Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Comment savoir si mon chien s’ennuie ?

Jeudi 04 Avril 2019 |

Un chien qui s'ennuie lorsqu'il est seul ou accompagné est un chien dont certains besoins fondamentaux n'ont pas été comblés. Ce sont des animaux sociaux qui ressentent le besoin d’avoir de l’activité et de l’attention. Cependant, les besoins d’un chien varient en fonction de son tempérament. Quels sont alors les signes d’un chien qui s’ennuie, et comment y remédier ?

L’oisiveté est une source de mal-être que l’on a tendance à sous-estimer dans notre société très active. La plupart des futurs propriétaires de chien n’imaginent pas le temps que peut quémander ce compagnon poilu !

Le chien est un animal intelligent, qui a des comportements complexes et est capable de raisonnement. Curieux par nature, il aime explorer et s’offrir de nouvelles expériences, que ce soit en interaction avec les autres individus (canin, ou non), ou les choses inanimées de son environnement. Capable de réaliser de nombreux apprentissages, il peut vite étoffer son répertoire de comportements et être exigeant vi-à-vis de son maître et/ou compagnon de jeu.

Un chien qui s’ennuie est un chien qui ne respecte pas ses besoins. Se renseigner et savoir détecter les signes d'un chien qui s'ennuie est une première étape essentielle pour les propriétaires de chiens souhaitant assurer le bien-être de leurs compagnons à quatre pattes.

Quels sont les signes d’un non-respect des besoins d'un chien ?

Ils sont malheureusement aussi nombreux, et le chien peut être créatif et intelligent pour trouver une occupation ! Prenez les dégâts sur le mobilier par exemple : de nombreux propriétaires imaginent que leur chien agit par rancune, et se venge sur les meubles. Regardez la séquence suivante, prise hors présence d'humains : ce chien n'a t-il pas l'air surtout de s'amuser ?

 

C'est toute la difficulté d'un comportementaliste quand il doit faire face à un trouble du comportement : il faut mettre le doigt sur l'origine de ce comportement. Cela peut aussi bien être un simple mauvais apprentissage (disons vulgairement, un caprice du chien), que l'expression d'un mal-être profond lié au non-respect des besoins. On entend d'ailleurs de nombreux propriétaires se lamenter des bêtises de leurs chiens qui s'ennuient en leur absence. 

La liste des problèmes de comportements qui peut survenir est large, et n'est pas exhaustive :

  • destruction
  • malpropreté
  • vocalises
  • agressivité
  • troubles de l'attention et de l'apprentissage
  • dépression, résignation acquise

De plus, on parle de maltraitance passive lorsque les besoins de son animal domestique ne sont pas respectés, sans que le propriétaire s'en rende compte. Cela arrive souvent dans les situations d'oisiveté pour le chien, et nos modes de vie effrénés nous limitent aussi dans notre capacité à être présent pour lui. Combien de chiens sont à tort qualifiés d'hyperactifs, quand ils ne sont juste pas adaptés à l'environnement dans lequel ils vivent ?

Cela peut donner, avec le temps, des troubles impressionnants, qu'on pourrait qualifier de compulsifs dans certains cas. Car l'oisiveté est aussi un processus qui agit dans la durée : une journée de solitude sera déplaisante pour un chien, mais ne le rendra pas malheureux si elle reste isolée. Ce n'est pas le cas d'un chien qui dispose de son jardin en permanence, mais qui n'en sort jamais. En témoigne ce cas un peu extrême, mais explicite, dans la séquence suivante :

 

Comment occuper un chien pendant des heures ?

Un chien qui s'ennuie va vous solliciter, c'est dans sa nature sociale de chercher de l'activité et de l'attention avec de la compagnie. Par conséquent, la première chose à faire est de répondre à ses demandes, en organisant des jeux pour amuser votre chien. Vous pouvez facilement ritualiser ces séquences, car le chien est avide d'apprentissages, et il n'hésitera pas à vous en proposer de lui-même s'il voit que vous répondez avec joie ! C'est une excellente façon de bien vous occuper de votre chien.

Et il est aussi facile d'occuper un chien qu'un très jeune enfant. En général, la moindre attention de votre part va être source de plaisir, mais vous pouvez rendre le jeu amusant pour vous également, et c'est le cas avec des chiens qui travaillent en agility, obéissance, sports canins, etc... Ce type d'activité va renforcer la relation avec votre chien, tout en favorisant son bien-être. Cela peut évoluer avec son âge, ses besoins et son tempérament ne restant pas figés toute sa vie.

Et c'est grâce à de telles activités que vous comblerez le deuxième besoin fondamental important : l'activité physique. Gardez à l'esprit que le chien est un animal endurant, et que suivant la race, lui donner une activité qui respecte ses besoins n'est pas à la portée de n'importe quel humain de compagnie ! Deux chiens s'ennuieront moins car ils pourront jouer ensemble et se tenir compagnie tout en évitant l'ennui, mais il faut encore avoir la possibilité de vivre avec plusieurs chiens. De plus, cela ne remplacera pas le besoin des chiens d'être stimulés par des jeux et activités au quotidien.

Pensez aussi à aménager l'espace de vie du chien pour qu'il puisse s'adonner à des activités seul, s'il en a envie. Il existe tellement d'accessoires à essayer suivant les goûts de votre chien : les jouets à mâcher, les jeux d'intelligence canins, etc... Les éducateurs canins peuvent vous présenter de nombreux exercices à essayer avec votre toutou.

Quelles sont les activités naturelles du chien ?

Cette question a une faille évidente : définir le chien « naturel » n’est pas évident. Les généticiens et autres scientifiques parlent aujourd’hui du chien comme une espèce à part. En effet, elle dérive des autres canidés par le fait qu’elle vit justement en environnement humain, avec une sélection très particulière.

En effet, cela fait plus de 10 000 ans que le chien partage nos modes de vie, nos foyers et nos repas. Son tube digestif s’est en partie adapté à notre alimentation, le régime carnivore du loup devenant peu à peu le régime dit « carnivore opportuniste » du chien. Cela se ressent aussi dans son comportement, et de nombreuses études attestent aujourd’hui des différences majeures entre chien et loup.

L’une de ces différences est la familiarité à l’humain, ce qui semble évident vu son milieu de vie. Mais cela se ressent dans la cognition du chien, et sa capacité à coopérer avec l’humain : le chien reconnaît spontanément bien mieux le « doigt qui pointe » que le loup ! (1)

Ainsi, un moyen de définir les activités naturelles du chien sans le comparer au loup, consiste à observer des chiens dans différents milieux, et regarder ce qu’ils font ! Et la littérature scientifique nous offre aujourd’hui de nombreuses publications sur ce qu’on appelle le « budget-temps » (2). Il s’agit simplement de la répartition des comportements du chien sur la journée.

Le budget-temps du chien

Par exemple, les éthologues ont observé le budget-temps des chiens errants (3), des chiens disposant d’une liberté totale de mouvements et d’un environnement riche en ressources alimentaires :

  • 53% (~ 6h) = inactivité
  • 27% (~ 3h) = comportements par rapport à l'environnement, déplacements
  • 11% (~ 1h30) = interactions sociales
  • 6% (~ 1h) = comportement de maintenance (boire, manger...)
  • 0,3% = vocalisations
  • toilettage <<<  0,1%

On constate déjà que le chien n’est pas si actif, quand ses besoins sont satisfaits, et il passe plus d’un quart de la journée à observer et se reposer. Mais il conserve tout de même un haut niveau d’activité, avec 3h de déplacements et d’exploration, et des besoins sociaux, avec beaucoup d’interactions. Ses comportements de maintenance (manger, boire,…) ne lui prennent qu’une heure (avec une toilette très rapide !).

Cela correspond aux besoins que les comportementalistes recommandent souvent pour vos toutous :

  • 2h de promenade en extérieur, minimum, tous les jours (et de préférence en liberté !)
  • des jeux et activités stimulantes, permettant des interactions et des émotions positives, de la coopérativité, et de la liberté de choix.

Naturellement, ces chiffres sont des moyennes, et il peut y avoir de très fortes variations individuelles dans le budget-temps d'un chien, qui dépendent de la race, du tempérament, et de ses apprentissages.

Le plus dur est finalement de se rendre compte de l'ennui de son chien. Pensez donc à faire appel à un spécialiste du comportement canin si vous avez le moindre doute sur les signes évoqués plus haut. Il est difficile de s'en rendre compte "in situ", et le travail le plus important pour corriger l'ennui chez le chien, c'est souvent de le percevoir !

Dr Stéphane Tardif
Docteur vétérinaire et rédacteur pour Wamiz

A lire aussi : Les chiens peuvent-ils mentir ?

Bibliographie :

  1. Explaining dog wolf differences in utilizing human pointing gestures: selection for synergistic shifts in the development of some social skills
    M. Gácsi, B. Győri, Z. Virányi, E. Kubinyi, F. Range, B. Belényi, Ádám Miklós
    PLoS One, 4 (2009), p. e6584, 10.1371
  2. Observational Study of Behavior : Sampling Methods
    Author: Jeanne Altmann
    Behaviour, 01 Jan 1974, Volume 49, Issue 3-4

  3. To be or not to be social : foraging associations of free-ranging dogs in an urban ecosystem
    Sreejani Sen Majumder, Anandarup Bhadra, Arjun Ghosh, &al
    Acta Ethologica (2014), Volume 17, Number 1, Page 1

# comportementaliste, comportement, ennui
Crédits photo :

Shutterstock

1 commentaire(s)
wamiz vous nous donnez a l habitude des commentaires interessant de bonnes idees pour nos loulous mais pourquoi faire de la pub pour un salon du chien et du chat c est tout ce qui est contraire a ce qu on pense prendre des animaux abandonnés malheureux et non pas des animaux achetes dans un salon comme un matelas un meuble ou un baton de rouge a levres j avoue que je suis deçue et j espere que beaucoup de personnes vont me soutenir
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)