Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Persan

Persan
Persan

Le chat Persan est l’un des chats les plus connus et les plus appréciés car il a un aspect royal et superbe. De caractère doux et réservé, il s’adapte à tous ceux qui cherchent un ami fidèle à câliner au bon moment : étant donné sa paresse, il n’aime pas être dérangé durant ses longues heures de « sieste ». Il faut absolument, lorsqu’on choisit un chat de race persane, ne pas oublier qu’il nécessite des soins quotidiens et qu’il ne pourrait pas survivre sans son maître.

Les origines du chat Persan

La race des Persans est artificielle car ces chats proviennent d’une sélection longue et soigneuse pratiquée par l’homme à partir du XIXe siècle. Son ancêtre est l’Angora turc, originaire de Turquie.

Dès le XVIIe siècle, l’explorateur Pietro della Valle tomba amoureux de ce chat à la longue robe et l’importa d’Asie Mineure pour le faire connaître en Europe. En 1880, d’autres Angoras furent amenés en France et en Angleterre où furent sélectionnés les sujets les plus courts et les plus ronds dont proviennent les premiers Persans ; leur beauté leur procura un énorme succès : ils se répandirent non seulement en Europe mais aussi aux États-Unis.

L’aspect des Persans actuels est différent de celui de leurs ancêtres car la sélection s’est affinée afin d’obtenir des chats plus poilus et plus massifs.

Le chat idéal

La morphologie du chat Persan prévoit une corpulence moyenne ou forte, avec une ossature et une musculature fortes et lourdes qui confèrent à sa tête un aspect rond et massif. Le cou est trapu et très court ; la tête, de forme ronde, est de grande taille, sous un front large.

Le profil du museau est écrasé : les yeux sont ronds et le nez court et haut ; les mâchoires sont bien développées et de forme ronde, et le menton paraît fort.

Les yeux ronds sont très grands, bien écartés, et de couleur très intense et brillante.
Les oreilles, bien écartées, sont petites, à bout arrondi et abritent beaucoup de poil dans le pavillon.

Le corps, vu de profil, semble carré. Les pattes, proportionnées au corps, sont courtes et lourdes, soutenues par des pieds courts et grands. La queue est courte et recouverte d’un poil fourni. La robe est très longue et souple, avec une texture fine et soyeuse.

La couleur du poil

Les Persans présentent une gamme vaste et fascinante de couleurs et de dessins.

Ils peuvent être noirs, bleus, roux, crème, blancs, écailles de tortue, bleu crème, cinnamon (cannelle), silver (argentés), golden (dorés).

Si la base de leur poil est uniformément claire, on les appelle smoke (black smoke, blue smoke, etc). Le dessin de la robe peut être de teinte unie, blotched tabby (marbré), tabby mackerel, spotted tabby (tacheté), ou encore avec un mélange de blanc et d’autres couleurs, soit de teinte unie, soit tabby. Le chat Persan peut aussi avoir les points, comme le Siamois, et on l’appelle dans ce cas Persan colourpoint.

Chez les teintes unies (hymalayen), il ne doit pas y avoir de dessins, de poils clairs ni d’autre tonalité de couleur. Les sujets à robe noire ont des yeux orange ou cuivre. Quand la couleur du poil est bleue, la robe est alors bleu lavande et les yeux orange ou cuivre très intense.

Pour la variété de robe rousse : la couleur est un rouge orangé uniforme et les yeux sont couleur cuivre. Dans la variété à poil blanc, les yeux sont bleus, orange ou jaunes. La variété à plusieurs couleurs prévoit des yeux accordés à la couleur de la robe. Dans les variétés tabby, les couleurs admises, par exemple, sont le brown tabby avec une couleur de base sable, des rayures noires et des yeux orange ; le silver tabby, avec une couleur de base argent pâle, des marques noires et des yeux verts ou noisette ; le red tabby dont le poil est roux intense et les yeux orange ou cuivre ; le cameo tabby, avec une couleur de base crème et des marques rousses ; le blue tabby, à la robe ivoire aux marques gris-bleu ; le cream tabby, dont la couleur de base est le crème portant des rayures chamois et aux yeux cuivre.

Le caractère

Tout comme sa morphologie, le caractère du chat Persan a été l’objet d’une sélection sévère : on a créé un tempérament exceptionnellement doux et domestique, qui ignore les instincts sauvages typiques de ses parents félins (par exemple, il ne sait pas ce que veut dire chasser).

Le Persan est calme et placide, il aime la paix et la douceur du farniente ; il passe une grande partie de la journée à somnoler, sans se laisser distraire par aucun mouvement ni bruit. Le calme qui le caractérise ne fait pas pour autant de lui un « mollasson », il révèle au contraire souvent un tempérament fort et aristocratique. Même s’il ne le montre pas, parce qu’il paraît distant et sur son quant-à-soi, il a un grand besoin d’affection qu’il redonne avec fidélité et sympathie. En outre, conscient de sa beauté, il aime en faire effet : il veut être admiré et complimenté.

Câlin :
Il peut rester des heures sur les genoux ou tout près de son humain. Il apprécie et donne des câlins, mais modérément, et lorsque cela lui plaît.

Joueur :
Il aime jouer, mais sa morphologie limite ses talents de chasseur aguerri. Cela le rend d’autant plus mignon dans ses mimiques lors des séances de jeu !

Calme :
Le tempérament placide est sélectionné par les éleveurs depuis la création de la race. Ce trait de caractère est renforcé par ses caractéristiques physiques incompatibles avec l’exercice intense. 

Intelligent :
Très intelligent, il analyse beaucoup et semble parfois même juger son humain qui, lui, ne le comprend pas toujours.

Craintif / méfiant avec les inconnus :
Son attitude, parfois distante, peut laisser croire qu’il craint les étrangers. Mais c’est en fait le changement qu’il n’aime pas. En le laissant s’habituer à son rythme, il peut s’avérer très sociable. 

Indépendant :
Bien qu’il ait besoin de l’humain, il aime profondément sa routine et ne voudra pas nécessairement participer aux activités familiales. 

Comportement 

Bavard :
Peu bavard, il s’exprime plutôt avec son regard.

Gourmand / glouton :
Il peut être très gourmand; l’obésité est à surveiller et à éviter!

Besoin d’exercice :
Il a besoin de séances de jeu quotidiennes, mais de courte durée et d’intensité modérée.

Fugueur :
Il est plutôt du type casanier.

Compatibilité

Le Persan avec les Chiens :
Sans dire qu’il ne les apprécie pas, le risque est grand que son tempérament ne concorde pas avec la personnalité exubérante de nombreux chiens. L’introduction devra être effectuée dans les règles de l’art, de même que le choix du chien.

Le Persan avec les Autres chats :
La présence d’un autre chat très turbulent pourrait lui déplaire. Mais il peut aussi être très tolérant et accepter un nouveau compagnon, pourvu qu’on lui laisse la possibilité de s’adapter.

Le Persan avec les Enfants :
Si les enfants le respectent dans ses siestes et qu’ils sont doux dans leurs gestes, il appréciera leur compagnie et voudra même jouer avec eux, tant que le jeu n’est pas trop brusque.

Le Persan avec les Personnes âgées : 
Chat par excellence pour les personnes calmes, il est tout indiqué ! Mais il ne faut pas oublier qu’il a besoin d’un entretien quotidien assez prenant, et que, peu importe le type d’adoptant, il faut que ce dernier ait le temps et soit à l’aise de bien le faire…

Prix 

Un Persan peut coûter entre 400 et 2000€. Son prix va dépendre du sexe de l’animal, de son âge à l’adoption, du pedigree des parents, de sa conformité aux standards de race, etc. En général, les femelles sont légèrement plus chères que les mâles. Mensuellement, il faut s’attendre à payer environ 50€, parfois plus. Les frais de toilettage sont les principales dépenses à prévoir, mais une nourriture d’excellente qualité et les frais de vétérinaire auront aussi une bonne part dans le budget.

Entretien 

Toilettage : 
Le toilettage du Persan est très demandant. Son poil fin et son sous-poil abondant s’emmêlent facilement et il y a risques de formation de nœuds ou même de feutrage du poil s’il manque d’entretien. Le brossage quotidien permettra de prévenir ces désagréments. Un shampoing régulier suivi du séchage au séchoir peut parfois s’avérer nécessaire afin de bien déloger les poils morts, leur redonner volume et souplesse et une belle apparence. La coupe des poils ou encore la tonte sont aussi d’autres moyens d’entretenir la fourrure de ce chat, soit pour mettre en valeur sa forme ronde, soit pour faciliter l’entretien quotidien ou encore pour régler des tracas capillaires.

Outre son pelage, ses yeux et ses oreilles demandent aussi des soins particuliers. Les immenses yeux coulent habituellement plus que la normale des félins et il faut penser à les essuyer à tous les jours pour éviter l’infection oculaire ou l’infection des replis de la peau entre les yeux et le nez. Les petites oreilles ont tendance à accumuler beaucoup de cérumen et un nettoyage avec un linge sec ou une solution nettoyante pour les oreilles pourra prévenir les otites. Une discussion avec un vétérinaire orientera vers la fréquence de ces soins à effectuer.

Perte de poils :
Avec autant de poils, il est normal d’en retrouver abondamment sur nos canapés !

Alimentation 

La qualité des nutriments dans la nourriture, la facilité de préhension et de mastication des aliments avec son museau très court, l’effet sur sa dentition, la quantité à lui donner… sont autant de points à surveiller afin de maintenir une bonne santé physique, une fourrure douce et plus facile d’entretien et une cote de chair idéale. Favoriser la consommation d’eau est aussi important. Finalement, l’utilisation de bols interactifs est recommandée pour ralentir l’ingestion de la nourriture, stimuler physiquement et mentalement le chat et possiblement limiter sa suralimentation et l’embonpoint qui y est associé.

Les soins

Le chat Persan est l’un des chats à qui la présence assidue de l’homme est nécessaire : il a besoin de beaucoup de soins et d’attentions particulières. Il faut étudier attentivement son alimentation et, surtout, soigner particulièrement son toilettage. Le régime alimentaire doit être équilibré et très varié, sans exagérer les quantités ; en effet, étant donné sa structure massive, le Persan a facilement tendance à grossir, ce qui peut entraîner des problèmes cardiaques. Pendant la première année de sa vie il est de plus conseillé d’administrer au chaton des gouttes de vitamines.

Ceux qui choisissent un Persan doivent être prêts à consacrer beaucoup de temps au toilettage de son poil, qui doit être brossé tous les jours à l’aide d’une brosse en crin pour éviter la formation de noeuds ; une attention particulière doit être portée au poil de la queue car elle devient facilement un véritable nid de puces.
Cette opération est fondamentale y compris pour éviter que le chat, en se léchant, engloutisse une trop grande quantité de poils qui lui provoque des problèmes intestinaux et respiratoires. Les yeux réclament aussi un nettoyage quotidien car ils larmoient continuellement à cause de la forme du nez.
Le Persan ne s’adapte qu’à la vie en appartement et vit tranquillement, même auprès de familles nombreuses, à condition qu’on respecte ses « sommes » quotidiens.

La santé

Espérance de vie : 
Particulièrement variable en raison de la santé fragile d’une grande majorité des représentants de la race, la moyenne se situe probablement autour de 12-15 ans.

Résistant / robuste :
Il n’est pas à l’aise lors de climat froid, humide ou enneigé, et encore moins lors de fortes chaleurs : son pelage s’emmêle trop facilement ou conserve trop la chaleur, son petit nez ne permet pas toujours les échanges d’air adéquats pour réchauffer l’air trop froid ou supporter les smogs des grandes chaleurs, ses grands yeux sont sensibles au vent et à la sécheresse, etc… Sa place est définitivement à l’intérieur, dans un climat contrôlé.    

Tendance à grossir :
Sa stature, sa génétique et son tempérament peu actif peuvent le rendre sujet à l’embonpoint. Une attention particulière doit être portée à son alimentation.

Maladies fréquentes :

  • La polykystose rénale, ou maladie polykystique des reins : maladie génétique à caractère autosomique dominant, elle est très fréquente chez le Persan. Elle affecte les reins et cause éventuellement une insuffisance rénale vers environ 7 ans d’âge. Il existe un test de dépistage et certains éleveurs travaillent à établir des lignées exemptes de la maladie
  • La cardiomyopathie hypertrophique : maladie qui entraîne l’insuffisance cardiaque
  • La hernie péritonéo-péricardique : le passage d’organes abdominaux dans la cavité où se trouve le cœur, soit le péricarde
  • L’atrophie progressive de la rétine : héréditaire, elle occasionnera une perte de vision très rapide, dès les premiers mois de vie du chaton. Des recherches sont actuellement en cours pour découvrir le ou les gènes responsables et pouvoir développer un test génétique
  • Les séquestres cornéens : pathologie de la cornée spécifique aux chats, principalement les Persans
  • Les cystites et les calculs vésicaux : pathologies du système urinaire inférieur
  • Le shunt porto-systémique : pathologie qui affecte la vascularisation sanguine du foie et qui cause des symptômes reliés aux toxines normalement métabolisées au foie qui ne peuvent plus s’y rendre et qui s’accumulent dans le sang
  • La polykystose hépatique : elle est associée à la polykystose rénale
  • Les maladies de peau : la dermatite faciale idiopathique, la dermatophytose (la teigne), la séborrhée primaire, certaines tumeurs… 
  • Le syndrome de Chédiak-Higashi : pathologie presque spécifique au Persan Blue Smoke qui entraîne un défaut d’accumulation de mélanine dans les lysosomes ainsi qu’un mal fonctionnement des plaquettes et de certains globules blancs
  • Les polypes naso-pharyngés : des tumeurs bénignes pouvant se retrouver dans le nez, les sinus, les oreilles, le pharynx…
  • La cryptorchidie : les testicules qui ne se rendent pas jusqu’au scrotum lors de la maturation des organes sexuels 
  • Les maladies parodontales : la mâchoire beaucoup plus courte des races brachycéphales entraîne des différences dans la préhension et la mastication de la nourriture ainsi que dans la position des dents (le nombre de dents est le même que les autres chats) et ainsi des problèmes de tartre, de gingivite et parfois même de digestion
  • Les problèmes de respiration reliés à sa conformation brachycéphale 

Et toutes les autres pathologies des chats domestiques.

    Reproduction : 
    Biologiquement, la femelle Persan voit souvent arriver son premier œstrus (premières chaleurs) plus tardivement que les femelles des autres races. Elle donne aussi naissance à des portées moins nombreuses que la moyenne. En outre, les mise-bas sont souvent compliquées et sont plus souvent sujettes aux dystocies en raison du volume important du crâne des chatons. Il y a donc un haut risque de devoir recourir à la césarienne et un plus fort pourcentage de mortalité périnatale chez cette race.   

    Les croisements autorisés, en dehors de la race, sont avec l’Exotic Shorthair, qui est en fait un Persan à poil court.

    Bon à savoir 

    La robe est un critère excessivement important pour la race. Virtuellement, toutes les couleurs sont possibles, mais certaines associations félines en distinguent quelques-unes au point de les élever au statut de race.

    On appelle Persan Classique celui dont la robe est unicolore, particolore, écaille de tortue, tabby ou smoke. Chaque couleur définit une variété particulière : le Persan Bleu, le Persan Écaille et Blanc, le Persan Black Smoke… Pour chaque variété, il y a des restrictions pour la couleur des yeux.

    Le Persan Colourpoint, qui possède le gène Siamois, se nomme Himalayen dans certaines régions du monde. 

    Lorsque le poil est coloré seulement à son extrémité, sur 1/8 et moins de sa longueur, la couleur de la robe se nomme « shell ». Si le poil est « silver shell », et donc que la portion pâle du poil est argentée, on dit qu’il est Chinchilla. Le Persan Chinchilla forme une race à part entière, qui elle-même peut être « silver » ou « golden » et qui inclue le « tipping shadded » (la coloration sur 1/3 du poil et moins). Outre la couleur du poil, ce type de Persan est un peu plus petit et possède des yeux vert émeraude caractéristiques. Son nez est aussi un peu moins plat. Sa reproduction est particulière car ne reproduire que des Chinchillas ensemble fait disparaître le tipping shell au profit de la teinte claire du poil.

    Le Persan Caméo, dont la couleur du poil est en fait « red silver shadded » ou « red silver shell », est une race aux États-Unis. Il est une variété de Persan Chinchilla en Europe.

    36 commentaire(s)
    J'ai une femelle persan blanc (avec vraiment de très grand poil) et les yeux cuivrés, ce qui est très beau... Elle se fait vielle (18 ans) mais a gardé sa beauté même si la vieillesse se sent dans ses pas (arthrose).
    Il faut qu'on la brosse et qu'on lui nettoie les yeux tous les jours car ils n'arrètent pas de couler, ce qui est normal chez un persan.
    Elle a un très bon caractère comme tous les persans ! Ce sont de chats géniaux !
    j'ai 2 chattes de goutttiéres venus d'un refuge ,et une petite persanne chinchilla je les aime autant toute les 3 mais le persan et trés attachant ,elle est caline sociable ,je pense que je resterais sur cette race si j'en reprends un autre et j'ai pas le probléme des yeux qui coule le chinchilla n'a pas les yeux larmoiyant ,je vous recommande le chinchilla
    j'ai 2 chattes de goutttiéres venus d'un refuge ,et une petite persanne chinchilla je les aime autant toute les 3 mais le persan et trés attachant ,elle est caline sociable ,je pense que je resterais sur cette race si j'en reprends un autre et j'ai pas le probléme des yeux qui coule le chinchilla n'a pas les yeux larmoiyant ,je vous recommande le chinchilla
    il sont assez beau mais dur a entretenir avec leurs long poils...
    Bonjour.

    Mon persan bleu na mange pas en ce moment, il boit , n'est pas abattu et vomi un peu de poils.
    Je le brosse ts les jrs.
    Est ce du à la chaleur???
    Je suis dans le SUD 35°.
    Dois je le vermifuger ??

    Merci.

    Cordialement.

    Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)