Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
  • Wamiz Box
Race de chien :

Endocardiose mitrale chez le chien

Qu’est-ce que l’endocardiose mitrale ?

L’endocardiose mitrale une maladie dégénérative chronique des valves cardiaques (en particulier de la valve mitrale) qui se déforment et deviennent épaisses.

Ces différentes modifications font que la valve malade n’est plus étanche lors de sa fermeture. A l’occasion de chaque contraction cardiaque, un jet de sang remonte à contre-courant, ce qui explique l’apparition d’un souffle cardiaque. Notons toutefois que les souffles cardiaques peuvent être dus à de nombreuses autres maladies que l’endocardiose.

Dans le cas d’une endocardiose mitrale, le cœur se fatigue peu à peu, sa taille et sa forme se modifient et une insuffisance cardiaque s’installe.

Qui est touché par l’endocardiose ?

L’endocardiose est une maladie fréquente en cardiologie canine. Elle touche plus particulièrement les races de petit format, les mâles et les animaux de plus de 6 ans.

Certaines races sont particulièrement affectées (Caniche, Cavalier King Charles, Chihuahua, Teckel, Whippet, Yorkshire, …) mais la maladie est aussi très courante chez les chiens communs.

Quand suspecter une endocardiose mitrale ?

Il n’existe pas de signe caractéristique. La maladie évolue généralement insidieusement pendant plusieurs mois ou années, sans aucun symptôme. C’est souvent à l’occasion d’une consultation de routine que le vétérinaire trouve un souffle cardiaque. Cette découverte conduit bien sûr à réaliser divers examens et, si besoin d’adresser le chien pour une consultation spécialisée destinée à identifier la maladie responsable du souffle et la gravité de ses conséquences sur le fonctionnement du cœur.

Lorsque la maladie évolue, le chien présente : une fatigue plus ou moins prononcée, une toux persistante,… puis dans les formes plus graves : syncopes, difficultés respiratoires, problèmes pulmonaires

Dans les formes débutantes, le manque de spécificité des symptômes explique pourquoi le diagnostic différentiel d’une toux chronique est une situation très délicate. L’exploration attentive du cœur, de tout l’appareil respiratoire et le recours à des examens complémentaires sont quasi obligatoires.

L’œdème pulmonaire est une complication fréquente dans les formes avancées.

Comment diagnostiquer l’endocardiose ?

La première étape est un examen clinique approfondi de la fonction cardio-vasculaire. Il révèle généralement l’existence d’un souffle cardiaque.

L’électrocardiogramme est déterminant s’il faut identifier des troubles de la fréquence ou du rythme cardiaque.

Des clichés radiographiques du thorax sont utiles pour rechercher d’éventuelles complications pulmonaires comme de l’œdème.

L’échocardiographie et le Doppler sont des examens importants mais techniquement délicats à réaliser et à interpréter.

Comment peut-on traiter l’endocardiose ?

Dans la grande majorité des cas, l’endocardiose est une maladie chronique, non douloureuse et d’évolution lente sur plusieurs années.

A ce jour, il n’existe pas de traitement de l’endocardiose mais seulement des médicaments destinés à ralentir l’évolution de l’insuffisance cardiaque (qui s’installe inéluctablement).

Il est maintenant prouvé que certains traitements améliorent la durée et la qualité de vie des chiens, sous réserve qu’ils soient régulièrement administrés, même si au moment du diagnostic initial le chien est généralement plutôt en forme.

Si l’évolution est globalement lente, des dégradations plus soudaines restent possibles. Elles peuvent être la conséquence d’une aggravation brutale des lésions mais aussi de modifications transitoires induites par un stress, un exercice violent, …

En cas de dégradation, un bilan d’évaluation doit être fait rapidement et, dans les cas les plus graves, la mise en place de soins intensifs adaptés (hospitalisation, oxygène, …) permet souvent de gérer la crise.

Le contenu médical de cette fiche a été rédigé avec l'aimable collaboration du Dr JPh CORLOUER, vétérinaire au CHV Frégis, Responsable de la consultation de cardiologie.

Plus d’informations sur l’endocardiose mitrale sur le CHV de Frégis.

A lire sur le même thème : Chien cardiaque et insuffisance cardiaque

 
0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)