Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Acheter ou adopter un chiot : combien ça coûte ?

Mardi 08 Juin 2021 |

Il existe beaucoup d’idées préconçues sur la somme à dépenser pour faire l’acquisition d’un chiot. Différents paramètres entrent en ligne de compte pour déterminer le prix d’un chiot, tels que la provenance, ou le fait qu’il soit « de race » ou non. Néanmoins, le prix n’est pas en lui-même révélateur de la bonne santé du chiot, et ne garantit pas systématiquement de faire une acquisition éthique et responsable. A l’inverse, les annonces trop alléchantes cachent souvent des arnaques !

On vous aide à y voir plus clair pour ne pas alimenter de filières douteuses, et comprendre ce qu’il y a derrière le prix de votre chiot.

Combien coûte un chiot de race ?

Un chiot est dit « de race » lorsqu’il est inscrit au Livre des Origines Françaises (le « LOF »). Cela signifie qu’il est né en France et ses origines sont connues sur plusieurs générations. 

Le prix d’un chiot LOF varie de 800€ à 2000€ en moyenne, et dépend de différents critères : la rareté et la « tendance » de la race, la couleur du chiot (certaines étant plus demandées que d’autres)...

Le nombre de chiots par portée et la rusticité de la race influent également sur le prix. Une femelle Labrador ou Malinois aura sans difficulté une portée de plus de 10 chiots, alors qu’une femelle Chihuahua n’aura que très rarement plus de 4 chiots. Les césariennes sont également très fréquentes sur certaines races, comme le Bouledogue Français, et les reproductrices sont de fait mises très tôt à la « retraite » après quelques portées. 

Lorsque les parents sont particulièrement distingués en exposition de beauté ou de travail, les prix peuvent augmenter, mais ce n’est pas le cas de figure le plus courant.

Certaines races très demandées comme le Shiba-Inu ou le Mastiff peuvent atteindre 2500€ à 3000€.

Enfin, il est à noter que de nombreux éleveurs proposent des facilités de paiement, n’hésitez pas à leur poser directement la question !

Acheter ou adopter un chiot : combien ça coûte ?
jussi_fruit / Shutterstock

Le prix d’un chiot LOF est-il justifié ?

Les clichés ont la vie dure, et l’on est vite tentés de croire que les éleveurs font de larges bénéfices sur la vente de leurs chiots ! La réalité est toute autre, et les éleveurs passionnés sont rares à pouvoir vivre de la vente de leurs chiots : la plupart ne dégagent pas de salaire, et ont une activité professionnelle principale ou complémentaire en parallèle de l’élevage.  

Même lorsque l’élevage n’est pas une source de revenus, de nombreux investissements sont nécessaires pour faire naître et grandir des chiots de race en bonne santé et bien dans leurs pattes. Ces frais sont souvent méconnus, et le quotidien d’un éleveur ne laisse que peu de place aux loisirs, sorties et vacances. 

> Pour acquérir un chiot en toute sécurité, inscrivez-vous gratuitement sur ChercheMonChien et accédez à plus de 1200 éleveurs respectueux de la législation et du bien-être animal !

Un chiot non LOF coûte-t-il moins cher qu’un chiot LOF ?

Pas forcément !

Lorsqu’un chiot n’est pas inscrit au LOF, on dit qu’il est « sans papier », « non LOF », ou encore « de type » ou « d’apparence raciale ». Trop souvent, ce sont des chiots produits dans un simple but lucratif par des particuliers, des éleveurs plus ou moins professionnels, voire de véritables trafiquants qui tiennent des usines à chiots ou en importent de l’étranger dans de très mauvaises conditions.

Profitant souvent de la « tendance » d’une race, ces chiots seront souvent vendus aussi cher que des chiots inscrits au LOF ! Vous auriez cependant moins de garanties sur leur lieu de naissance, les conditions dans lesquelles ils ont grandi, l’état de santé de leurs parents, et la plupart du temps aucun conseil ou suivi durant la croissance du chiot.

Combien coûte un chiot en animalerie ?

Acheter ou adopter un chiot : combien ça coûte ?
Myndalion / Shutterstock

Le prix d’un chiot en animalerie, qu’il soit LOF ou non, est en général supérieur au prix pratiqué par l’éleveur, puisque l’animalerie est un intermédiaire qui achète les chiots auprès des éleveurs, et les revend avec une marge. 

Nous vous déconseillons d’acquérir un chiot dans une animalerie. Si aujourd’hui les grandes enseignes sont très contrôlées concernant la provenance et la bonne santé des chiots, ces derniers passent plusieurs jours voire semaines en « vitrine » dans un environnement très pauvre, alors qu’ils devraient au contraire évoluer au sein d’une famille et poursuivre leur sociabilisation commencée chez l’éleveur. 

Acheter son chiot chez un particulier, ça coûte moins cher ?

Un particulier peut vous vendre un chiot uniquement s’il fait naître une seule portée par an, inscrite au LOF (ces informations sont vérifiables auprès de la Société Centrale Canine en cas de doute). En général, les prix sont ceux pratiqués par les éleveurs professionnels de la race. 

En dehors de ce cas de figure, toute vente de chiot par un particulier est interdite par la loi et constitue un délit depuis 2016. Par ailleurs, les particuliers vendent le plus souvent au prix fort des chiots non identifiés, ni vaccinés ni vermifugés, sans contrat de vente ni certificat vétérinaire, et dont les parents ne sont pas dépistés pour les maladies héréditaires. 

Vous vous exposez ainsi à des dépenses immédiates auprès de votre vétérinaire, voire à faire l’acquisition d’un chiot malade, ou porteur de tares génétiques qui peuvent être lourdes de conséquences sur sa santé… et votre portefeuille ! Vous n’auriez malheureusement que peu de recours contre le vendeur.

Je n’ai pas beaucoup de budget, puis-je trouver un chiot gratuitement ?

Les annonces de chiots « à donner » sont malheureusement souvent des arnaques. Elles peuvent cacher des ventes déguisées : la vente de chiots par des particuliers étant interdite depuis 2016, ces derniers mettent en ligne des annonces de dons (légales) pour contourner cette interdiction, mais vous indiquent ensuite un prix de vente par téléphone. Vous risquez de payer plusieurs centaines d’euros en liquide, pour un chiot dont vous n’aurez probablement aucune information vérifiable au-delà des dires du vendeur. 

Dans d’autres cas, le chiot n’existe même pas : le vendeur (qui est en réalité un escroc) vous demande de régler à distance des frais de transport (en général autour de 200€) par des moyens de paiement type mandat-cash ou carte prépayée. Le bon plan se transforme très vite en arnaque, sans espoir de récupérer l’argent perdu ! 

Acheter ou adopter un chiot : combien ça coûte ?
onlySMK / Shutterstock

Si vous ne pouvez pas vous permettre de dépenser quelques centaines d’euros pour adopter un chiot en refuge, il est peut-être nécessaire de vous interroger sur votre capacité à couvrir les dépenses quotidiennes de votre futur compagnon : alimentation, soins courants, accessoires, qui représentent une dépense moyenne de 80€ par mois (soit environ 1000€ sur l’année). 

Je veux absolument adopter en refuge, y-a-t-il des chiots ?

Les chiots de moins de 12 mois ne représentent moins de 5% des chiens à l’adoption dans les refuges. Ils proviennent souvent des DOM-TOM ou de l’étranger (Europe de l’est, Espagne) ou de saisies, d’abandons de portées ou de chiennes gestantes. Il est assez rare de voir des chiots de race à l’adoption en refuge, ces derniers étant faciles à revendre ; les chiots à l’adoption sont le plus souvent issus de croisements, de type berger, créole, chien de chasse ou molosse. 

Le refuge vous demandera en général entre 200€ et 400€ de frais d’adoption pour couvrir les soins, la puce et la vaccination, que le chiot soit LOF, d’apparence ou croisé ! Souvent, le refuge prendra en charge la stérilisation de votre chiot afin de s’assurer qu’il ne puisse pas servir à la reproduction.

Combien coûte un chien de race (ou d’apparence) déjà adulte ?

Acheter ou adopter un chiot : combien ça coûte ?
Eve Photography / Shutterstock

En refuge, il n’est pas rare de trouver des chiens « de race », il n’y a pas que des croisés ! Les frais d’adoption sont les mêmes pour tous, cela va d’un don libre à 300€ en général. Cependant, les races les plus représentées restent les chiens de berger, les molosses, et les chiens de chasse (labrador, griffons, chiens courants…).

De nombreux éleveurs cherchent également des familles pour des chiens adultes ayant terminé précocement leur carrière de reproducteur, ou pour des chiens issus de leur élevage, que des familles leur ramènent, parfois au bout de plusieurs années… Certains éleveurs cèdent ces adultes gratuitement, le plus souvent ils demandent une participation de quelques centaines d’euros ou la prise en charge de la stérilisation, pour impliquer la future famille. Parfois, un contrat de placement est proposé en copropriété.

En résumé :

-> Si vous avez un budget inférieur à 400€

-> Si vous souhaitez absolument faire l’acquisition d’un chiot de race

  • Renseignez vous au préalable sur les prix de vente pour la race qui vous intéresse, afin d'anticiper et mettre de côté la somme nécessaire.

Contactez des éleveurs sérieux et respectueux du bien-être animal pour prendre toutes les garanties d’acquérir un chiot en bonne santé, sans alimenter de filières douteuses voire de trafics. 

Dans tous les cas, acquérir un chien demande un peu d’investissement, en termes de temps... et aussi d’argent. Anticipez votre recherche, faites preuve de patience, choisissez votre chien pour sa compatibilité avec vos attentes et votre mode de vie... et non pour son prix !

# chiot, LOF, élevage
Crédits photo :

tsik / Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)