Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Mettre son chien en cage lors des absences : bonne ou mauvaise idée ?

Lundi 19 Février 2018 |

Votre chien a tendance à faire sa vie comme bon lui semble lorsqu’il est tout seul : détruire le canapé, vider la poubelle, rétrécir les pieds de la table en bois, gratter le tapis, faire ses besoins, aboyer, couiner, et j’en passe… Vous n’en pouvez plus, vos voisins non plus : il est temps d’agir ! Mais la cage est-elle une bonne solution ? Réponse de Clémentine Turgot, éducatrice canin chez Nature de chien. 

Pourquoi votre chien fait des bêtises en votre absence ?

Tout d’abord, pourquoi votre chien fait des bêtises en votre absence ? Eh oui, c’est la première question à se poser avant de vouloir trouver une solution adaptée ! Voici quelques éléments de réponses pouvant expliquer le comportement ingérable de votre chien lorsqu’il se retrouve seul :

  • Votre chien s’ennuie, il n’est pas suffisamment dépensé et évacue alors son trop plein d’énergie à sa façon, avec ce qu’il trouve « sous la main »
  • Votre chien ne gère pas la frustration, il n’accepte pas le fait d’être seul et le fait savoir
  • Votre chien est anxieux lors de vos départs, il les assimile à quelque chose de négatif et n’apprécie pas être loin de vous
  • Votre chien stresse lorsqu’il se retrouve seul, il n’arrive pas à gérer son émotion de peur éventuellement et l’extériorise alors à travers des comportements indésirables.

Pour l’ensemble de ces points, il faudra travailler en profondeur, et je tiens à préciser que les points qui vont suivre sont des éléments de réponses et sont bien entendu à approfondir et à adapter selon les chiens concernés.

  • Concernant l’ennui, il faudra veiller à dépenser davantage votre chien avant votre départ et après votre retour et lui proposer des jouets d’occupation lors des périodes de solitude.
  • Concernant la frustration, il faudra apprendre à votre chien qu’il n’est pas à l’initiative des décisions et que vous êtes la personne référente qui est à l’initiative à la fois des ressources, des contacts, de l’espace, etc. Il faudra donc revoir les règles de vie à la maison, votre attitude, ainsi que la gestion des ressources de votre chien
  • Concernant l’anxiété et le stress, il s’agira de faire comprendre à votre chien que vos départs sont synonymes de moments sympas (par le biais de friandises, jouets d’occupation, etc.) et surtout qu’il n’a pas à vous suivre partout à la trace lorsque vous êtes à la maison, vous devez être à l’initiative des contacts et de l’espace.

Par ailleurs, et pour répondre à la problématique de cet article, chez Nature de Chien, nous pensons que la cage peut être un élément de réponse ou du moins un outil pédagogique permettant une meilleure acceptation des temps d’absences des maîtres. Alors vous me direz qu’un chien est « obligé » d’accepter la solitude lorsqu’il est en cage puisqu’il n’a pas d’autres choix. Et bien je vous propose ici de voir pourquoi chez Nature de Chien nous pensons que ce moyen (la cage) permet à votre animal, au-delà d’une meilleure acceptation, un réel sentiment de sécurité.

Je tiens à préciser néanmoins que la cage n’est pas une solution unique ! Certes, elle permettra à votre chien d’éviter de tout détruire, mais s’il a une réelle anxiété, je peux vous garantir que même la cage finira par céder sous les coups de pattes ou de crocs de votre animal. Il est donc important d’habituer positivement votre chien à cet espace, et nous allons voir comment procéder.


Pourquoi réduire l'espace ? 

C’est bien connu, lorsqu’un chien stresse en l’absence de ses maitres, il faut réduire l’espace ! Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que s’il stresse et qu’il est libre d’aller partout dans la maison, il ira constamment vérifier toutes les issues « au cas où » vous rentreriez et cela augmente bien entendu encore son stresse, on rentre alors dans un cercle vicieux.

Donc, l’idée est de réduire l’espace, et souvent, notamment dans les nouvelles maisons, la cuisine, le salon et la salle à manger sont réunis dans une pièce commune, il est donc compliqué de réduire l’espace de son chien. La cage est donc une solution pour réussir à réduire l’espace de son chien. De plus, lorsque votre chien est dans sa cage, il n’a qu’une « porte » à vérifier, celle de la caisse et cela l’apaise.

Néanmoins, nous l’avons vu, une habituation positive est indispensable pour que votre chien ne considère pas l’espace de la cage comme une punition. Voyons donc comment habituer son chien à la cage positivement :

Comment habituer son chien à la cage ? 

ATTENTION : la cage ne doit pas être trop petite, votre chien doit pouvoir s’y tenir couché, debout et pouvoir faire un tour complet sur lui même lorsqu’il est à l’intérieur. De plus, l’espace doit être confortable (n’hésitez pas à rajouter un tapis antidérapant par exemple).

  • Etape 1 : Pour faire comprendre à votre chien que cet espace est agréable, munissez-vous de friandises et incitez-le à entrer dans la cage. Lorsqu’il s’exécute, donnez-lui la friandise. Répétez ceci plusieurs fois. Votre chien n’est pas obligé de rester dedans ! Le but est simplement qu’il comprenne que lorsqu’il est installé à l’intérieur, quelque chose de positif arrive.
     
  • Etape 2 : Une fois que votre chien se rend dans la cage sans problème (vous pouvez d’ailleurs accompagner son action d’un « au panier » ou « à ta place » pour ensuite lui demander de s’y rendre à distance), vous pouvez commencer à fermer la porte, tout en continuant à lui donner des friandises. Ne fermez pas la porte trop longtemps, quelques minutes dans un premier temps puis ensuite un peu plus longtemps, en vous éloignant, etc. Tout en lui continuant à lui donner des friandises (même des os à mâcher pour que ça l’occupe davantage).
     
  • Etape 3 : Une fois les étapes précédentes acquises, vous pouvez progressivement lui proposer des temps d’absences. Par exemple, lorsque vous allez chercher votre courrier : mettez-le dans sa cage avec un jouet ou une friandise puis revenez l’air de rien, attendez quelques minutes puis ouvrez-lui la porte. Attention, si votre chien aboie ou couine, essayez de ne pas revenir directement vers lui pour lui ouvrir. Ignorez-le, attendez qu’il se calme et ensuite allez lui ouvrir. Sinon il comprendra qu’aboyer lui permet de sortir, et cela n’est pas correct. De plus, sachez que l’habituation à la solitude s’apprend d’abord en votre présence. Votre chien doit comprendre que même lorsque vous êtes dans la maison, il est possible qu’il reste seul et que cela n’ait aucune conséquence négative (bien au contraire, notamment grâce aux jouets et aux friandises).

Quelques points à respecter si vous voulez laisser votre chien en cage lors de vos absences :

  • Les temps en cage ne doivent pas dépasser 3 ou 4 heures, au delà, ce temps « d’enfermement » pourrait avoir des répercussions négatives sur le comportement de votre chien.
  • Veillez toujours à bien dépenser votre chien avant vos absences afin qu’il ne pense qu’à une chose : se reposer !
  • Avant de partir, donnez à votre chien un jouet d’occupation (comme un Kong par exemple) ou un os à mâcher afin qu’il s’occupe et ne pense même plus au fait qu’il est seul, ou du moins qu’il assimile la solitude à quelque chose de positif.
  • N’hésitez pas à utiliser la cage comme le panier de votre chien afin que ce dernier assimile cet espace comme le sien, comme une zone refuge et un endroit sécurisant.
  • Laissez toujours la porte de la cage ouverte lorsque vous êtes présent afin que votre chien puisse s’y « réfugier ».
  • N’utilisez pas la cage de votre chien pour le punir. Cela viendrait complètement en opposition avec le travail précédent. Cette zone peut néanmoins être un espace de retour au calme éventuel si votre chien est trop excité (notamment lors de l’arrivée d’invités par exemple).
  • Pour finir, n’utilisez surtout pas la cage comme unique solution pour résoudre les problèmes de destructions de votre chien, mettre son chien en cage n’est pas une solution, vous devez avant tout mettre en place un travail global en parallèle. N’hésitez pas à faire appel à un éducateur canin comportementaliste pour vous aider à trouver les solutions adaptées à votre animal.

Clémentine Turgot
Educatrice canin et rédactrice web chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

nature de chien

A lire aussi : Au secours, mon chien se mutile ! 

Enfermez-vous votre chien dans une cage quand vous le laissez seul ?

  • Oui
  • Non
Crédits photo :

Shutterstock

4 commentaire(s)
Je sais que certains chiens se sentent en sécurité dans une cage à partir du moment où ils y sont habitués.

Ce qui me gêne dans ce système, c'est que justement en cas de problèmes, ils se retrouvent à la merci de tout et surtout du pire.

Imaginez un incendie se déclarant ou des intrus pénétrant dans la maison. Tout chien enfermé dans une cage se retrouve sans échappatoire.
La cage ne doit pas être considérée comme une punition. Les gens ont peur parce qu'ils voient le chien "prisonnier ", mais c'est aussi une sécurité.
J'utilise cette méthode depuis plusieurs années et je la trouve vraiment géniale.
Moi, je l'utilise pour la propreté, une fois acquise, la cage sert de lieu de couchage.
Il se sent en sécurité, c'est sa maison.
Afin qu'il rentre dans sa cage, je met la gamelle au fond et le chien rentre pour manger et sort lorsqu'il à fini.
Je suis président d'un club d'éducation canine et je propose cette méthode pour les chiens qui ne sont pas propre ou qui détruisent.
De plus ça sert pour la voiture, le chien est en sécurité à l'interieur et vous aussi.
je n 'ai pas de chien , je pense que l 'enfermer dans une cage ne serait pas une bonne chose , ce n 'est pas une prison il a besoin de bouger de se sentir libre de ses mouvements .
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)