Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • Wamiz Box
Race de chat :

Les pour et les contre de laisser son chat sortir

Mardi 06 Juin 2017 | Par Laure Gautherin
chat sortir ou intérieur

La décision de laisser son chat ou son chaton s’aventurer à l’extérieur ou de le garder à la maison n’est pas à prendre à la légère. Voici quelques conseils pour peser le pour et le contre.

Pour tous ceux qui en ont la possibilité, la question de laisser accès à l’extérieur à votre chaton ou chat adulte va forcément se poser un jour. Avant de décider, il est préférable de vous interroger sur certains points : l’intérêt et les avantages de ces sorties pour votre animal, les éventuels dangers, etc. Les réponses vous permettront de choisir la meilleure des solutions, et pour vous, et pour votre matou.

La personnalité et les besoins de votre chat

Gardez en tête que, bien qu’ils soient à l’origine des chasseurs, tous les chats n’aiment pas nécessairement sortir. Chaque animal a sa propre personnalité et ses préférences. Ainsi, un chat qui aura essentiellement vécu dehors avant d’être adopté aura certainement du mal à rester enfermer et aura besoin pour son bien-être d’avoir accès à l’extérieur. A l’inverse, un chat qui aura longtemps vécu en intérieur ne ressentira pas le besoin de sortir, ou un autre qui aurait vécu une expérience traumatisante en extérieur (avec un autre animal notamment) rechignera peut-être à mettre son museau dehors. Chez le chaton vivant en intérieur, cet appel de grands espaces peut se faire entendre comme ne jamais se manifester. Apprenez à connaître et écouter votre boule de poils pour décider avec lui.

La plupart des chats sont d’un naturel curieux et certains voudront partir en exploration au-delà des murs de votre maison ou appartement pour vivre de nouvelles aventures sensorielles. Toutefois, certains matous d’intérieur connaîtront une vie toute aussi épanouie sans aller dehors, pourvu que leur environnement soit suffisamment stimulant.

Les avantages de laisser votre chat sortir

C’est évidemment en extérieur que votre chat pourra le mieux suivre son instinct de chasseur, vivre de nouvelles expériences et faire de l’exercice. En explorant, courant, se cachant, se roulant, sautant, grimpant, faisant ses griffes, même dans un espace limité, il aura en effet moins de risques de prendre du poids et toutes les stimulations (plantes, odeurs, insectes, lumières) participeront à son bien-être.

N’hésitez pas à lui aménager une litière naturelle à l’extérieur et à laisser un coin d’herbes où il appréciera se tapir et jouer.

Les risques

Si les stimulations sont nombreuses à l’extérieur pour votre chat, les dangers peuvent l’être tout autant. A commencer par les voitures si vous vous trouvez à proximité d’une route, qu’elle soit plus ou moins fréquentée. Les autres animaux (sauvages ou de compagnie) peuvent aussi représenter une menace s’ils se montrent agressifs. Des bagarres peuvent lui infliger des blessures et l’exposer à des maladies infectieuses.

Un chat dehors peut par ailleurs être exposé à diverses substances toxiques comme les granulés anti-limaces, la mort-aux-rats ou l’antigel mais aussi à des plantes toxiques : le lys, le muguet, le jasmin étoilé, la jonquille, la tulipe, le rhododendron ou encore le cyclamen, ainsi qu’à des parasites (puces, vers, tiques).

Et bien sûr, un chat qui sort et s’aventure trop loin court toujours le risque de se perdre ou bien de rester coincer dans le garage ou la maison de quelqu’un.

Evaluer les risques et prendre des précautions

Avant de vous décider, il est donc impératif d’évaluer les risques potentiels auxquels pourrait être exposé votre animal. Vous trouvez-vous proche d’une route ? Vos voisins ont-ils des animaux ? Cultivez-vous des plantes toxiques pour lui ? Votre jardin est-il clos ? Le chat a-t-il moyen de rentrer facilement dans la maison si personne n’est présent pour lui ouvrir ?

Si vous choisissez de le laisser sortir, un certain nombre de précautions s’imposent :

  • Vérifier les vaccinations de votre chat
  • Le faire pucer pour qu’il puisse être identifié s’il se perd
  • Le faire stériliser
  • Le traiter régulièrement contre les vers, les puces et les tiques et vérifier son pelage lorsqu’il rentre
  • Le munir d’un collier anti-étranglement avec un médaillon d’identification
  • Installer une chatière s’il sort lorsque vous n’êtes pas là (vous pouvez choisir une chatière à reconnaissance électronique)
  • Eviter de le laisser sortir lors des heures de pointes ainsi que la nuit si vous habitez près d’une route
  • Observer ses explorations et vérifier qu’il ne va pas déranger vos voisins (en rentrant chez eux ou en faisant ses besoins dans leur jardin)
  • Lui fournir une litière extérieure, à l’abri des regards, voire même un endroit où il pourra se réfugier s’il se sent en danger mais ne peut pas rentrer
  • Veillez à ce qu’aucun produit chimique et objets coupants ne soient dehors et demandez aux voisins de faire de même
  • Assurez-vous qu’il n’y ait pas de plantes toxiques dans votre jardin/balcon/terrasse

Peut-on laisser sortir son chaton ?

A l’échelle d’un chaton, le monde extérieur est si vaste qu’il peut être aussi intriguant qu’effrayant. Il ne sert donc à rien de précipiter les choses et un intérieur peut représenter un espace d’exploration et de jeux suffisants. Si toutefois vous voulez faire profiter votre petit félin du grand air en toute sécurité, il est préférable d’observer en amont quelques précautions supplémentaires.

  • Protégez votre chaton des maladies infectieuses et attendez une semaine après sa première série de vaccins, son vermifuge et son traitement anti-puces avant de le laisser sortir
  • Ne le laissez jamais seul, accompagnez-le toujours à l’extérieur
  • Privilégiez un endroit et un horaire calme, le moindre bruit risquant de lui faire peur
  • N’oubliez pas qu’un chaton peut courir très vite, surtout s’il est effrayé
  • Limitez les courtes périodes de jeu dehors puis rentrez-le
  • Vérifiez que votre clôture ne comporte pas de trous ou recouvrez la balustrade de votre balcon pour qu’il ne passe pas au travers
  • Recouvrez les sources d’eau (bassin, fontaine, etc.) dans lesquelles il pourrait tomber et se noyer

Ne pas laisser sortir son chat

Après avoir pris en compte les avantages et inconvénients à laisser sortir votre chat, vous pouvez tout à fait décider qu’il est préférable pour lui de rester à l’intérieur. Si vous aménagez celui-ci en conséquence, il n’y a aucune raison pour que votre matou ne vive pas heureux, en bonne santé et épanoui.

Créer un environnement stimulant vous évitera en effet quelques inconvénients tels que la prise de poids due à une activité physique moindre, un plus grand risque de développer du diabète ou de l’arthrose, la frustration de ne pas entièrement donner libre cours à son instinct qui se traduira par un chat qui fait ses griffes partout et urinera en dehors de sa litière, ou encore une dépendance plus grande à votre présence pour s’occuper.

Certaines solutions simples et peu coûteuses vous permettront de faire de votre intérieur un lieu stimulant et sûr pour votre matou :

  • Un arbre à chat et/ou un accès sans danger à des meubles en hauteur et aux fenêtres
  • Des jouets distributeurs de nourriture l’aideront à ne pas manger trop ni trop vite et fourniront une activité physique et mentale
  • Une activité ludique régulière en votre compagnie
  • Des jouets faits maison qui l’occuperont de longues minutes
  • Des recoins isolés dans lesquels il pourra se cacher

Attention, les chats même d’intérieur doivent être pucés. S’il venait à s’échapper malgré votre vigilance, il sera ainsi identifiable et vous le retrouverez plus facilement. Veillez également à ce qu’aucune plante toxique ne se trouve chez vous et que les issues (portes, fenêtres, etc.) sont bien fermées.

A lire aussi : Comment accompagner le passage de mon chaton vers l’âge adulte ?

Ces chats profitent du grand air

Voir les photos

Laissez-vous sortir votre chat ?

  • Oui, tout le temps
  • Oui, de temps en temps
  • Non, jamais
16 commentaire(s)
Oui le spray citronnelle les faits repousser à cause de l'odeur, c'est la solution 2 pour un collier de dressage il mette ça a la place de la décharge... C'est vrai que moi en temps que propriétaire de chien, je me désole de voir plein de coin sympa interdit aux chiens comme les plages, les parcs, les forêts, les lacs... Ils devraient mettre plus de coin chien... La réaction des propriétaires m'aurait aussi énervé. Il m'est arrivée de perdre mon chien parce qu'il a vu quelqu'un promener un genre de furet, mais je l'ai tout de suite appelé et comme il n'ecoutait pas je lui ai courrier après et attraper par la peau du coup en l'engueulant. Et je ne me suis pas permise de leur dire qu'il n'avait pas à promener un furet, je me suis contenter d'attaché mon chien et de m'excuser. Lui aussi n'a pas été méchant, il ne m'a pas insulter rien... Le minimum c'est de reprendre le contrôle de son chien et de s'excuser au propriétaire... Mais tout les propriétaires n'ont pas la même vision...
@Laurianne Jehl, il s'est complètement remis et je pense que c'est surtout moi qui ai besoin de laisser passer du temps.

Je vais essayer le spray citronnelle. Pas de volonté de faire mal au chien finalement assez peu responsable de la situation donc si je peux éviter des solutions douloureuses, je préfère.
J'ai très peu de mauvaises expériences avec des maîtres de chien, la plupart tiennent leurs animaux et sont particulièrement sensibles aux autres utilisateurs du parc. Juste là, c'est vraiment l'absence de réaction rapide ou urgente que je leur reproche (en plus de pas avoir éduqué leur chie), leur nonchalance devant une situation potentiellement dangereuse pour mon chat et leur espèce de morgue méprisante...

concernant les agents du Parc, je les ai entendu à plusieurs reprises insister auprès des maîtres pour la tenue en laisse et indiquant la possibilité d'amendes. Mon seul regret, que les panneaux d'obligation de tenue en laisse ne soient pas plus visibles et fréquents ou qu'une zone spécifique ne soit pas dédiées pour pouvoir y lâcher les chiens. Ca éviterait sans doute de nombreuses incompréhensions. (Et j'avoue penser bénéficier d'une certaine bienveillance de leur part, car je dois être le seul chat promené régulièrement en laisse qu'ils voient et ils finissent tous pas me connaitre)
Réponse à Lagfactor, un spray avec de la citronnelle ou même juste de l'eau et aussi utile et repousse plus facilement le chien. Tu as dû avoir peur de voir un aussi gros chien arriver sur ton chat... Je ne vais pas dire que les propriétaires sont inconscients car moi aussi il m'arrive de lâcher mon chien dans les parcs où ils sont normalement interdit mais je le fais car je sais que le mien écoute bien, mais ils ont eu tord de sous entendre que c'était de ta faute... Je pense qu'il savais parfaitement qu'il foncerait sur un chat... Et ne compte pas sur les lois pour faire punir ces propriétaires car ils s'en fiche complètement, je suis déjà passer devant des policiers, gendarmes et même gardes forestiers qui ne m'ont absolument fait aucune reproche sur mon chien détaché... Voilà, j'espère que ton petit matou se remettra rapidement de cette mésaventure... Et maintenant à chaque promenade n'oublie pas ton petit spray à la citronnelle !
Petit update et demande de conseil:

Hier j'étais en train de balader Marcel dans une partie du parc du chateau de Versailles que je sais tranquille et peu fréquentée. Je vois débouler d'un coup un Golden Retriever non tenu en laisse avec ses "maîtres" 50 à 100m derrière.

Je surveille le chien qui finit par voir mon chat et se précipite sur lui. A peine le temps de récupérer le chat et de le mettre sur mes épaules que le chien tourne autour de moi en aboyant et avec visiblement de fortes envies de sauter pour attraper Marcel (heureusement pas fait).

Du côté des maîtres, ça arrive lentement en marchant en appelant sans succès le chien... Bref je passe sur les "Mais ça va pas de promener un chat en laisse?" "Il aurait jamais fait ça avec un autre chien ou un enfant?" "Il répond toujours au rappel..." "ben non on va pas lui mettre une laisse, il a besoin de liberté..." qui me laissent plus que dubitatif voire augmentent mon agacement.

Outre la réaction des maîtres inadaptée, le fait que contrairement à la législation en vigueur dans le parc ils ne tiennent par leur chien en laisse, les nombreuses griffures liées au chat en mode panique sur mes épaules... je me pose la question d'un repulsif à utiliser dans ce type de cas (heureusement rares). Première option (un peu radicale) la bombe au poivre, 2nde option (mais pour le coup peur de faire paniquer le chat encore plus) le Pet Corrector.

S vous avez des retours d'expérience ou des conseils à donner, je suis preneur.

(Concernant les maîtres, ils sont partis rapidement avec leur chien et je n'ai pas pu remonter l''événement au personnel du parc pour qu'il fasse au minimum un rappel à la loi voire dresser un procès verbal. )
mon chat je ne le laisse pas parcourir le cartier car la route est proche même si il est stérilisé je ne tiens pas a ce qu'il lui arrive malheur j'ai donc trouvé une solution : j'ai une petite cour gravillonnée et de chaque côtés des voisins afin d'éviter un empoisonnement (on ne sait jamais) ou autres, je l'attache a la laisse avec un harnais d'une certaine longueur de façon qu'il puisse jouer sans pour autant qu'il puisse sauter chez les voisins ... je peux vous assurer qu'il s’éclate avec le chien et même tout seul avec les gravillons,plumes ou tout ce qu'il trouve et je rigole a le regarder faire ... l’été il peut rentrer ou sortir comme il veut la porte reste ouverte et l'hiver il réclame pour sortir ou rentrer. de plus il reste sociable dit bonjour a tout le monde et vient chercher les caresses.
Comme le dit l'article, il faut évaluer les risques.
J'ai recueilli un ancien chat des rues, je le laisse sortir librement car je qu'il connaît les dangers du dehors et serait malheureux de ne pas sortir, il a une chatière électronique .
Par contre, j'ai adopté une femelle angora turque qui elle n'est pas enregistrée dans la chatière car trop dangereux pour elle de sortir librement, elle a toujours été en élevage puis appartement avant. De plus, j'habite en ville , il y a de la circulation, et de plus j'estime qu' un si beau chat de race pourrait être volé.
Cependant, j'ai choisi pour elle un compromis: je lui ai fait aménager un espace extérieur de 20 m2 accessible directement du sous sol et sécurisé avec pelouse, arbre à chat, jouets, plantes non toxiques, et qui nous sert aussi d'espace repas détente, elle profite donc du jardin sans danger et mon matou qui pourtant sort librement y passe beaucoup de temps et y dort la nuit en sécurité quand il fait chaud! Comme quoi même un chat d'extérieur apprécie la sécurité!
Alors c'est à chacun de décider en fonction du profil du chat et de l'environnement! Il suffit d'aller voir sur les sites d'animaux perdus ou volés pour comprendre que l'environnement actuel met les chats en danger sand compter les maladies contractées au contact des chats errants , leucose, fiv,d'ailleurs lorsque j'ai recueilli Cappuccino, les tests ont révélé qu'il était porteur sain du fiv.
Agissons donc de façon responsable dans le meilleur intérêt de chaque animal.
Totalement d'accord avec Howtocat, c'est un animal qui préfère largement être dehors, et oui une maison fermée, ça reste de l'emprisonnement. Ma voisine à beaucoup de chats, un qui sortait tout le temps il a fini par ne plus vouloir rentrer tellement il est bien dehors il reste dans le quartier, un autre qu'elle gardait enfermé qui a réussi à s'échapper mais qui lui n'ai plus revenu par soif de découvrir le monde... Le chat n'a pas été réellement domestiqué, certains individus préfèrent largement être dehors, seul, à découvrir le monde que de rester dans la maison avec leur maître... Et bien sûr que il y a des dangers dehors mais il ne sera pas plus en danger que dans un appartement avec des enfants chiants et nourri de croquettes de m***e!!
Satistiquement un chat a plus de chances de mourir à cause d'un problème de santé qu'à cause de ses sorties. La plupart des propriétaires de chats mettent plus leur animal en danger en le nourrissant aux friskies qu'en le laissant sortir à sa guise.
Si un chat veut sortir c'est cruel de ne pas le laisser aller dehors. On s'indigne de mettre des animaux en cage, mais une maison avec une porte fermée c'est exactement la même chose. Oui, il a des risques à laisser son chat sortir, mais aimer c'est aussi faire des sacrifices. Sinon c'est du pur égoïsme.
Nous avons quitté Genève au début de l'année pour venir vivre dans la région de Séville en Andalousie. Nous sommes en maison depuis 1 mois maintenant. Et bien je ne veux pas que mes trois chats sortent. Trop de danger à l'extérieur. De plus, ils ont toujours vécu en appartement alors ils ne sont pas malheureux. Tant qu'ils peuvent squatter le canapé et notre lit la nuit tout va bien ! Par contre nos deux chiennes s'éclatent dans le jardin!
j'ai un bengal que j'ai laissé sortir. Il a fini par se perdre dans la cave d'un voisin dont il ne pouvait plus sortir. Coup de chance, je l'ai entendu miauler et j'ai pu aller le chercher après 48h. Il n'avait pas l'air plus traumatisé que ça. Moi en revanche...
Donc, il est désormais interdit de sortie non supervisée maintenant. Je l'ai habitué au harnais progressivement et je le sors 3 à 4 fois par semaine en laisse à dévidoir de 8m dans un grand parc à côté ou en forêt. Je vais simplement dans des endroits que je sais peu fréquentés, notamment par des chiens, afin de ne pas le stresser.
Mon seul problème, c'est qu'il y a pris gout et me fait savoir qu'il veut sortir en prenant son harnais, le déposant devant la porte d'entrée et en miaulant... Bref, j'ai un chien en fait...
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook