Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Maine Coon

Maine Coon
Maine Coon
Autre(s) nom(s)
Maine Shag

Le géant, le plus grand, le chef : dans le monde félin, le chat Maine Coon est le chat le plus imposant qui soit. Il peut atteindre tranquillement, sans être obèse, 10 kg et, malgré son aspect impressionnant, il donne une rassurante impression de grande confiance.

Autonome parce qu’en mesure de prendre soin de lui-même dans n’importe quelle circonstance, c’est donc un grand chasseur, en réalité un bon mélange de douceur et de sauvagerie ; c’est un chat « de travail », justement à cause de cet instinct prédateur bien développé ; cela en fait un chat de campagne idéal ; avec lui, les greniers et les granges sont parfaitement en sécurité.

Mais tout en étant très dynamique et aimant la vie en plein air – il aime même l’eau – il s’adapte aux personnes dotées d’un caractère équilibré, qui ne dépassent jamais les bornes en envahissant son espace vital car elles respectent son instinct de liberté, auquel elles n’opposent pas de limites trop sévères.

Les origines du chat Maine Coon

Le Maine Coon est certainement le résultat de croisements entre les chats autochtones et à demi sauvages des forêts du nord-est des États-Unis et les Angoras importés par les premiers colons anglais. C’est justement la raison pour laquelle il a été le premier chat défini en tant que race dans ce pays, inscrit à une exposition dès 1860.

Mais, même s’il y rencontra un grand succès, il fut alors éclipsé par les races à la mode (Persans, Siamois et chats d’autres races pures). Il fallut attendre le début des années cinquante, lorsque fut fondé un club lui étant consacré, pour que le Maine Coon retrouve tout son prestige, même s’il ne fut reconnu en tant que race qu’en 1967.

Le chat idéal

Le Maine Coon est un chat de taille vraiment grande ; sa tête est grosse, plus longue que large, de proportion moyenne par rapport au corps.

Le museau est carré, avec un stop assez marqué à l’attache de la tête, et le menton est fort. Vu de profil, il forme une ligne verticale avec la lèvre supérieure et la pointe du nez, c’est-à-dire qu’il n’a pas les habituels coussinets formant un renflement à la base des moustaches.

Les pommettes sont hautes et proéminentes ; le nez droit se joint au front légèrement arrondi. Les oreilles sont très grandes, longues, ouvertes à la base, légèrement arrondies et avec une petite ouverture vers l’extérieur. Les poils internes sont si fournis qu’ils s’étalent à l’extérieur, et les pointes sont pourvues de touffes abondantes.

Les yeux sont grands et bien écartés, légèrement obliques et ovales, ils paraissent ronds lorsqu’ils sont écarquillés ; leur couleur balaie toutes les tonalités de vert et/ou or, sans aucun rapport avec la couleur de la robe ; chez la variété blanche, on accepte le bleu et les yeux impairs. Le corps a des proportions rectangulaires, il est massif et lourd, solide, robuste, long mais pas fin.

L’ossature est lourde et la musculature solide et puissante. Les femelles sont sensiblement plus fines que les mâles. Les pattes robustes sont de longueur moyenne par rapport au corps ; les pieds sont très grands et ronds, avec un long poil abondant interdigital, qui joue parfaitement son rôle de raquette dans la neige et de palme dans l’eau.

Dotés de doigts d’une longueur exceptionnelle et bien écartés entre eux, ce sont presque des mains et ils ont une extraordinaire capacité de prise. La queue est au moins aussi longue que la distance qui la sépare de l’épaule, et elle s’affine graduellement en allant vers la pointe ; le poil est plein, long et fluide.

Le poil est mi-long mais pas uniforme ; court sur les épaules, il s’allonge au fur et à mesure sur les flancs et il est plutôt long et compact sur le ventre. Le long du corps, le poil est adhérent et a une certaine épaisseur due au sous-poil, mais il conserve une bonne fluidité et tombe doucement. La texture est souple et douce, jamais laineuse ; sa structure est adaptée à la vie à l’extérieur et il a une bonne imperméabilité à l’eau.

La couleur du poil

Les couleurs sont presque toutes admises, excepté le mink et les colourpoints ; les plus appréciées sont le tabby et le tabby avec du blanc.

Le caractère

Authentique mélange de rusticité et d’élégance, de sauvagerie et de douceur, le chat Maine Coon est aussi un chat doté de grandes qualités : sûreté, gentillesse et fidélité. Malgré sa taille, c’est un gros chat pacifique, sa gentillesse apparaissant dans son regard très doux, et on peut dire qu’il est aussi bon que grand.

Il est sociable avec tout le monde, y compris les étrangers, et absolument pas lunatique. Malgré ce qu’on a dit plus haut, il peut vivre en appartement, un peu à contrecoeur bien sûr, à condition qu’il y ait été habitué dès sa plus tendre enfance.

Câlin :
La plupart des American Longhair sont affectueux et apprécient la proximité chaleureuse des humains.

Joueur :
Il est essentiel de jouer avec le Maine Coon tous les jours pour lui procurer suffisamment d’activités physiques et de stimulation afin de préserver sa bonne santé.

Calme :
Il sait équilibrer les moments de relaxation et les moments d’action.

Intelligent :
Perspicace, ses capacités cognitives impressionnent.

Craintif / méfiant avec les inconnus :
Plusieurs facteurs peuvent influer sur la méfiance auprès des étrangers, mais le Maine Coon possède souvent une bonne capacité d’adaptation.

Indépendant :
De nombreux American Longhair peuvent s’occuper de façon entièrement autonome lorsque leurs besoins sont remplis. 

Comportement

Bavard :
La plupart de ces chats ne sont pas de grands bavards, mais la tendance à vocaliser peut varier d’un individu à l’autre. Des témoignages anecdotiques rapportent de doux roucoulements.

Gourmand / glouton :
Dans tous les cas, une alimentation adéquate pour combler ses besoins énergétiques élevés est essentielle. En proposant de la nourriture dans des bols interactifs, on offre une activité dynamique à son American Longhair en même temps qu’on le nourrit. On peut ainsi limiter les tendances gloutonnes, s’il y a lieu.

Besoin d’exercice :
Il est primordial de maintenir une routine quotidienne comprenant des activités physiques variées.  

Fugueur :
Ce grand félin peut parfois se montrer explorateur. Apprendre à son chat le port de la laisse et du harnais peut s’avérer utile pour des sorties extérieures.

Compatibilité

Le Maine Coon et les Chiens :
La façon dont le chat a été mis en contact avec des chiens alors qu’il était chaton a une grande influence sur sa sociabilité subséquente auprès des canins. La cohabitation peut être tout-à-fait paisible, en autant que l’introduction ait été progressive. Un milieu de vie comprenant de multiples aires de repos en hauteur et inaccessibles au chien permet au chat de fuir les contacts non désirés.

Le Maine Coon et les Autres Chats :
Plusieurs facteurs influencent la bonne entente entre les chats d’une maison, tels que la façon dont ils ont été présentés les uns aux autres et leur milieu de vie. Il est suggéré d’aménager un environnement avec de nombreuses cachettes et des postes d’observation en hauteur.

Le Maine Coon et les Enfants :
Voilà un chat qui est grand, avec un humain qui est petit ! Il est donc important de présenter l’un à l’autre graduellement et avec douceur. Ne jamais forcer des contacts non souhaités. Il est bénéfique de prendre le temps qu’il faut pour bien superviser les rencontres, enseigner aux enfants une approche respectueuse et veiller à la bonne entente de tous. Cela fait, la relation entre le Maine Coon et les enfants promet d’être dynamique et enrichissante !

Le Maine Coon et les Personnes âgées :
Ce gros matou et une personne plutôt calme peuvent cohabiter agréablement, en autant que cette dernière puisse assumer les besoins d’activités de son chat.

Prix

Pour l’achat d’un Maine Coon chaton en élevage, il faut compter en moyenne entre 900 € et 1200 €. Ce prix peut cependant varier selon plusieurs facteurs comme la lignée, l’élevage, l’âge ou même le sexe. Dans son budget mensuel, il faut prévoir environ 40 €/mois pour subvenir à ses besoins, en lui proposant une alimentation de qualité et des soins médicaux pour le maintenir en bonne santé.

Entretien

Toilettage :
Le sous-poil de l’American Longhair étant fin et soyeux, un entretien régulier est important pour prévenir la formation de nœuds.

Perte de poils :
La perte de poil est plus importante durant certaines saisons, de sorte que la longueur et l’épaisseur du pelage peuvent varier en fonction du temps.  

Alimentation

Ce chat de grande taille doit avoir une alimentation qui satisfait ses besoins énergétiques élevés. Des bilans médicaux permettent d’ajuster l’alimentation selon l’âge de l’individu, sa masse et ses impératifs physiologiques.

Santé

Espérance de vie :
L’espérance de vie moyenne du Maine Coon est de 11 à 13 ans, mais certains chats peuvent dépasser le cap des 15 ans.

Résistant / robuste :
Son poil long et son sous-poil dense lui confèrent une certaine résistance face aux variations de thermiques et aux températures extrêmes. De plus, le pelage est souvent imperméable.

Tendance à grossir :
Parmi les facteurs de risque à l’obésité féline, on compte : l’âge, l’environnement, l’alimentation et l’activité du chat. Les risques de développement de surcharge pondérale diminuent considérablement lorsque les besoins en activités physiques du chat sont comblés. Offrir de la nourriture dans des bols interactifs peut aussi faciliter le rationnement des portions.

Maladies fréquentes :
Un bilan médical annuel est suggéré pour assurer son bien-être. En effet, il peut souffrir des mêmes maladies que les chats domestiques, notamment des pathologies bucco-dentaires. On lui connaît certaines pathologies héréditaires, étant donné une potentielle consanguinité, dont :

L’atrophie musculaire spinale est une maladie héréditaire typique du Maine Coon. Elle apparaît chez le chaton de 13 à 17 semaines et se manifeste par une faiblesse musculaire caractéristique

La cardiomyopathie hypertrophique féline est une maladie qui touche à la fois les chats de race et les chats sans pedigree. À terme, elle provoque une insuffisance cardiaque.

    Reproduction :
    Seuls les mariages entre Maine Coons sont autorisés.

    En moyenne, les portées sont de 3 chatons.

    Bon à savoir

    Le Maine Coon tient son nom d’une ancienne légende selon laquelle des chats domestiques de l’état du Maine, aux États-Unis, se seraient croisés avec des ratons-laveurs (appelés “racoon” en anglais). Ce croisement est évidemment impossible d’un point de vue biologique, les deux espèces étant trop différentes d’un point de vue génétique pour s’hybrider.

    47 commentaire(s)
    mon chat n'attaque sans raison apparante, S'ennuit-il? une compagne serait-il bénéfique ?
    J'aime vraiment les maines coon car ils sont tous plein de poils soyeux et j'adore sa sensations dés qu'on les caresse *-*
    CC J AI UN SOUCI J AI UN CHAT MAINE COON ET UNE CHATTE MAINE COON DE UN AN J AI EU UN MOMENT D INATTENTION CAR MA CHATTE AVAIT SES CHALEURS ET JE ME SUIS APPERCU QU ELLE ATTENDAIS DES PETITS MORMALEMENT POUR CETTE RACE DE CHAT IL FAUT ATTENDRE QUE LA CHATTE EST DEUX ANS CAR LES A UNE CROISANCE LENTE EST CE QUE MA PETITE CHATTE VA AVOIR DES SOUCI DE SANTEE APRES AVOIR MIS BAT DIT MOI SVP
    Soyez généreux et surtout pas égoiste "Rems" : un chat est un etrre vivant extrèmement sensible et
    ce n'est pas compatible avec une soilitude dans un appartement de 8 H du matin jusqu'à 21 H le
    soir ! Rendez-vous compte de l'isolement dans lequel cet animal va vivre !! (sauf le mois où vous
    etes présent). Attendez un autre rythme de vie "avant de prendre un animal, un félin (qui de plus n'aura
    meme pas un petit jardin pour se défouler) que vous prenez essentiellement pour votre plaisir personnel. Achetez une cage pour 2 oiseaux : c'est beaucoup plus raisonnable, ou un bel aquarium
    avec de jolis poissons. Mais surtout pas un chat, ce félin qui a besoin qu'on lui parle (il répond),
    qu'on le caline etc.. tout autant que de manger. Il a besoin d'amour le chat (comme le chien) et
    souffrira de sa solitude 13 heures sur 24 H ! lorsque votre compagne rentrera tard, elle aura si peu
    de temps et pour caliner, et pour "jouer" avec un maine coon : car c'est très joueur un chat (meme ma
    chatte de 16 ans, avec la classique pathologie de l'insuffisance rénale, me demande de jouer avec elle.
    A moins d'avoir un grand jardin qui donne à un chat une vie de plein air , le chat est VRAIMENT un
    animal sociable de compagnie qui demande du temps à lui consacrer. Avec un jardin, il retrouve un
    coté beaucoup beaucoup plus indépendant et moins demandeur d'attentions. Ce n'est pas votre cas :
    je vous en prix, SOYEZ RAISONNABLE et ne cédez pas à un caprice égoiste. Anne CHAUNIER
    Bonjour, j'ai un petit maine coon de presque 3 mois, je voudrais le dresser mais quand je le récompense avec du jambon il deviens comme fou, il me griffe,me mord et deviens trop excites pour continuer.
    Aidez moi
    STP

    Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)