Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

L’halitose : comment lutter contre la mauvaise haleine de votre chien ?

Lundi 08 Octobre 2018 |

Qui n’a jamais souffert de sentir la fraîche odeur d’une haleine matinale quand son chien vient gentiment proposer des bisous ? Ou apprécier le bâillement de son chat juste sous les narines ? L'halitose, ou mauvaise haleine, est une demande fréquente de la part des propriétaires de chiens et de chats.

L’halitose est le terme médical qui désigne la mauvaise haleine. Cela peut devenir un motif de consultation chez le vétérinaire, tant l’odeur peut être insupportable. Mais surtout, cela correspond souvent à une mauvaise hygiène buccale, avec une gêne, voire une douleur associée. Comment lutter contre la mauvaise haleine de votre animal, et quelles sont les techniques pour garder une bonne hygiène buccale ?

L’halitose : à quoi est-ce dû ?

Dans la grande majorité des cas, une mauvaise haleine conduit à ouvrir la gueule de son animal pour regarder l’état des dents et des gencives. En effet, tout comme chez l’humain, les bactéries qui vivent naturellement dans la gueule des animaux peuvent se déposer sur les dents, attaquer l’émail dentaire, former des plaques de tartre voir des carries, et léser les muqueuses comme la gencive.

Une mauvaise haleine est donc souvent associée à des lésions buccales. Il faut observer l’état des gencives, et la liaison entre cette muqueuse et les dents, ainsi que la partie émergée des dents, sur laquelle se dépose le tartre. Celui-ci forme une couche plus ou moins épaisse, et très dure (appelée biofilm bactérien) : une fois en place, un simple brossage ne suffira pas à l’éliminer.

L’halitose : comment lutter contre la mauvaise haleine de votre chien ?
On constate bien la présence de tartre, en jaune-orange, ainsi qu'une inflammation de la gencive, qui est plus foncée au niveau des racines dentaires.

Quand la situation évolue sans traitement, le risque de carries augmente. Or, un foyer infectieux peut se développer sous une dent, et former un abcès : l’odeur dégagé par le pus est alors parfois perceptible.

Le manque d’hygiène dentaire n’est pas la seule cause de mauvaise haleine. Dans des cas plus rares, la mauvaise haleine n’est pas due à l’hygiène dentaire mais à des reflux gastriques ou duodénaux (par exemple lors de tumeur) : l’odeur n’est alors pas émise en continu mais lors d’éructation. Il existe aussi des causes indirectes : lors de maladies métaboliques comme l’insuffisance rénale, une mauvaise haleine peut aussi apparaître comme symptôme.

Une dernière cause d’halitose fréquente chez les chiens est la coprophagie, qui est d’origine nutritionnelle ou comportementale, pouvant dans certains cas nécessiter une consultation avec un vétérinaire comportementaliste.

Comment traiter un chien avec mauvaise haleine ?

Naturellement, le traitement va être différent selon la cause. Si l’animal souffre juste d’une mauvaise hygiène dentaire, la première étape est souvent de détartrer les dents. C’est un acte médical très similaire au détartrage réalisé chez le dentiste, à ceci près que le vétérinaire le réalise sous anesthésie générale.

Le thérapeute utilise un appareil qui produit des ondes sonores (des ultrasons) pour casser le tartre, et ensuite polir les dents pour prévenir le retour du tartre. Il n’est pas rare également de devoir extraire les dents abîmées, ou infectées. Un traitement anti-inflammatoire et/ou antibiotique peut venir compléter les jours qui suivent le détartrage, suivant l’importance des soins dentaires.

Dans les cas où la mauvaise haleine n’est pas due à une mauvaise hygiène buccale, le vétérinaire procèdera à un diagnostic, pour identifier la cause, et donner le traitement adapté. Cela peut, suivant les cas, nécessiter des examens complémentaires variables : analyses de sang, imagerie…

Dans tous les cas, la première étape est une consultation, qui détermine l’origine de la mauvaise haleine, et permet si besoin de vérifier que votre animal est suffisamment bien portant pour supporter une anesthésie.

Comment garder une bonne hygiène buccale chez votre animal ?

Il est donc délicat de se débarrasser d’une mauvaise haleine sans passer par l’intervention d’un vétérinaire, une fois qu’elle est installée. La meilleure solution reste encore la prévention, en garantissant notamment une bonne hygiène dentaire.

Il existe alors de nombreuses solutions à mettre en place, suivant l’animal, son régime alimentaire, et la qualité de ses dents :

  • alimentation adaptée : il est possible d’ajouter dans son régime des aliments spécialement conçus pour limiter le dépôt de tartre. Certains aliments secs (croquettes) ont en effet un rôle abrasif sur les dents, comme le ferait une brosse à dent. De plus, certains ingrédients santé aident à contrôler le tartre dentaire, c’est le cas du triphosphate pentasodique qui en limite la formation.
  • produits d’hygiène dentaire : d’autres produits alimentaires ne sont pas directement intégrés au régime du chien, mais constituent une sorte de friandise, jouant aussi sur le dépôt tartre. Cela se présente souvent sous la forme de lamelles dentaires à mâcher, disponibles en animalerie ou chez les vétérinaires. Certaines lamelles agissent sur les causes buccales et digestives de la mauvaise haleine. Il existe aussi des solutions buvables, faciles à diluer dans l’eau de boisson, anti-plaque et pour une haleine fraîche.

L’halitose : comment lutter contre la mauvaise haleine de votre chien ?

  • brossage dentaire : acte potentiellement irréalisable chez le chat, il est par contre envisageable chez le chien : à l’aide d’une brosse douce, on élimine les excédents alimentaires et les dépôts bactériens sur les dents. Il existe aussi des gants spéciaux en caoutchouc pour frotter les dents, souvent associés à un dentifrice.

L’halitose : comment lutter contre la mauvaise haleine de votre chien ?

En plus de ces produits destinés à lutter contre le dépôt de tartre, le choix du régime alimentaire va avoir une grande influence : une alimentation humide est un facteur favorisant le dépôt de tartre. Un animal sous régime uniquement humide devra donc souvent recevoir un ou plusieurs des soins ci-dessus pour maintenir un équilibre buccale satisfaisant, et éviter un dépôt de tartre progressif, avec les risques d'infection associés.

De plus, il existe une forte variation d'un individu à l'autre, certains chiens ayant un émail plus propice au dépôt de tartre. Il faudra donc savoir s'adapter au cours de la vie de l'animal pour intervenir de façon mesurée et suffisante.

Dr Stéphane Tardif
Docteur vétérinaire et rédacteur pour Wamiz

A lire aussi : L'homéopathie pour soigner son chien

 

> Vous recherchez une assurance pour votre chien ?
Assurez la santé de votre animal avec la mutuelle des vétérinaires
# vétérinaire
Crédits photo :

shutterstock virbac

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)