Publicité

Tatouage, collier ou puce électronique : comment identifier son chat ?

identifier chat tatouage © shutterstock

Il existe plusieurs mode d'identification pour nos animaux domestiques, et notamment les chats. Que choisir, entre les différentes obligations légales, et quel procédé est le plus efficace, le plus sûr pour mon chat, et comportant le moins de risque ?

La rédaction

mis à jour le

Les chats de plus de 7 mois nés après le 1er janvier 2012 doibvent être identifiés, comme le précise la loi du 17 mai 2011. Notez que cette obligation vaut déjà pour les chiens depuis 1999.

Quelle sont les différents moyens d’identifier son animal ?

Il existe plusieurs moyens d’identifier son animal de compagnie, qu’il soit chien ou chat :

- Le tatouage : c’est une inscription composée de chiffres et de lettres qui s’applique par instillation d’encre sous la peau, sur la face interne de l’oreille ou de la cuisse, à l’aide d’un appareil appelé dermographe. Le tatouage est ensuite enregistré et répertorié dans le Fichier National Félin (FNF). 

- Le collier : Les chats peuvent aussi porter un collier avec une médaille sur laquelle doivent figurer le nom de l’animal et les coordonnées des propriétaires. 

- La puce électronique : De la taille d’un grain de riz, elle est implantée sous la peau et contient toutes les informations concernant l’animal. Elle se lit grâce à un appareil spécial, un lecteur de puce.

En France, la législation reconnait la puce et le tatouage, le collier ne permet donc pas d'identifier officiellement son chat. Et si vous voyagez à l'étranger, seul la puce est acceptée !

Pourquoi identifier son chat ?

Identifier votre chat avec une puce électronique, c’est le protéger et c’est vous protéger, contre la perte ou le vol. Pourtant, sur plus de 12 millions de chats domestiques en France, seulement 46% sont identifiés.

Un chat qui circule librement peut être capturé par n'importe qui. S’il ne possède ni tatouage, ni puce électronique, il sera considéré comme un chat errant et pourra être emmené en fourrière, ou il risque l'euthanasie.

Cela concerne surtout les chats qui vivent en extérieur, en zone pavillonaire, ou à la campagne, et qui sortent régulièrement. Il est très difficile de limiter les déplacements d'un chat à l'extérieur, et même s'ils n'ont pas tendance à se laisser approcher par des inconnus, un chat familier de l'humain n'aura pas peur d'entrer chez vos voisins pour réclamer à manger. C'est le plus gros danger : sans même imaginer que ce chat ait déjà un foyer, les gens qui le récupèrent peuvent choisir de l'identififer, et il devient alors officiellement leur chat.

Le danger concerne aussi les chats d'intérieur (dans une moindre mesure), car ils sont susecptibles de s'échapper, et contrairement aux chats habitués à l'extérieur, ils peuvent se perdre plus facilement, par panique.

Par contre, si votre chat est identifié, vous serez contacté, notamment s'il est récupéré par un vétérinaire après un accident, s’il est à la fourrière, ou tout autre endroit où l’on a la possibilité de lire une puce électronique ou un tatouage. Une personne qui récupère votre chat ne pourra pas l'identifier une deuxième fois avec un autre nom.

Identifier votre chat, c’est augmenter vos chances de le retrouver s’il vient à disparaître.

Notez que la puce électronique est obligatoire si vous souhaitez circuler en Europe avec votre chat.

Puce électronique, collier ou tatouage ?

Si vous hésitez entre les procédés d’identification, choisissez la puce électronique. De la taille d’un grain de riz, elle est placée par le vétérinaire sous la peau du chat au niveau du cou. C’est rapide et quasiment sans douleur (le temps d'une injection). Ce procédé est donc beaucoup moins invasif que le tatouage, tout en restant dans le même ordre de prix (comptez environ 70€ pour la pose d'une puce).

Les informations présentes sur la puce électronique peuvent être lues grâce à un outil spécial, disponible chez les vétérinaires, dans les fourrières, les refuges animaliers et les bureaux de police.

Pour tatouer un animal, il faut pratiquer une anesthésie générale, avec les risques associés. De plus, il n’a pas une durée de vie illimitée, contrairement à la puce électronique, les chiffres étant de moins en moins lisibles au fil des années. Autre avantage de la puce électronique, elle est infalsifiable et le fichier constitué est mondial.

Le collier est un bon moyen de signaler, à l'aide d'une médaille, que le chat est identifié, mais cela ne tient pas lieu d'identification officielle.

La puce reste donc un moyen plus sûr, et impliquant moins de manipulation sur le chat, par rapport au tatouage.

Dr Stéphane Tardif
Docteur vétérinaire et rédacteur pour Wamiz

Laisser un commentaire
2 commentaires
Adrienmag
Adrienmag
Bonjour,
Savez-vous ou acheter des colliers un peu originaux pour chat?
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

Attention pendant la puce le chat peut être anesthésié ce qui le fera tituber un peux mon chat est devant moi et il dort a cause de l'anesthésie.
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter