Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Arthrose du chat : Quels symptômes doit-on surveiller ?

Dimanche 14 Mars 2021 |

Moins connue que sa version canine, l’arthrose du chat est pourtant tout aussi courante. Cette maladie dégénérative des articulations entraîne des douleurs invalidantes sur le long terme, en particulier sans traitement adéquat. Pour prendre soin de votre animal de compagnie et savoir réagir en cas de besoin, surveillez les symptômes de l’arthrose féline !

Qu’est-ce que l’arthrose chez le chat ?

L’arthrose est une maladie articulaire incurable qui touche les animaux comme les humains. Comme pour l’homme ou le chien, entre autres, l’arthrose du chat survient lorsque les articulations perdent la protection qui empêche les os de frotter entre eux. Le cartilage qui recouvre les extrémités de deux os voisins se dégrade et la qualité du liquide synovial contenu dans la capsule articulaire connectant les deux os s’appauvrit. Lisse et élastique, le cartilage forme une couche protectrice qui empêche les frottements et absorbe les chocs. La capsule articulaire, elle, produit le liquide qui sert de lubrifiant aux os et fournit des nutriments nécessaires à la régénération du cartilage.

Lorsque celui-ci se détériore, les chocs provoqués par les mouvements impactent plus durement la capsule articulaire, affectant la qualité et la consistance du liquide synovial. En conséquence, le cartilage se répare moins bien et se détériore plus vite. Les frottements s’intensifient entre les os, provoquant une inflammation avec des douleurs et une perte de mobilité comme conséquence. Avec le temps et sans prise en charge adéquate, l’arthrose du chat génère des douleurs chroniques qui peuvent aboutir au blocage complet du ou des membres concernés.

Quand guetter les symptômes de l’arthrose chez le chat ?

L’immense majorité des chats développe de l’arthrose, consécutive au vieillissement des articulations et donc à l’usure du cartilage. L’arthrose du chat concerne ainsi 80 % des animaux de plus de 11 ans. La maladie ne touche cependant pas que les chats âgés, et de nombreux facteurs peuvent provoquer son apparition prématurée :

  • le surpoids,
  • une blessure ou un traumatisme entraînant des lésions,
  • une malformation,
  • une hyperactivité physique.

L’arthrose du chat touche le plus souvent les coudes et les hanches, mais les tarses et les genoux peuvent également être touchés.

Guetter les symptômes de l’arthrose du chat

Face à l’arthrose, la sensibilité du chat le pousse souvent à adopter des comportements anxieux, plus facilement repérables que les symptômes physiques. S’il a tendance à cacher sa douleur ou à s’isoler, la maladie peut toutefois être détectée dans des changements d’attitude parfois subtils, mais révélateurs. Si votre animal de compagnie est moins dynamique, prenez le temps d’analyser de plus près son comportement. Alertez-vous si vous remarquez :

  • qu’il est moins joueur et moins actif en général ;
  • qu’il se montre irritable ;
  • qu’il n’occupe plus sa place favorite ;
  • qu’il se cache plus souvent ;
  • qu’il est moins câlin et/ou apprécie moins d’être touché.

La douleur et l’inconfort peuvent le rendre grincheux, voire agressif lorsque vous tentez de le toucher. Il peut aussi lécher fréquemment, voire compulsivement, une zone spécifique. La perte d’appétit ou la constipation peuvent également être des indicateurs.

L’aspect de votre chat face à l’arthrose

Surveillez également l’état général de votre animal, autre que l’arthrose du chat. Les mouvements nécessaires à la toilette d’un félin peuvent devenir douloureux en cas d’arthrose, le poussant à espacer les nettoyages. S’il vous semble moins propre, que son poil est moins brillant et son pelage plus ébouriffé, sans doute ne l’entretient-il plus aussi bien. Dans ce cas, il est important d’en comprendre la cause. Il en va de même pour le poids : un chat qui souffre se déplace moins, et la baisse de l’exercice physique peut entraîner une perte de masse musculaire. Si vous avez l’impression que sa ligne s’est affinée, observez de plus près son rythme quotidien et sa façon de se déplacer.

Arthrose du chat : Quels symptômes doit-on surveiller ?
Un chat en surpoids - Benoit Daoust / Shutterstock

Arthrose du chat : raideurs et boiterie

Contrairement aux chiens, la boiterie est un symptôme difficilement observable chez les chats, à l’exception de raideurs au réveil. Certains ne présentent aucune boiterie avant que l’articulation ne se bloque complètement, voire aucun symptôme avant de ne plus pouvoir sauter. La différence sera plutôt visible dans son comportement et ses habitudes. L’arthrose du chat entraîne un inconfort qui le poussera à se préserver en se déplaçant moins. Il peut ainsi sauter moins haut, éviter de bondir et refuser de jouer. Il arrive qu’il cesse d’escalader ses surfaces de prédilection pour favoriser des emplacements bas. Lorsque l’arthrose s’installe, certains chats peinent également à atteindre leur litière ou à l’enjamber. Si votre animal de compagnie urine régulièrement avant d’atteindre le bac à litière ou juste à côté, un bilan chez le vétérinaire est sans doute nécessaire.

Repérer les symptômes de l’arthrose chez le chat peut s’avérer délicat. Les félins sont plus discrets face à la douleur, et de nombreux symptômes se confondent avec ceux d’un vieillissement normal. Un diagnostic précoce reste pourtant essentiel pour maintenir le confort de vie de votre animal de compagnie. En cas de changement de comportement, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire.

>> Retrouvez tous nos contenus sur l’arthrose chez le chat

Article relu et validé par la Dre vétérinaire Michèle Gorissen

À lire aussi : Arthrose du chat : prévention, symptômes et traitement

> La santé de votre chat est aussi une priorité.
Assurez le avec notre partenaire Assur O'Poil.

# arthrose
Crédits photo :

5 second Studio / Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)