Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>

Apprentissage du chien par le conditionnement opérant

Il est important, pour bien maîtriser les différentes techniques d’apprentissage, de comprendre comment le cerveau du chien fonctionne.

Il existe plusieurs formes d’apprentissage :

Les apprentissages associatifs utilisent la mémoire associative du chien : il est capable de lier des évènements et de créer des liens.

 

Ivan Pavlov, physiologiste à la fin du 19ème siècle, a formalisé le concept de conditionnement avec sa célèbre expérience de la cloche de Pavlov. Il a ensuite passé le reste de sa vie à travailler sur ce concept. Mais d'autres éthologues ont repris son travail, et aujourd'hui, le conditionnement est très utilisé pour faire réaliser des apprentissages aux chiens.

Quelle différence entre le conditionnement classique, et le conditonnement opérant ?

Skinner, célèbre psychologue américain qui a étudié les processus d’apprentissage en utilisant des souris ou des rats. Il les installait dans une cage particulière – qui a pris son nom, la cage de Skinner – dotée d’un levier. Si celui-ci était actionné, il activait un mécanisme prodiguant de la nourriture. Très rapidement, la souris lie le fait d'actionner le levier avec l'obtention de la récompense : on a donc un processus de conditionnement.

Fondamentalement, la différence avec le conditionnement classique est l'utilisation d'une récompense, orientant l'animal vers un comportement qui n'a pas lieu d'être, normalement, si on ne le lui apprend pas. De cette façon, on apprend aux chiens à réaliser des ordres qui n'ont absolument aucun sens dans une vie de chien, mais qui sont nécessaires pour s'adapter et vivre dans nos foyers.

Le conditionnement opérant ne nécessite pas de dispositions particulières de la part du chien et celui-ci n’a pas besoin d’être dressé par un spécialiste, car il apprend dans n’importe quelle situation, même si l’enseignement est totalement involontaire. Un grand nombre d'apprentissage réalisé par conditionnement opérant sont réalisés à l'insu du propriétaires !

Par exemple, le chien qui vous réclame à manger en vous donnant la patte, car il appris à recevoir des récompenses systématiquement à la suite de ce geste, a réaliser un apprentissage par conditionnement opérant (un peu trop efficacement d'ailleurs).

Dr Stéphane Tardif
Docteur vétérinaire et rédacteur pour Wamiz

2 commentaire(s)
Les deux premières lignes de l'article peuvent introduire une confusion : on comprend qu'en utilisant le conditionnement opérant, on risque de développer des troubles comportementaux.

Au contraire, il faut connaître, et utiliser le conditionnement opérant à votre avantage, il faut savoir comment il fonctionne, et être vigilant car il fonctionne aussi à votre insu.

Un exemple : votre chien est dans le jardin, veut rentrer dans la maison, gratte à la porte ou aboie. Vous lui ouvrez : bingo ! il vient d'apprendre par conditionnement opérant qu'en grattant à la porte, quelqu'un vient lui ouvrir. Si on revient en arrière dans cet exemple : le chien gratte à la porte, vous ne le regardez pas, ne parlez pas, ne bougez pas. Votre chien finit par se lasser et s'assoir/se coucher devant la porte. Alors seulement vous allez lui ouvrir : il apprend que la porte s'ouvre quand il est couché ou assis. Mais gratter la porte ne paye pas. Attention : comme pour les humains, il n'apprend pas en une seule fois : 8x8 font 64 tout le temps en toute circonstances....

Donc les troubles inexplicables mentionnés dans l'article, ce sont en réalité des choses que votre chien aura apprises en fonction de VOTRE réaction, en fonction de la conséquence qui suit immédiatement son comportement.

Revenons sur l'exemple du Assis pour apportant des précisions/corrections : en conditionnement opérant, le chien apprend en premier le comportement (s'assoir), et au bout de x répétitions, quand on est prêt à parier sa chemise qu'il va s'assoir, alors on donne la consigne verbale " Assis " juste quand il est sur le point de s'assoir. C'est à dire qu'on associe un son, un mot, à un comportement qu'il connait et qu'il est en train d'exécuter.

Se placer devant un chien et lui dire "assis" ne rime à rien : évidemment, il y a de forte chance qu'il finisse par s'assoir parce que c'est un comportement naturel et très fréquent, mais essayez avec " va sur ton tapis "....

Enfin, l'apprentissage par conditionnement opérant est tellement plus amusant pour le chien, ça le stimule, il doit chercher ce qu'il doit faire pour obtenir une nouvelle fois cette récompense !
Très bon article qui est vraiment clair :)
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook