Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Le virus FIV chez le chat

Le FIV est connu comme le SIDA des chats : c'est une maladie importante à connaître pour mieux protéger son chat.

Le FIV est un virus proche du virus FeLV de la leucose. Il est cependant moins contagieux, la transmission se faisant par morsure profonde.

Le SIDA des chats

Ces deux maladies sont dues à des rétrovirus, on parle donc souvent du « SIDA des chats », bien qu’elles ne puissent se transmettre à l’humain. Elles provoquent toutes les deux une destruction de l’appareil de défense immunitaire. Les animaux atteints peuvent devenir très fragiles face à d’autres agents pathogènes.

Pour le FIV, on trouve en moyenne 1 à 12% de chats infectés asymptomatiques (5 à 10% en France). Il existe donc des chats qui ne présentent pas de signes cliniques mais qui peuvent véhiculer le virus. Les chats errants et les mâles sont les plus touchés par le virus. Le risque d’infection augmente avec l’âge : plus le chat vieillit, plus il prend le risque de croiser le virus.

Il se transmet par griffures et par morsures, donc un contact direct chat à chat est nécessaire. Un chat d’intérieur n’est donc pas exposé s’il vit seul, par contre un chat d’extérieur est exposé, surtout s’il vit en zone urbaine à forte concentration féline. La transmission de la mère au fœtus par le placenta ou au chaton par le lait est possible.

Symptômes : fièvre, amaigrissement, gingivite, stomatite, infections récidivantes (abcès cutanés, coryza chronique…), diarrhées chroniques et uvéites ; certains chats peuvent être atteints de troubles du comportement. Les symptômes peuvent toucher tous les appareils (cavité buccale, respiratoire, peau et tissu sous cutané, digestif…) : il est facile de confondre cette maladie avec beaucoup d’autres.

Un dépistage en 10 minutes ?

Quand effectuer un dépistage d’une infection par le FIV ou la leucose (les tests font souvent les deux ensemble) ?

  • lorsqu’un chat est malade (signes cliniques souvent variables)
  • lors de l’adoption d’un chat
  • après une exposition potentielle (bagarres,…)
  • lorsque le chat vit avec des chats infectés par le virus (test annuel)

Le test est rapide et nécessite juste quelques gouttes de sang : une présentation en clinique vétérinaire permet d'effectuer le dépistage et de rapidement connaître le statut médical d'un chat inconnu, surtout avant de le présenter à d'autres chats. Le diagnostic se fait à partir d’une analyse de sang qui recherche les anticorps dirigés contre le virus.

Il n’existe pas de traitement spécifique. On cherche avant tout à lutter contre les infections bactériennes avec des antibiotiques et à réduire les inflammations buccales. Une fois que ces symptômes se déclarent, la survie est rarement de plus de deux ans, l’état de ces animaux se dégradant rapidement.

Dr Stéphane Tardif
Docteur vétérinaire et rédacteur pour Wamiz

1 commentaire(s)
Moi j'ai fait un sauvetage d'un chat en novembre 13 qui est positif FIV ,il avait le coryza ,il a été traité pour antibiotique et depuis il est guérit , par contre il fait des otites continuellement ,que je soins , mais dans l'ensemble il se porte bien .Je précise que je lui est fait enlever ses 4 canines ,pour qu'il mord pas mes autres chats ,de plus il est vacciné et vit en grande harmonie avec ses 11 copains chats .
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)