Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Bouledogue français

Bouledogue français
Bouledogue français
Autre(s) nom(s) :
French Bulldog
Origine :
Section :
Molossoïdes de petit format

Caractéristiques physiques du Bouledogue français

Variétés : a) bringé ; b) blanc et bringé

C’est un petit molossoïde, doux et très sympathique, de petite taille, parfait pour ceux qui aiment cette typologie de chien sans pouvoir en posséder de plus grand. Malgré sa petite taille, le Bouledogue français (ou French Bulldog) a un corps puissant, musclé, ramassé, d’une grande ossature. La tête est très forte, large et carrée : la peau forme des rides et des plis presque symétriques. Le crâne est large, presque plat, avec le front bombé ; le stop est très accentué ; le chanfrein est court et large, le nez très court et camus. Les yeux sont grands, ronds et foncés. Les oreilles sont attachées haut et portées droites. Les membres doivent être bien d’aplomb : les postérieurs sont légèrement plus longs que les antérieurs, de façon que la croupe soit un peu relevée. La queue est courte, attachée bas, tordue ou naturellement amputée, pointue à l’extrémité.

Poil : court.
Couleur : Selon la variété, fauve, bringée ou non, ou bien blanc et bringé. Le bringé est un chien à robe fauve avec une charbonure foncée qui donne l'aspect bringé. La robe fauve peut être dans toutes les nuances (du rouge au café au lait), et le rouge n'est pas préféré à d'autres nuances, au contraire.
Taille : 30 à 35 cm
Poids : 8 à 14 kg

Origines et histoire

Son histoire est plutôt mystérieuse. Les Français déclarent qu’il s’agit d’un chien autochtone mais les Anglais soutiennent qu’il descend du Bulldog. Il est probable qu’il y a eu effectivement une influence du Bulldog mais il est indéniable que la sélection et la fixation de la race sont intervenues en France.

Au départ, le bouledogue avait une double utilité : ratier et gardien. Rien d'étonnant à ce qu'il devienne le chien favori des bouchers et des marchands de vin dont il gardait les entrepôts et les écuries.
Avec son caractère vif et intelligent il sort vite des écuries ! Au début du XXe siècle on le retrouve chez les nobles, les riches et jusque dans les cours royales, mais aussi sur les « fortif' » où il est le garde du corps des prostituées et des mauvais garçons.

Désormais le Bouledogue français est un chien très répandu en France.

Caractère et aptitudes

Le Bouledogue français est exclusivement un chien de compagnie. Malgré son aspect de « molosse féroce », son caractère est très joyeux : plein de joie de vivre, il est toujours prêt à jouer et est d’une nature très douce. Il aime les enfants et est pour eux un compagnon de jeux infatigable, mais il convient aussi aux personnes âgées parce qu’il n’a pas besoin de faire beaucoup d’exercice. Quand il est plus âgé, il reste joueur et aime « faire le clown », mais il est aussi capable de se transformer en chien tranquille, réservé et paisible. Il adore son maître et a besoin de rester le plus possible avec lui. À l’occasion, il peut se montrer un gardien très vigilant : c’est un petit chien qui se prend pour un grand. Il est une véritable éponge émotionnelle : « mon maître ne va pas bien et bien moi non plus ». Il est affectueux mais exclusif, il aime son confort et ses siestes.

Caractère

Affectueux :
Très attaché à son groupe social, ce molosse petit format peut être très collant comme très discret. Malgré cette ambivalence, il reste un chien de compagnie très agréable qui adore être le centre de l’attention, que ce soit pour amuser la galerie ou pour être cajolé.

Son affection débordante le pousse à être quelque peu possessif et exclusif envers son maître.

Joueur :
Très actif et jovial, le Bouledogue français est un grand joueur qu’il faudra parfois aider à redescendre en pression. Il adore jouer avec les enfants mais une surveillance parentale sera nécessaire pour initier le début et surtout la fin du jeu. Ce petit molosse pourrait ne pas savoir s’arrêter, jusqu’à l’épuisement.

Calme :
D’un naturel joyeux mais aussi paisible, ce petit chien peut arborer les deux casquettes. Cela dépendra principalement de son éducation, son caractère mais aussi de sa lignée.

Dans tous les cas, que ce soit auprès des enfants comme des personnes âgées, il saura s’adapter et avoir la bonne attitude.

Intelligent :
Ce petit molosse est un chien intelligent mais qui n’est souvent pas reconnu à sa juste valeur. Souvent considéré comme un simple chien de compagnie ne faisant que ronfler et dormir sur le canapé, ses capacités passent parfois au second plan.

Or, ce chien montrera de belles aptitudes si l’on prend le temps de lui proposer des séances adaptées d’éducation et que l’on encourage ses bons comportements.

Chasseur :
Absolument pas chasseur, l’instinct de prédation n’est que très peu présent chez le bulldog français. Face à d’autres espèces, il sera tantôt joueur, tantôt ignorant.

Craintif / méfiant avec les inconnus :
Le Bulldog français n’est aucunement craintif ou agressif envers les étrangers. Il ira avec plaisir et enthousiasme vers les invités qui arrivent chez lui ou avec toute autre personne qui daignera lui prêter une quelconque attention.

En revanche, plutôt de nature possessive et exclusive, il privilégiera toujours des contacts avec son maître s’il est présent.

Indépendant :
Ce chien peut se montrer très collant vis à vis des membres de son groupe social. Cependant, il n’est pas rare de le voir prendre plus de distances, notamment pour aller se reposer sur le lit ou sur le canapé.

Cela pourrait traduire d’une certaine indépendance, mais au contraire, le Bouledogue français s’éloigne certes de ses maîtres, mais choisit toujours des couchages sur lesquels l’odeur de son maître est très présente.

Comportement

Supporte la solitude :
Sa sensibilité et son attachement à ses maîtres font de lui un chien qui ne supporte que très peu la solitude. Il doit être entouré pour s’épanouir pleinement, il ne faudra donc pas le laisser de longues journées tout seul.

Facile à éduquer / obéissant :
La tête dure du French Bulldog, ainsi appelé Outre Manche, peut parfois décontenancer certains propriétaires mais de la patience et de la fermeté, ajoutées à une attitude cohérente et juste parviendront à convaincre ce petit têtu de coopérer.

L’éducation doit être précoce et les notions éducatives de bases devront êtres acquises rapidement pour permettre à ce petit molosse de s’intégrer au mieux, à la fois à son groupe social, mais aussi au sein de la société de manière générale.

Malgré les apparences, le Bouledogue français garde un caractère somme toute assez sensible, des méthodes brutales et coercitives ne feraient que entacher la relation qu’il a avec son maître.

La fermeté des apprentissages devra être nuancée par une grande douceur pour ne pas blesser ce petit chien, que ce soit physiquement ou émotionnellement. Des séances éducatives ludiques seront à privilégier avec des jeux et/ou friandises en guise de récompenses.

Pour ce petit chien, l’expression “avoir d’un gant de velours dans une main de fer” est on ne peut plus adaptée.

Enfin, il ne faudra pas négliger son éducation sous prétexte qu’il s’avère être un petit chien. Qu’importe la taille du chien que l’on adopte, sa bonne éducation est primordiale.

Aboiement :
Ces petits chiens sont réputés pour “chanter” et en effet, ils ont une manière peu commune de faire comprendre leur excitation, leur mécontentement ou leur impatience.

Toutefois, ce petit Bulldog n’aboie jamais sans raison ni à tort et à travers. S’il aboie, il est préférable d’en comprendre la cause pour résoudre l’éventuel problème.

Fugueur :
Bien trop attaché à son groupe social et surtout à son confort, l’idée de fuguer ne viendrait jamais à l’esprit de ce petit molosse qui voue une fidélité infinie à ses maîtres.

Destructeur :
Notamment lorsqu’il est chiot, le bouledogue français peut se montrer destructeur, pour faire ses dents, pour attirer l’attention ou tout simplement pour s’occuper.

Il s’agira de lui proposer des jouets adaptés à la mastication, de ne pas répondre à ses demandes constantes d’attention et de lui proposer des activités régulièrement pour que les destructions ne soient qu’un passage et non une mauvaise habitude.

Gourmand / glouton :
La gourmandise est bien là le plus grand défaut de ce chien. Sans exagération aucune, il pourrait tuer père et mère pour un morceau de jambon.

Blague à part, il faut se montrer très vigilant quant à cet aspect car de nombreux Bulldog français souffrent d’embonpoint à cause de ce vice.

Chien de garde :
Physiquement peu dissuasif malgré sa musculature, ce petit molosse peut néanmoins être un bon chien d’alerte. Attention tout de même à ne pas s’y fier à 100% car il saura vite se faire amadouer par une petite friandise ou une caresse.

Premier chien :
Les qualités et le gabarit de ce chien font de lui un parfait compagnon pour les maîtres novices. De plus, il convient à de nombreux profils de futurs adoptants puisqu’il peut tout à fait s’adapter à une personne seule (attention tout de même à son tempérament possessif), à un foyer constitué d’enfants comme à un couple de retraités par exemple.

Conditions de vie

Toujours et uniquement dans une maison. Le Bouledogue français est un chien d’appartement idéal parce qu’il a le poil ras, bave très peu, n’est pas trop aboyeur et sait s’adapter aux circonstances (jeu effréné ou tranquillité absolue) avec une grande intelligence et intuition. Il est très sensible aux humeurs de son maître.

Bouledogue français en appartement :
La vie en appartement convient parfaitement à ce petit molosse. De nature plutôt calme, surtout à l’âge adulte, il n’a pas besoin de se dépenser de manière intense et saura se contenter d’un petit espace intérieur.

Une maison avec jardin lui conviendra également mais attention à ne pas le laisser à l’extérieur lors des fortes chaleurs ni même en plein hiver. Son museau aplati et son absence de sous-poil ne lui confèrent pas une bonne résistance.

Par ailleurs, étant un très mauvais nageur et ayant plutôt tendance à couler, la présence d’un point d’eau dans son environnement pourrait représenter un danger.

Besoin d’exercice / sportif :
Cette race brachycéphale (museau aplati) n’est pas faite pour pratiquer des exercices physiques intenses mais ce petit chien trapu a tout de même besoin de sorties quotidiennes pour être pleinement comblé.

Sa musculature et son ossature solide doivent être entretenues et la dépense physique, même modérée, est nécessaire à ce petit chien qui peut rapidement dépasser son poids de forme s’il n’est pas suffisamment stimulé.

Voyage / Facilité de transport :
Le petit gabarit du Bouledogue Français pourrait faciliter ses transports, mais il n’en est rien, et ce pour deux raisons simples :

Tout d’abord, la limite de poids des chiens que l’on peut transporter facilement et à moindre coût, notamment dans les trains, est de 7 kg, or, ce petit chien costaud pèse généralement aux alentours de 10 kg, même s’il paraît moins.

D’autre part, son museau aplati engendre chez ce chien brachycéphale de lourds problèmes de respiration, ainsi, il ne sera pas à l’aise dans des endroits confinés et peu aérés, comme le sont souvent les modes de transports classiques (voiture, train, avion).

Compatibilité

Le Bouledogue français et les Chats :
S’il est habitué dès son plus jeune âge à côtoyer des chats, le bouledogue français pourra tout à fait cohabiter avec un félin sans que cela ne pose de problème. Chiot, il sera joueur et plus distant voire ignorant à l’âge adulte.

Le Bouledogue français et les Autres chiens :
Très sociable avec les humains, ce petit chien n’est en revanche pas très accueillant avec ses congénères. Son fort attachement à son groupe social engendre un caractère très exclusif, ce qui rend le partage difficile.

Pour qu’une cohabitation entre congénères se passent bien, il sera important que les chiens aient grandi ensemble et qu’une socialisation précoce et de qualité ait été mise en place.

Attention aux mâles entiers qui ne supporteront pas la présence de chiens de même sexe. De nature plutôt combative et courageux, le Bouledogue français n’hésitera pas à déclencher une bagarre.  

Le Bouledogue français et les enfants :
Ce petit chien musclé adore les enfants, il aime amuser la galerie et appréciera particulièrement toute l’attention que pourront lui porter de petits bambins.

Attention tout de même à toujours maintenir une certaine vigilance : les enfants doivent respecter le chien pour éviter tout débordement.

De plus, il faudra parfois intervenir pour stopper le jeu car ce grand joueur peut vite monter en excitation.

Le Bouledogue français et les Personnes âgées :
Puisqu’il ne demande que peu d’entretien et n’a pas besoin d’une activité physique intense, ce chien est parfaitement compatible avec des personnes sédentaires.

De plus, son appréhension de la solitude convient à merveille à des maîtres qui restent davantage à la maison que des profils plus actifs.

Santé

Comme tous les chiens à museau court, il peut avoir des problèmes de respiration. Il souffre beaucoup de la chaleur et il ne faut absolument pas le laisser au soleil trop longtemps (surtout dans une voiture) parce qu’il pourrait se sentir très mal. Les yeux du Bouledogue français doivent toujours rester propres.

Résistant / robuste :
Plusieurs points faibles viennent appauvrir sa résistance : son museau aplati qui engendre des complications respiratoires, sa colonne vertébrale qui elle aussi est victime d’une compression, ainsi que son absence de sous-poil qui ne le protège pas des intempéries, pour ne citer que quelques unes de ces faiblesses.

Supporte la chaleur :
Les races brachycéphales souffrent de la chaleur et les coups de chaud leur sont bien trop souvent fatals.

Il ne faut jamais laisser un chien au museau aplati dans un endroit confiné et non aéré correctement, même si les températures ne sont pas extrêmement chaudes.

En voiture par exemple, quelques rayons de soleil suffisent à faire d’une voiture un véritable four, surtout pour des chiens qui ne parviennent pas à réguler leur température corporelle efficacement.

Supporte le froid :
L’absence de sous-poil ainsi que le poil de couverture ras de ce petit chien trapu ne lui confère qu’une piètre protection contre le froid ou l’humidité. Il ne faut donc jamais laisser un Bulldog dormir dehors.

Tendance à grossir :
Très gourmand et peu voire par du tout sportif, il est important de rester vigilant et surtout cohérent quant aux rations journalières données au chien. Il sera important de lui proposer une alimentation adaptée à sa condition physique.

Par ailleurs, les friandises, même pendant les séances d’éducation, devront être données avec parcimonie et aucun écart entre les repas ne devrait être permis.

Le Bouledogue français est un chien robuste mais a quelques fragilités, notamment sur les plans cardiaques et respiratoires.

Maladies fréquentes :

  • Coup de chaleur

  • Démodécie (maladie de la peau)

  • Hernie discale (affection des disques intervertébraux)

  • Herpès virose canine (maladie contagieuse due à la présence d’un herpès virus : CHIV)

  • Luxation de la glande nictitante (glande de Harder)

  • Luxation de la rotule (pathologie généralement congénitale)

  • Élongation du voile du palais

Les maladies du cœur

Chez le jeune Bouledogue français, une prédisposition à certaines malformations cardiaques congénitales (Sténose pulmonaire) est rapportée.

Les maladies neurologiques

Le bouledogue français peut être sujet à différentes affections touchant la colonne vertébrale comme :

• Spina bifida : une malformation située plus souvent au niveau des dernières vertèbres thoraciques dans cette race.

• Hernies discales : elles peuvent se situer à différents niveaux de la colonne vertébrale et entraîner des douleurs, des boiteries, voire des paralysies. Une consultation de neurologie et des examens complémentaires (scanner, IRM, …) sont nécessaires pour établir un diagnostic précis. Les formes les plus graves relèvent d’un traitement chirurgical. Prises précocément, leur pronostic est favorable.

Les maladies ophtalmologiques

Chez le Bouledogue français, l’entropion (enroulement du bord de la paupière vers l’intérieur) n’est pas exceptionnel et considéré comme probablement héréditaire. Il touche généralement les paupières inférieures et supérieures. Dans les formes les plus importantes, il se corrige facilement par une petite intervention chirurgicale.

Les maladies de l’appareil respiratoire

Comme tous les chiens à « nez écrasé », le Bouledogue français est prédisposé au Syndrome des voies aériennes supérieures du brachycéphale. C’est une malformation complexe des voies aériennes, souvent associée à des lésions gastro-intestinales. Les formes les plus avancées nécessitent une correction chirurgicale. Les techniques modernes (laser) donnent de très bons résultats. 

Reproduction

La chienne Bouledogue français est prédisposée aux mise-bas dystociques (accouchement à problèmes) à cause du bassin relativement étroit des femelles et de chiots avec des têtes larges.

Elles éprouvent des difficultés à mettre bas naturellement : il faut le plus souvent effectuer une césarienne mais cela n’entraîne généralement pas de complications car les chiennes sont très robustes.

Toilettage et entretien

L’entretien du Bulldog français n’est guère compliqué mais doit néanmoins être régulier. Un brossage par semaine suffit à maintenir la brillance de son poil ras.

Il faudra également veiller à soigner régulièrement ses oreilles et ses yeux ainsi que ses rides et plis.

Petite astuce, une fois les plis nettoyés et secs, il est conseillé d’appliquer de la vaseline pour protéger sa peau. Il en est de même pour son museau qui peut parfois se craqueler.

Perte de poils :
La perte de poils de ce chien est modérée mais reste continue. A l’automne et au printemps, les mues intensifient les pertes et des brossages quotidiens doivent être faits pour éliminer les poils morts.

Prix

Le prix d'un Bouledogue français varie en fonction de ses origines, son âge et son sexe. Il faut compter entre 1000 et 1500€ pour un Bouledogue inscrit au LOF. Les lignées les plus hautes peuvent être vendues jusqu’à 3200€.

Un budget estimé entre 20 et 30€ sera à prévoir chaque mois pour subvenir aux besoins du Bulldog tout en privilégiant une alimentation premium.

Espérance de vie moyenne : environ 9 ans

Remarques et conseils

Ce que nous avons dit à propos de sa santé ne doit pas vous faire penser qu’il s’agit d’un chien excessivement délicat : il vous suffit de bien vous en occuper en faisant attention à ses « talons d’Achille » et il vivra longtemps dans une forme splendide.

181 commentaire(s)
moi j'adore le chien de ma fille un bouledogue francais qui s'appelle HANK un AMOUR.tres intelligent
ADORABLE avec nous .malheureusement tres caracteriel personne ne peut entrer dans la maison en sa presence et dans le jardin il ne faut pas qu'Il sente la presence des voisins sinon il aboit et devient tres agressif.bien dommage !
Hulana bouledogue français de presque 4 ans se gratte énormément au niveau du menton , et à les pattes qui démangent , certains vetos me parlent de stress , d'autres d'acné .... d'autres propriétaires ont été confronté à ça avec leur boubous ?
Il y a du vrai comme du faux, je n'ai pas eu de mal à éduquer mon boubou pour la propreté et pour les tour etc :)
Pour la santé, c'est vrai que je n'ai pas eu à me plaindre, aucuns soucis graves jusque maintenant :)
Bonjour je cherche un bouledogue français je suis du 59 douai
Bonjour,
je souhaiterai acquérir un bouledogue mais je vis dans un appartement (d'environ 150m2) et il devra rester seul en matinée et en après midi. pensez vous que c'est raisonnable ? j'ai 2 enfants de 11 et 13 ans. est ce un chien qui aime les enfants ? merci d'avance

Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)