.

Yamka est partie le mercredi 07 Août 2013 à 17h, après deux années de lutte contre ses maladies.
Elle est désormais soulagée de ses souffrances, mais pas sa famille.

Le combat de Yamka n’est pas uniquement celui d’une race : c’est le combat de tous les amoureux des chiens, pour que toutes les races soient protégées.


Il est temps d'arrêter de détourner le regard : pour que ces atrocités soient enfin dénoncées et que l'on puisse un jour espérer punir ce genre de pratiques, diffusez son histoire , signez et partagez cette pétition, pour qu'enfin les choses bougent , que le combat de cette famille ne soit pas vain, et que de futurs humains et chiens ne subissent pas à leur tour cette injustice.

http://www.avaaz.org/fr/petition/Pour_que_la_mort_de_YAMKA_ne_soit_pas_vaine/?sgpbnbb

https://www.facebook.com/FABIENNE19

Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)