Publicité

Une personne en train d'entrainer son chien

Comment éduquer votre chiot comme un professionnel : astuces et conseils pratiques

Par Lina Rayan

mis à jour le

Comment éduquer votre chiot comme un professionnel : astuces et conseils pratiques

Se faire obéir de son chien n'est pas toujours facile et réclame du temps et de la patience.  Heureusement, il existe des méthodes pour vous y aider. 

Vous avez déjà un chien ou un chiot ou vous vous allez prochainement en accueillir un chez vous ? Avant de plonger tête baissée dans cette aventure, prenez un instant pour vous préparer à l'arrivée de votre nouveau compagnon.

L'importance de la communication

Vous communiquez avec votre chien grâce à un mode verbal et aussi non verbal (gestes, sourires, positions). Les deux doivent être en harmonie. Entraînez-vous à utiliser votre corps, vos bras, etc. Si le chien ne vous écoute pas et n’obéit pas, ce n’est pas forcément sa faute. Une incompréhension de votre message est souvent à l’origine d’un tel comportement. 

Les maîtres disent : « Mon chien ne m’écoute pas » et jamais : « Mon chien ne me comprend pas. » Il faut pourtant aussi se remettre en question. Cela est d’ailleurs valable dans tout enseignement.

Confiance et crédibilité

Lorsque vous donnez un ordre à votre animal, vous devez être assuré et confiant. De plus, votre discours doit être crédible. Vous ressentez parfaitement bien si une personne croit ou non à ce qu’elle dit. Le chien a lui aussi cette faculté. Si vous n’êtes pas sûr de vous, la relation maître-chien sera faussée.

Il en va de même pour tous les membres de la famille. Tous doivent trouver normal que le chien ne dorme pas dans votre lit, si vous en avez décidé ainsi. Sinon, il va très vite repérer quand il peut se vautrer sur le lit ! Et vous ne serez plus crédible quand vous le gronderez. L’autorité est aussi très importante pour obtenir l’écoute de votre chien. Elle permet d’obtenir l’obéissance sans recourir à la contrainte physique. Cela ne veut donc pas dire « être plus dur ». Les enfants ont souvent beaucoup d’autorité sur l’animal, sans être brutaux pour autant.

Patience et bonne humeur

Il ne faut pas vouloir aller trop vite avec votre chiot, sinon, les risques d’échec se multiplient. La patience est la première qualité du maître. Combien de fois voit-on un maître parler doucement à son chiot qui refuse de marcher en laisse, pour finalement le tirer violemment jusqu’à la maison ! Le chiot ne retiendra que cet énervement, et il sera très dur de renouveler l’apprentissage. Pour être patient, il faut être de bonne humeur ! et toujours de la même humeur !

Il ne faut pas que votre réaction soit différente pour une même bêtise en fonction des jours. Si votre chien a détruit une paire de chaussures toutes neuves, vous serez fort fâché. Il faudra l’être tout autant s’il « fait un sort » à vos vieux chaussons. Une paire de chaussures est une paire de chaussures, c’est tout ! Vous devez être constant dans vos ordres, dans vos réactions et dans votre attitude de dominant.

Enseignez les ordres de base : toutes les astuces

  • Assis : Tenez une friandise au-dessus de la tête du chiot et déplacez-la lentement vers l'arrière de sa tête. En suivant la friandise, le chiot devrait naturellement s'asseoir. Récompensez-le immédiatement avec la friandise et des éloges. Et n'oubliez pas de prononcer l'ordre en même temps que vous faites le geste. 
  • Couché : Commencez par demander à votre chiot de s'asseoir. Ensuite, tenez une friandise près de son museau et abaissez-la lentement vers le sol. Votre chiot devrait instinctivement suivre la friandise en s'allongeant. Récompensez-le dès qu'il est complètement couché. 
  • Attendre : Utilisez une laisse ou un harnais pour maintenir votre chiot en place. Commencez par lui demander de s'asseoir, puis dites "attends" tout en vous éloignant de lui. Si votre chiot essaie de vous suivre, revenez à lui et répétez l'exercice jusqu'à ce qu'il reste immobile. Récompensez-le dès qu'il attend patiemment. 
  • Au pied : Tenez une friandise à la hauteur de votre hanche et incitez votre chiot à marcher à vos côtés en le guidant avec la friandise. Utilisez un mot-clé comme "au pied" pour lui indiquer ce que vous attendez de lui. Récompensez-le généreusement lorsqu'il marche correctement à vos côtés.
  • Comprendre son nom : Utilisez le nom de votre chiot de manière répétée et positive. Chaque fois que vous appelez votre chiot par son nom, récompensez-le avec une friandise ou des caresses. Associez également son nom à des situations agréables, comme le jeu ou les câlins. Avec le temps, votre chiot comprendra que son nom est associé à des expériences positives et répondra plus facilement lorsque vous l'appellerez.

Les erreurs d'éducation à ne pas commettre 

  • Sursolliciter le chiot : Évitez de surcharger votre chiot avec trop de stimuli ou de commandes. Un excès de sollicitation peut le stresser et rendre l'apprentissage plus difficile. Optez pour des séances courtes et régulières d'entraînement, en tenant compte du rythme et de l'attention de votre chiot. 
  • Utiliser la punition physique : Évitez d'utiliser la punition physique pour corriger les comportements indésirables de votre chiot. La violence physique peut créer de la peur et de l'anxiété chez votre animal, compromettant ainsi votre relation et son bien-être émotionnel. Privilégiez plutôt des méthodes positives de renforcement et de redirection des comportements. 
  • Manquer de cohérence : Assurez-vous d'être cohérent dans vos commandes et vos attentes envers votre chiot. Des messages contradictoires peuvent semer la confusion et rendre l'apprentissage moins efficace. Établissez des règles claires et cohérentes, et veillez à ce que tous les membres de la famille adoptent la même approche dans l'éducation du chiot. 
  • Ignorer le renforcement positif : Ne sous-estimez pas le pouvoir du renforcement positif dans l'éducation de votre chiot. Les récompenses, sous forme de friandises, de caresses ou de jeux, sont des outils précieux pour encourager les comportements désirés et renforcer le lien entre vous et votre animal. N'oubliez pas de féliciter et de récompenser votre chiot lorsqu'il se comporte bien, afin de l'encourager à reproduire ces comportements à l'avenir.

Et si vous avez des problèmes, si vous rencontrez des blocages, n'hésitez pas à faire appel à un professionnel qui reste la personne la plus adaptée pour vous conseiller et aider votre chien à progresser !

Plus de conseils sur...

Qu'avez-vous pensé de ce conseil ?

Merci pour votre retour !

Merci pour votre retour !

2 personnes ont trouvé ce conseil utile.

Laisser un commentaire
Connectez-vous pour commenter
Vous voulez partager cet article ?