Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chien</p>
  • Wamiz Box
Race de chat :

Comment prévenir le surpoids chez le chat ?

Lundi 22 Mai 2017 | Par Laure Gautherin

Le problème nutritionnel le plus répandu chez les chats est l'obésité car beaucoup de maitres ne se rendent pas compte que leurs compagnons sont en surpoids. Ce n’est pourtant pas un phénomène à prendre à la légère car un excès de poids peut entraîner de multiples complications sur sa santé (problèmes ostéo-articulaires, troubles hépatiques, insuffisance cardiaque, problèmes urinaires…) et mettre en danger la vie de l’animal. Mais pas de panique pour autant ! Avec un peu d’exercice et un régime adapté à son mode de vie, vous parviendrez à maintenir son poids de forme ou à lui faire perdre ses kilos superflus.

Des besoins nutritionnels différents selon son mode de vie

Si les chats d’extérieur se dépensent en général suffisamment pour garder la ligne, il est en tout autrement pour les chats d’intérieur. Peu actifs, ces derniers peuvent dormir jusqu’à 18 heures par jour. De plus, même s’ils jouent, leur terrain de jeu est restreint. En effet, un chat qui vit exclusivement à l’intérieur dispose d’un territoire de 35 à 100 m², contre environ 8 000 m² pour un chat d’extérieur. Les vétérinaires constatent ainsi 40 % de risques d’obésité en plus chez les chats d’intérieur que chez ceux qui vont en extérieur.

Stérilisation : attention à la prise de poids

La stérilisation peut aussi entraîner une importante prise de poids si l’on n’y prend pas garde. Outre la baisse des besoins nutritionnels, elle entraîne un dérèglement alimentaire. En effet, dès les premiers jours suivant l’opération, l’appétit du chat reste le même, voire augmente, alors que ses besoins énergétiques diminuent d’en moyenne 30 % suite aux modifications hormonales. C'est  pourquoi il est important d'adapter son régime avec un aliment spécifique pour chats stérilisés immédiatement après l'intervention. S’il est en début de croissance, il vous faudra lui donner des aliments pour chaton stérilisé.

N’hésitez pas non plus à le peser chaque semaine. Si vous constatez une augmentation de 5 % de son poids en 1 mois, consultez immédiatement un vétérinaire qui lui prescrira alors un aliment diététique car ces kilos, généralement pris rapidement dans les premiers mois suivant la stérilisation, seront très difficiles à éliminer par la suite.

Comment  savoir si mon chat est trop gros ?

Pour savoir si votre chat est en surpoids, il suffit de faire un petit test très simple. Posez vos mains de chaque côté de son thorax (au niveau des côtes), appliquez un mouvement d’avant en arrière en palpant la peau. Si vous arrivez à compter les côtes avec la pulpe des doigts et ce, sans appuyer, c’est qu’il a un état corporel optimal. Si vous devez appuyer, c’est qu’il pèse au moins 20 % de plus que son poids idéal (à surveiller). Et si même en appuyant, vous ne les sentez pas, c’est qu’il est obèse et qu’il doit passer au régime de toute urgence avec des aliments allégés. A titre de comparaison, une prise de poids de 1 kg chez le chat équivaut à 13 kg chez une femme de constitution moyenne.

Une alimentation adaptée

Les chats ayant une tendance à l’embonpoint ainsi que les chats d’intérieur et/ou stérilisés devront être nourris avec une alimentation peu calorique, c'est-à-dire moins riche en matières grasses qu’un aliment classique, tout en continuant à fournir une teneur appropriée en nutriments. Elle devra ainsi contenir des protéines animales (viande ou poisson) de haute qualité qui contribueront à le rassasier tout en préservant sa masse musculaire. Elle devra aussi être riche en fibres (légumes, céréales, fruits, fructo-oligosaccharides aussi appelé FOS,..) afin d’augmenter la sensation de satiété, de faciliter le transit digestif et limiter la formation de boules de poils. Une teneur bien équilibrée en minéraux permettra pour sa part de prévenir l’apparition des calculs urinaires et de favoriser la bonne santé du système urinaire.

Un apport en L-carnitine et/ou en L-lysine favorisera enfin la conversion des graisses en énergie, permettant ainsi de contrôler la prise de poids. La présence d’acides gras essentiels aidera au maintien d’un pelage brillant et d’une peau saine. Enfin, antioxydants et vitamines C et E aideront au renforcement du système immunitaire.

Vous pouvez aussi bien lui donner des aliments secs (croquettes) qu’humides (boîtes ou sachets), car contrairement aux idées reçues, ces derniers ne sont pas plus caloriques. Bien au contraire, ces aliments contiennent beaucoup d’eau ! Cela permet ainsi d’augmenter le volume donné, sans augmenter le nombre de calories et ainsi favoriser le sentiment de satiété. Une solution qui peut s’avérer efficace sur les chats difficiles à rassasier. Les friandises pourront aussi être données avec parcimonie à condition, là encore, qu’elles soient formulées spécifiquement pour les chats stérilisés, et en baissant leur alimentation en conséquence.

Fractionner les repas  

Rappelons qu’à l’état naturel, le chat mange jusqu’à 16 fois par jour, chaque repas représentant l'équivalent calorique d'une souris ! Alors, même si un régime s’impose, il est important de continuer à fractionner ses repas au maximum. Car en répartissant la ration en seulement deux ou trois repas par jour, il risque de tout engloutir en quelques minutes, et de ne pas être rassasié.

De plus, ce mode d’alimentation ne lui permet pas d’exprimer son comportement de prédation (chasse). Si vous nourrissez votre chat avec des aliments secs, vous pouvez lui laisser sa ration journalière en libre-service afin qu’il puisse grignoter quand bon lui semble. Si vous avez opté pour de l’humide ou du ménager, essayez de lui donner au minimum entre 3 et 4 repas par jour.

Et si votre chat ne cesse de réclamer alors qu’il a mangé l’intégralité de sa ration journalière, c’est qu’il avale trop vite son repas (pas de sentiment de satiété).

Afin d’y remédier, n’hésitez pas à compliquer l’accès à son alimentation, en cachant par exemple sa gamelle ou en la changeant régulièrement de place dans la maison.  Essayez également de rallonger la durée de son repas en vous équipant d’un distributeur de croquettes (ou balle distributrice) ou en plaçant une petite balle dans sa gamelle. Par contre, n’oubliez pas que le chat est un chasseur. Il ne faut  jamais le priver de nourriture pendant plus de 24 heures au risque de le stresser et de le rendre agressif.

A lire aussi : Comment stimuler son chat d’appartement ?

Crédits photo :

Shutterstock

1 commentaire(s)
Merci Wamiz pour ces conseils !!
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook