Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

British Shorthair

British Shorthair
British Shorthair

Ceux qui disposent d’un jardin et qui passent leurs journées hors de la maison sont certainement les maîtres idéaux du chat British Shorthair, qui est un chat de constitution robuste, très digne et réservé. En fait, ses caractéristiques physiques lui permettent, et même rendent nécessaire, de longs séjours au dehors, alors que ses caractéristiques psychologiques en font un chat capable de rester seul presque toute la journée sans souffrir de la solitude.

Les origines du chat British Shorthair

Durant la seconde moitié du XIXe siècle, les Anglais, grands amateurs d’animaux, décidèrent de sélectionner une race de chats qui soit typiquement anglo-saxonne. Ils partirent de leur chat autochtone – qui n’était peut-être pas si autochtone que cela puisqu’on le disait descendre du chat italien et importé en Grande-Bretagne par les Romains à l’époque de la conquête de l’île – dont ils renforcèrent la structure en l’alourdissant un peu, élargirent la tête et augmentèrent le poil, tout cela grâce à une sélection attentive.

Ce chat fut présenté officiellement à l’exposition féline de Londres en 1871, qui était en fait la première dans l’absolu. Mais il connut son véritable moment de gloire vingt ans plus tard, lorsqu’un livre, écrit par H. Weir, lui fut entièrement consacré. Le titre même était significatif : Our Cats and All About Them, ce qui veut à peu près dire : « Nos chats et tout ce qui les concerne ».

À la fin du siècle dernier, sa chance commença à tourner, la mode s’orientant vers des chats plus exotiques. Après la guerre, on réussit à le sauver en croisant les quelques exemplaires restants avec des Persans, dont la morphologie est très proche. Cela permit de renouveler la robustesse initiale, d’alourdir un peu l’ossature et d’obtenir un poil encore plus épais et fourni. Même sa santé s’améliora grâce à ces croisements, qui le rendirent extrêmement fort.

Le chat idéal

Sa taille varie de moyenne à grande, avec une structure très solide et majestueuse ; son corps est puissant ; ses épaules sont aussi larges que ses flancs ; ses pattes, légèrement plus courtes que son corps, sont robustes et ont des pieds ronds. Les sélections ont augmenté le potentiel de ses volumes, lui donnant une allure solennelle qui est accentuée par sa grosse tête, inimitable, au poil court, dont la structure des mâchoires est mise en valeur par la puissance du cou. Le nez est droit, court et large ; les oreilles sont de taille moyenne, arrondies, amples à la base et très écartées.

Les yeux, grands, espacés et ronds, ont une couleur intense qui s’harmonise à celle de la robe. La queue, dont la longueur représente environ les deux tiers du corps, est épaisse à la base et s’affine jusqu’à la pointe ronde. Le poil, non adhérent, est plus épais et doux que celui d’un chat à poil court normal et sa texture est très dense.

La couleur du poil

Le chat British Shorthair peut être de toutes les couleurs, du blanc au crème en passant par le roux, le lilas, le chocolat et le noir, même si le bleu est le plus apprécié. Il y a également des variétés tortie, tabby et spotted, alors que, en 1991, on a également admis les colourpoints. A noter que les silver sont très à la mode.

Le caractère

Le chat British Shorthair rappelle encore ses ancêtres, grands chasseurs de rats qui vagabondaient librement en Grande-Bretagne : c’est en effet un chat indépendant, aux bons instincts de prédateur, qui aspire à une grande liberté et à des espaces aussi grands, raison pour laquelle avoir un jardin est préférable.

À cause de son indépendance prononcée, surtout si on lui permet de sortir de la maison, il faut absolument lui apprendre à répondre au rappel ou, du moins, le doter d’une petite clochette ; dans tous les cas, on favorisera son retour à la maison si on le laisse partir le ventre vide, et la nourriture sera sa récompense pour son obéissance.

C’est un chat gentil, digne et réservé, mais il a tendance à se considérer sur le même plan que l’homme, ce qui peut en faire un individu têtu et envahissant si on ne lui a pas appris tout petit ce qu’on peut ou ne peut pas faire.

Câlin :
Ce nounours n’a pas simplement qu’une allure craquante : il est attachant. Il saura régulièrement vous faire profiter de la douceur de son pelage lors de moments de tendresse.

Joueur :
L’activité sera importante pour ce félin afin de maintenir une forte musculature et éviter l’embonpoint. À cause de son physique lourd, il n’a pas la réputation d’être un chat très dynamique.

Calme :
Ce chat de salon saura vous prouver qu’il sait se poser. N’étant pas un chat léger et svelte, il est normal que cette race se montre majoritairement calme à l'âge adulte.

Intelligent :
Il sait ce qu’il veut et le signifie bien à ses humains, du moment qu’il y a la motivation à la clé.

Craintif / méfiant avec les inconnus :
Le British Shorthair apprécie la compagnie des membres de sa famille mais aura besoin d’un peu de temps pour se familiariser avec une nouvelle personne. Des distinctions doivent être faites selon le degré de timidité des individus. En y allant graduellement sans le brusquer, il aura de meilleures chances de s’adapter.

Indépendant :
En vous assurant de lui laisser des occupations diverses en votre absence, votre chat laissera sa curiosité prendre le pas sur l’ennui. Puis il viendra vous rejoindre à votre retour, s’intéresser à ce que vous faites et ce que vous avez à lui offrir.

Comportement

Bavard :
Son regard expressif lui suffit pour communiquer. Il n’a pas une voix qui porte autant que d’autres races. Mais parlez-lui beaucoup et récompensez-le à chaque fois qu’il miaule et votre chat commencera à converser avec vous.

Gourmand / glouton :
Son gabarit fort et musclé peut encourager ce matou à manger plus que nécessaire au lieu de se trouver une activité physique. Il est tout à fait possible de l’occuper de façon ludique, par des bols interactifs, tout en lui offrant la possibilité de manger plus lentement.

Besoin d’exercice :
Rien ne vaut des séquences de jeux avec ses humains pour faire état de ses prouesses physiques quand il le faut.

Fugueur :
Cette race, d’un naturel curieux, ira à la découverte des nouveautés. Il est donc conseillé de bien sécuriser vos portes et fenêtres.

Compatibilité

Le British Shorthair et les Chiens :
Votre chat éprouvera quelques difficultés à communiquer et comprendre les intentions d’un chien les premiers temps. En vous montrant patient, et en éduquant bien le chien, une relation pourra alors s’établir entre les deux, en vous assurant que votre chat bénéficie d’un espace qui est bien à lui pour se retirer.

Le British Shorthair et les Autres chats :
Les chats ne recherchent pas la compagnie d’un congénère mais pourtant, votre British Shorthair pourra se montrer cordial avec un autre chat, en autant que les présentations aient été faites graduellement. En utilisant la bonne méthode d’introduction entre les deux chats, on augmente les chances que ces deux matous s’entendent bien !

Le British Shorthair et les Enfants :
Ce chat à la tête d’un nounours et un corps doux de peluche ressemble vraiment à une peluche mais les enfants ne doivent jamais le considérer comme tel. Avec une bonne socialisation et des enfants bien éduqués face au respect de l’animal, il y a de bonnes chances que vos enfants se comportent correctement avec ce nounours et qu’une belle relation s’établisse entre eux. 

Le British Shorthair et les Personnes âgées :
Le fait qu’il ait un physique le rendant plus placide que d’autres, le British Shorthair, à l’âge adulte, peut tout à fait convenir à une personne plus tranquille.

Prix

En moyenne, le prix d’achat d’un British Shorthair chaton en élevage se situe entre 900 € et 1200 €. Le prix varie pour plusieurs raisons, entre autres selon la lignée du chaton, l’élevage d’où il provient, l’âge au moment de son acquisition ou même le sexe. Pour le budget mensuel, il faudra compter en moyenne 30€ par mois pour subvenir aux besoins en ce qui concerne l’achat de litière et nourriture de qualité.

Entretien

Toilettage :
Un brossage et un peignage réguliers sont conseillés, de manière à éliminer le poil mort. Sachez qu’en période de mue printanière, le British Shorthair perdra considérablement les poils et sous-poils de sa fourrure si épaisse. Donc mieux vaut habituer votre chat à des séances de toilettage régulières afin de rendre ce moment plus agréable pour vous et votre compagnon à quatre pattes.

Perte de poils :
En dehors des périodes de mue, parce que son pelage est court, un toilettage une fois par semaine est suffisant.

Alimentation

Il est important que son alimentation soit adaptée aux conditions de vie et à son individualité. Parce qu’il est doté d’un gabarit lourd, ce matou peut être plus sujet au surpoids, ce qui nuirait à sa motricité ainsi qu’à sa santé. Il convient de bien suivre les recommandations du vétérinaire.

Les soins

Le poil particulier de ce chat réclame un toilettage très simple en soi mais très soigné, effectué avec un petit peigne à dents fines, qui élimine le poil mort pour éviter qu’il ne soit ingéré par le chat British Shorthair lorsqu’il se lèche pour sa toilette quotidienne. Naturellement, cette opération doit être effectuée plus fréquemment en période de mue, qui se produit généralement au printemps, où l’on note une perte de poil et de sous-poil considérable. L’abondance de sa fourrure – et son instinct de vagabond – le rend, de plus, sujet aux infestations de puces, que l’on élimine immédiatement en se servant de l’un des nombreux produits que l’on trouve dans le commerce.

La santé

Espérance de vie :
Son espérance de vie se situe entre 14 et 18 ans en moyenne.

Résistant / robuste :
De nature plutôt robuste, sa dense fourrure lui permet d’avoir une meilleure protection contre le froid en comparaison à d’autres races moins « vêtues ».

Tendance à grossir :
Sa tête de nounours peut aussi aller aisément avec un corps en excès de poids. Sa réputation de chat calme peut l’amener plus facilement à grossir. Il est primordial de surveiller sa prise de poids régulièrement et d’en aviser son vétérinaire.

Maladies fréquentes :
Le British Shorthair peut développer un jour les mêmes pathologies que n’importe quel autre chat comme des pathologies bucco-dentaires. 

Certaines maladies sont propres à sa race :

  • La polykystose rénale. C’est une maladie se traduisant par le développement de kystes qui empêcheront le fonctionnement normal du rein. En conséquence, une insuffisance rénale apparaîtra sans possibilité de guérison. Seuls des soins vétérinaires et une alimentation spécialisée pourront retarder la pathologie et améliorer la qualité de vie du chat afin qu’il puisse vivre plus longtemps.

  • La myocardiopathie hypertrophique se traduit par un épaississement du muscle cardiaque. En décompensant, cette pathologie engendre une insuffisance cardiaque pouvant se traduire par des arythmies, un œdème du poumon ou même encore une thrombose d'une artère. Le dépistage s’effectue par un examen d’échocardiographie, à renouveler en général de façon annuelle. Un traitement peut être administré afin d'améliorer le confort.

Reproduction :
Le nombre de chatons par portées est tout à fait dans la moyenne soit environ quatre. La puberté arrivera à partir de l’âge de 6 mois pour la femelle et entre 7 mois et un an pour le mâle. 

La TICA autorise des croisements avec le Scottish Fold et le Manx. D’autres croisements, comme avec le Cymric et l’American Wirehair sont autorisés par la FFF.  

Bon à savoir

La couleur définitive des yeux du chaton apparaîtra seulement après l’âge de deux mois et demie et va acquérir lentement sa morphologie adulte, le temps du développement, notamment, de son épaisse fourrure.

8 commentaire(s)
Trop sympas les british shorthair. Un caractère exceptionnel !
Il rrssamble trop au chartreux
Très intéréssant!
La mienne est adorable:la journée elle dort beaucoup,à partir de 17h elle réclame à manger et se fait caliner...... une fois la nuit tombée elle part par sa chatière et va dans les champs.
Quasi tous les matins à mon réveil j'ai devant ma porte ou dans mon salon une souris ou une taupe morte!
Elle adore etre avec moi dehors lorsque je jardine et aime etre sur mes genoux lorsque je suis dans mon fauteuil.
Bon weekend.
et oui il est trop chou mon I gloo

Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)