Publicité

Teigne chez le chat Teigne chez le chat

La Teigne du chat : symptômes, causes et traitements

Par Nathalie D'Abbadie Autrice

mis à jour le

La Teigne du chat : symptômes, causes et traitements

La teigne touche de nombreux chats chaque année, et est hautement contagieuse. Comment reconnaître les signes chez votre chat, pour soigner cette mycose rapidement et éviter une nouvelle contamination ?

Si vous soupçonnez votre chat d’avoir attrapé la teigne, il faut vite l’emmener chez le vétérinaire pour commencer son traitement. Avec de la patience et des soins adaptés, vous pourrez débarrasser votre animal de cette mycose de la peau !

Qu'est-ce que la teigne du chat ?

La teigne du chat est une mycose de la peau bénigne mais tenace, qui est hautement contagieuse. Elle prend beaucoup de formes, mais se présente généralement sous forme de lésions cutanées rondes, dépourvues de poils, sur le corps de l'animal. Dans certains cas, ce champignon engendre des démangeaisons.

La teigne du chat fait partie des zoonoses, ces maladies qui se transmettent de l’animal à l’humain. Il n’est pas impossible que vous attrapiez ce champignon vous aussi !

Si vous avez le moindre doute quant à la santé de la peau de votre chat, contactez votre vétérinaire rapidement pour qu’il puisse examiner votre animal et lui prescrire un traitement.

Et si jamais vous avez attrapé la teigne vous aussi, un médecin pourra vous prescrire une simple crème pour en venir à bout, couplé à un traitement interne.

Comment les chats attrapent-ils la teigne ?

La teigne du chat est provoquée par la présence de champignons microscopiques :

  • Microsporum canis (95 % des cas) ;
  • Trichophyton sp.

Les agents responsables de la teigne (spores) sont particulièrement résistants dans l’environnement (moquette, tapis, tissus…), ce qui la rend complexe à éradiquer. Certains rétrovirus félins (virus de la leucose, FIV) favoriseraient l’apparition de la teigne chez le chat. Si votre vétérinaire suspecte la teigne chez votre compagnon, il procèdera à un examen spécifique : la détection à la lampe de Wood (UV). En effet, sous l’action des UV, les poils infectés de votre félin deviennent fluorescents. Par ailleurs, la culture fongique permet d’identifier le champignon responsable et de poser le diagnostic.

Si vous avez plusieurs animaux à la maison, il faudra surveiller de près qu’ils ne se contaminent pas entre eux. Tous les habitants du foyer (animaux et humains) doivent être traités pour circonscrire la maladie. Les objets du logement ayant été en contact avec l’animal infecté doivent également être désinfectés. Si c’est le cas, votre vétérinaire pourra vous aider à débarrasser tous vos animaux de cette mycose de la peau.
Crédit photo : Advanced Pet Care Clinic

Quels sont les symptômes de la teigne chez le chat ?

Cette maladie peut prendre des aspects très différents, mais la forme la plus fréquente est une plaque ronde sur la peau, sans poil, avec des pellicules blanches. Ces plaques se trouvent le plus souvent sur le nez, les oreilles, la tête mais aussi le corps. Les lésions peuvent aussi être inflammatoires plutôt que squameuses, selon les cas.

Le chat peut être porteur de la teigne sans avoir de symptômes ! Les Persans sont particulièrement touchés par cette maladie : 80% d’entre eux seraient porteurs ! La mycose peut prendre la forme de croûtes sur le corps et la queue chez cette race en particulier, mais d’autres chats peuvent aussi avoir ce type de symptômes.

Parmi la population féline, entre 10 et 30 % des individus sont des porteurs asymptomatiques. Cela signifie qu’ils sont porteurs des parasites responsables de la maladie, mais qu’ils ne développent pas de symptômes.

Toutefois, même si vous êtes vigilant, il ne suffira pas de regarder votre chat pour savoir s’il a la teigne ! Un vétérinaire devra observer les lésions sur le corps du chat avec une lampe à UV, et même retrouver les spores sur le poil du chat au microscope. Une fois le diagnostic confirmé, votre vétérinaire vous prescrira un traitement adapté. 

Si votre chat a les poils longs, il sera peut-être conseillé de le raser en début de traitement. Votre chat n’aura donc pas un très joli look, mais heureusement, les poils, ça repousse !

Crédit photo : CatVills

Comment traiter un chat qui a la teigne ?

Pour éradiquer la teigne chez le chat, votre vétérinaire prescrira un traitement interne et externe, à instaurer très rapidement :

  • Traitement local ou topique : application de fongicides (lotions, crèmes ou shampooings) à appliquer localement sur la peau de votre animal. Son pouvoir assainissant réduit les risques de contagion.
  • Traitement par voie orale : administration de médicaments antifongiques liquides ou sous forme de cachets.
  • Tonte : indispensable pour les individus sévèrement atteints (persans). Bien que radical, c’est le seul moyen d’éliminer efficacement les champignons tout en favorisant l’action des soins locaux.

La plupart des individus traités guérissent en 3 à 4 semaines de la teigne. 15 jours après la fin du traitement, votre chat devra se rendre de nouveau chez le vétérinaire pour vérifier que le champignon a bel et bien disparu. Ce délai peut être rallongé chez les chats à poil long (jusqu’à 3 ans). Le pronostic est favorable si le traitement prescrit est respecté (pas d’arrêt précoce, pas de traitement naturel).

Comment éviter que mon chat n’attrape la teigne ?

Hélas, les rechutes sont fréquentes car le champignon peut facilement contaminer l’environnement de l’animal, et y survivre pendant facilement plus de 6 mois. Il faudra donc bien nettoyer la cage de transport de l’animal et tous ses accessoires ainsi que votre intérieur avec un antiseptique antifongique.

Si votre chat n’a jamais eu la teigne, vous pouvez le protéger en vérifiant régulièrement l’état de son pelage, pour vous assurer qu’il n’a pas de lésions. Il n’existe pas de vaccin ou de traitement préventif contre la teigne du chat, mais si l’animal est en bonne santé et a une bonne immunité, il sera d’autant plus protégé contre ce champignon.

Assurez-vous donc que votre chat a une bonne hygiène, et une bonne alimentation : ce seront des alliés pour renforcer ses défenses naturelles et éloigner le risque de teigne au quotidien !

Et si votre chat est un Persan ou un Abyssin, il conviendra de le surveiller encore davantage, ces races de chats étant particulièrement sujettes à ce champignon.

A lire aussi : Comment différencier les chats calico, tortie et torbie ?

Publi-communiqué

Si vous avez des doutes ou des questions sur la santé de votre animal, un seul réflexe :  appelez votre vétérinaire !

Plus de conseils sur...

Qu'avez-vous pensé de ce conseil ?

Merci pour votre retour !

Merci pour votre retour !

7 personnes ont trouvé ce conseil utile.

Laisser un commentaire
Connectez-vous pour commenter
Vous voulez partager cet article ?