Publicité

Un chat aux yeux bleus

Quels sont les groupes sanguins chez le chat ?

© Maistet / Shutterstock

Les chats ont-ils un groupe sanguin ?

Par Isabelle Vixège Vétérinaire

Publié le

Les groupes sanguins sont bien connus chez les humains. Mais qu’en est-il chez les chats ? Comme nous, les chats possèdent des groupes sanguins déterminés par des lettres. Ces derniers doivent être pris en compte en cas de transfusion, mais ils revêtent aussi une importance particulière dans la reproduction féline.

A ou B ? Que signifient ces lettres ? Est-ce important de connaître le groupe sanguin de son chat et comment faire ? Hémorragie due à un accident ou un empoisonnement, quelles sont les conditions requises pour transfuser un chat qui a perdu beaucoup de sang ? On vous explique tout.

Quels sont les groupes sanguins du chat ?

  • Définition d’un groupe sanguin

Les groupes sanguins sont une classification déterminée par la présence de certaines molécules, appelées antigènes, à la surface des globules rouges (ou hématies). 

Chez les humains, ces groupes sont au nombre de 4 et identifiés par des lettres : A, B, AB et O. Le groupe A correspond à l’antigène A, le groupe B à l’antigène B. Le groupe AB possède les 2 antigènes A et B, et le groupe O ne possède aucun de ces antigènes. Ce système ABO a été identifié par un médecin autrichien (Karl Landsteiner) en 1901. Cette découverte a permis de comprendre la compatibilité entre groupes sanguins et de transfuser les patients sans risque d’accident. En effet, transfuser une personne avec un groupe incompatible aboutit à une hémolyse (destruction) des globules rouges possédant le mauvais antigène. 

  • Les 3 groupes sanguins chez le chat

Les groupes sanguins du chat, identifiés en 1962, ont des similitudes avec le système ABO humain.

Le chat possède 3 groupes sanguins : A, B et AB. Le groupe O n’a pas été décrit dans l’espèce féline. Les chats du groupe B possèdent naturellement des anticorps contre l’antigène A.

  • Les groupes sanguins en fonction des races félines

La répartition des groupes A, B et AB varient en fonction de la race et des pays. Les données sont parcellaires, mais des tendances se dégagent :

En 2021, une thèse de l’Ecole vétérinaire de Toulouse¹ sur la transfusion sanguine chez les carnivores domestiques a porté sur 125 chats, dont 110 européens. Sur cet échantillon, 94 % (118 individus) appartenaient au groupe A et 6% (7) au groupe B. Aucun chat AB n’a été identifié. 

Comment et pourquoi connaître le groupe sanguin de son chat ?

  • Une simple prise de sang

On peut déterminer le groupe sanguin d’un chat par prélèvement sanguin et analyse dans un laboratoire vétérinaire. Concrètement, cela n’a guère d’intérêt en routine. Il est cependant 2 circonstances où cette détermination revêt un caractère impératif : si le chat doit recevoir une transfusion sanguine ou s’il s’agit d’animaux d’élevage appartenant à une race à risque.

  • La transfusion sanguine chez le chat

À la suite d’une maladie ou d’un accident, il se peut qu’un chat nécessite une transfusion sanguine. Cette opération n’est cependant pas réalisable partout et dans toutes les cliniques. En effet, il n’existe pas pour les félins de réserve de sang comme chez les humains. La possibilité d’effectuer une transfusion dépend alors de la présence potentielle d’un chat donneur. Encore faut-il qu’il soit compatible ! Le typage du groupe sanguin du donneur et du receveur prend alors tout son sens. 

En pratique, on pourra transfuser :

  • Un chat de groupe A avec du sang A. Lors d’une première transfusion, un donneur B est possible avec un risque minime.
  • Un chat de groupe B avec du sang B.
  • Un chat de groupe AB avec du sang AB ou à défaut B.

En cas d’incompatibilité, une réaction immédiate mortelle est possible. Le risque est particulièrement important lors de transfusion d’un chat B avec du sang de groupe A, en raison de la présence naturelle d’anticorps anti-A.

S’il n’est pas possible de connaître le groupe sanguin du receveur avant la transfusion, on pourra prélever un donneur du groupe B (à condition de l’avoir typé avant).

  • L’incompatibilité maternelle/nouveau-né 

L’importance des groupes sanguins chez le chat ne se limite pas aux transfusions. 

Les antigènes A et B se transmettant génétiquement des parents aux chatons. Ainsi une maman B peut donner naissance à des chatons A ou AB si le père est lui-même A ou AB. Au cours du premier allaitement, les nouveau-nés vont recevoir le colostrum riche en anticorps anti-A (produits naturellement par la maman) ce qui va provoquer une destruction de leurs globules rouges. Ce phénomène est appelé isoérythrolyse néonatale ou syndrome hémolytique néonatal. La mort des chatons peut survenir de façon très aiguë ou après une semaine. Les nouveau-nés présentent une jaunisse et cessent de téter.

Dans les élevages de race à risque, il est donc important de typer les chattes pour pouvoir détecter les animaux du groupe B. Si elles sont croisées avec des mâles A et AB, les chatons devront être testés à la naissance. Les chatons de groupe A ou AB seront retirés de leur maman pour ne pas ingérer le colostrum et alimentés au biberon avec du lait maternisé. Au bout de 72 heures, le taux d’anticorps diminue dans le lait maternel et on peut réintroduire les chatons.

Les groupes sanguins du chat existent bien et ressemblent à ceux des humains avec des problématiques similaires !

Plus de conseils sur...

Qu'avez-vous pensé de ce conseil ?

Merci pour votre retour !

Merci pour votre retour !

Laisser un commentaire
Connectez-vous pour commenter
Vous voulez partager cet article ?