Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chat</p>
Race de chien :

5 dangers de l’automne pour les chiens et les chats

Mardi 24 Septembre 2013 |

A chaque saison son lot de petits désagréments pour les chiens comme pour les chats. Ainsi, l’automne est de retour, et avec lui les tiques, les puces, la mue, les boules de poils, la teigne…  Autant de dangers contre lesquels il est important de se prémunir. Car on ne le répétera jamais assez, mieux vaut prévenir que guérir !

Les tiques et les puces

Comme le printemps, l’automne est une saison propice à la prolifération des tiques. Et les tout aussi indésirables puces ne laissent elles non plus pas nos animaux en paix. Celles-ci aiment la chaleur. Dès lors que nous allumons le chauffage, les larves déposées dans les parquets, moquettes, rideaux et autres tissus éclosent.

N’oubliez donc pas de traiter votre chien ou votre chat contre ces parasites, ainsi que son environnement.

> En savoir plus sur les antiparasitaires contre les puces et les tiques du chat

Les boules de poils

L'automne est aussi la saison de la mue pour les chats, qui perdent leur pelage d'été pour retrouver leur robe d'hiver. Or lorsqu'ils font leur toilette, les chats peuvent avaler des poils et des boules se forment alors dans leur estomac. Ces boules risquent d'engendrer des vomissements et inflammations gastriques.

> Les boules de poils du chat

C'est pourquoi il est important de bien brosser les chats tout au long de l'année, et plus encore en automne et au printemps, lorsque leur pelage se renouvelle.

"Il existe aussi des compléments alimentaires sous forme de pâtes orales à administrer 2 à 3 jours par semaine à votre chat en période de mue. Cette pâte a l’avantage d’être très appétente : les chats en raffolent ! Elle favorisera l’élimination des poils par les voies naturelles et protègera la muqueuse de l’estomac et des intestins" nous rappelle le Docteur Laurence de Meester - de Courcy, vétérinaire, et auteure du blog Vet and the City.

Et de nous mettre en garde contre de "fausses idées reçues : donner du lait à boire à votre chat ne dissoudra pas les poils présents dans son estomac (que du contraire, le lait risquant même de lui induire de sérieux troubles digestifs !) et l’herbe à chat l’aidera à vomir les poils ingérés mais ne protègera pas son estomac".

La teigne

Cette maladie est dans la majorité des cas contractée pendant l'été par les chiens et les chats. Mais c'est à l'automne, dès le mois d'octobre, qu'elle se réveille.

Hélas, il n'existe pas de traitement préventif. Soyez donc à l'affut des premiers symptômes de cette mycose de la peau se manifestant généralement par une zone ronde dépourvue de poils sur le nez, le bord des oreilles ou le corps de l'animal.

80% des chats Persan seraient porteurs du champignon parasite à l'origine de cette maladie. Il existe heureusement des traitements (pommades, lotions et comprimés) très efficaces pour la soigner.

> La teigne du chat

L'arthrose

Diminution des températures et humidité ont tendance, comme chez l'homme, à réveiller les douleurs des animaux. Celles de l'arthrose notamment, cette maladie qui touche 1 chien sur 5.

Si l'arthrose ne peut pas être soignée, les douleurs qu'elle engendre peuvent être soulagées. N'hésitez donc pas à consulter votre vétérinaire dès que vous pensez percevoir des signes : lever difficile, montée des escaliers pénibles, boitement, moral en berne...

"Il existe des chondroprotecteurs à donner en cures chez les chiens arthrosiques, ainsi que des injections d’anti-inflammatoires « naturels » à base d’acides gras que vous pouvez faire réaliser régulièrement par votre vétérinaire. En cas de crise très algique, le chien pourra être soulagé par des anti-inflammatoires oraux mais ce, de manière la plus ponctuelle possible. Quoi qu’il arrive, respectez la prescription de votre véto et ne donnez jamais d’anti-inflammatoires humains à votre animal ! La plupart sont dangereux et très toxiques pour eux !" explique Laurence de Meester - de Courcy.

Une moins bonne vue

La diminution de lumière modifie la densité du cristallin, et la vue de nos compagnons à 4 pattes peut être altérée.

"Vous vous apercevrez que votre animal souffre de cataracte si ses yeux vous semblent se « voiler » d’un film blanc voire bleuté. Votre compagnon présentera aussi petit à petit une démarche de plus en plus hésitante, surtout lorsque la luminosité est faible. Si tel est le cas, n’hésitez pas à le faire consulter par votre vétérinaire car il existe des solutions !" souligne Laurence de Meester - de Courcy.

 

> Vous recherchez une assurance pour votre chien ?
Assurez la santé de votre animal avec la mutuelle des vétérinaires
Crédits photo : Flickr - Dan Zen
0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook