Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Chat et alimentation : quand et comment lui donner à manger ?

Mercredi 21 Février 2018 | Par Stéphane Tardif

Le chat est connu pour être un fin gourmet. Délicat sur le choix de ses aliments, il se permet souvent un comportement capricieux avec la gamelle. Beaucoup de propriétaires de chats se remettent en cause : pourquoi réclame-t-il alors qu’il a déjà à manger ? Est-ce le bon aliment ? Est-ce que je le nourris suffisamment ? Au final, comment bien nourrir un chat ? Tentons de répondre à quelques questions fréquentes sur son comportement alimentaire.

Il n’est pas toujours évident de nourrir correctement son chat à la maison. Son comportement n’est pas naturel pour nous, et par empathie, on donne souvent au chat ce qu’on pense être bon pour nous, mais ce n’est pas forcément le cas pour lui. Comprendre son chat est indispensable, et pour y arriver, il faut avant tout oublier nos besoins, pour se concentrer sur ses habitudes.

Pourquoi mon chat quémande tout le temps ?

Le chat n’a pas le même mode d’alimentation que les chiens : ce sont tous les deux des carnivores, mais ils ne chassent pas les mêmes proies. Le chat, plus petit, chasse des petits mammifères ou oiseaux, et des insectes. Il faut donc qu’il chasse plus souvent : en moyenne, il faut 10-12 souris pour satisfaire les besoins énergétiques d’un chat. Donc concrètement, dans la nature, un chat fait pas loin d’une vingtaine de repas au cours de la journée.

C’est la raison pour laquelle on dit qu’un chat grignote, et qu’on lui donne souvent sa nourriture en autogestion. C’est en effet beaucoup plus pratique si le chat gère lui-même ses repas ; le seul travail du propriétaire consiste alors à mesurer la quantité versée chaque jour, afin de satisfaire ses besoins sans excès.

Mais dans la nature, la nourriture n’apparaît pas magiquement dans une gamelle : l’activité principale du chat, qui l’occupe toute la journée, est la chasse. Il faut les trouver, les 12 souris, pour ne pas avoir faim le soir ! C’est ce qu’il faut retenir sur le mode d’alimentation du chat, et ce qui est le plus difficile pour nous humain : on peut dire, en effet, que le chat a « tout le temps » faim. En réalité, il ne s'agit pas d'une souffrance, mais il est vrai qu’un chat est rapidement en hypoglycémie après un repas (quelques heures), et gère très mal le jeûne (les conséquences peuvent être dramatiques après seulement deux jours sans repas).

A la maison, cela se manifeste par un comportement de quémandage, qui va remplacer la recherche de proie. Or, après avoir mangé une souris, si le chat en voit passer une autre, il saute sur l’occasion : ce comportement explique pourquoi le chat est toujours à l’affut, prêt à sauter sur tout ce qui bouge (on parle de chasseur opportuniste). Et cela explique aussi pourquoi le chat quémande juste après avoir reçu sa gamelle, sans forcément y avoir touché.

Donc ne vous souciez pas de savoir s’il a faim à ce moment-là, surtout s’il a déjà de la nourriture à disposition. Tenez-compte du fait qu’il réalise aussi son activité naturelle de recherche de nourriture, avant d’avoir faim. Cette recherche est supposée l’occuper toute la journée, mais que reste-t-il à la maison pour s’occuper en compensation ?

Comment donner de l’activité à mon chat avec la nourriture ?

Cette vidéo montre un propriétaire de chat ayant fabriqué un robot, qui délivre des croquettes quand le chat envoie une balle dans la machine. Et tous les jours, le chat passe sa journée à chercher les balles cachées un peu partout dans la maison.

On pourrait penser que ce travail est pénible et contraignant pour le chat, mais en réalité c’est le contraire. C’est comme faire la cuisine pour nous : le travail préalable rend le repas meilleur, et ce travail est agréable également car il débouche sur un plaisir. Il en va de même pour le chat avec son activité de recherche de nourriture : c’est souvent un moment très positif pour lui, et très stimulant. Les propriétaires de félins sont généralement au courant : leur chat est particulièrement gentil et agréable au moment de distribuer les croquettes !

C’est donc une bonne pratique que de donner au chat un exercice pour avoir sa nourriture. Le plus simple est de la cacher directement, en utilisant plusieurs gamelles à placer un peu partout dans son espace de vie (ne pas hésiter à les mettre en hauteur, les chats aiment souvent explorer la dimension verticale). Les gamelles qui obligent le chat à utiliser sa patte sont très utiles aussi (tour à croquettes, pipolino ou gamelles en forme de labyrinthe).

Non seulement on prescrit ce type de gamelles pour des chats d’intérieur, en manque d’activité, mais j’ai même tendance à le recommander pour tous les chats ! En plus de l’aspect positif sur leur comportement, cela impacte aussi leur santé (au niveau de la vitesse d’ingestion, et de la quantité prise).

Puis-je donner à mon chat quand il réclame ?

Malgré un aliment disponible à volonté, et une activité stimulante pour le chat, vous constaterez certainement qu’il continue à réclamer chaque fois que vous passez près du placard à croquettes.

Ce n’est pas un problème que de donner dans ces moments une petite fraction du repas. Au contraire, cela entretient même une relation positive avec le chat, le rituel de la gamelle étant souvent un moment où le chat est plus manipulable. Il n’y a pas de problème lié à la demande d’attention comme il peut y avoir avec les chiens, donc autant ne pas se priver.

Par contre, il faut veillez à ne donner que des toutes petites quantités à chaque fois (n’oubliez pas : chaque repas est un petit grignotage, donc 10 croquettes suffisent à chaque fois). De toute façon, la moitié du temps, il y touchera à peine, mais vous aurez gagné une interaction positive avec votre chat !

Dois-je varier l'alimentation de mon chat ?

Les chats sont majoritairement nourris avec des croquettes, et un petit supplément de nourriture humide donné ponctuellement. Ce régime a l’immense avantage de laisser le chat gérer sa prise alimentaire sans stress, tout en se donnant un moment privilégié avec lui lors de la distribution journalière, avec un aliment plus attirant. La difficulté est de ne pas déséquilibrer la ration avec le supplément aux croquettes, mais à partir du moment où on surveille les quantités, il n’y a pas de contre-indication à donner un peu de variété à son chat. Au contraire : le chat aime découvrir de nouvelles saveurs, de temps en temps.

Chat et alimentation : quand et comment lui donner à manger ?
Le régime le plus répandu pour nos chats : croquettes à volonté et pâté matin et soir.

Globalement, ils ont une attirance pour le gras et la viande animale, avec 5% de végétaux (l’herbe les stimule et les attire beaucoup), les glucides les attirent peu. Pour le reste, comme pour nous, ils peuvent éduquer leur papilles et avoir des préférences. Varier les parfums peut donc leur faire plaisir, ils peuvent même le réclamer (plus vous leur proposerez de la variété, plus ils la demanderont !).

Attention toujours aux quantités : un morceau, pour un animal de 4kg, c’est l’équivalent du morceau entier pour nous. Donc n’hésitez pas à donner des toutes petites quantités pour les extras également.

C’est valable pour le lait, par exemple. C’est une gâterie que beaucoup de propriétaire ritualisent avec leur chat, or aucun adulte ne boit du lait dans la nature (cela risque surtout de leur donner la diarrhée). Mais quelques gouttes de temps en temps ne vont pas impacter sa santé tout en lui faisant plaisir, et les chats adorent ce genre de rituels.

Comment donner l’eau à mon chat ?

Les croquettes présentent en effet cet avantage d’être distribuée une fois dans la journée sans pourrir. Mais cet avantage est aussi un inconvénient du régime croquettes : sa faible teneur en eau. En effet, un mammifère comme une souris contient environ 70% d’eau, et peu de calories, c’est l’inverse des croquettes qui sont denses en calories mais sèches (15% d’eau dans une croquette).

Normalement, plus de la moitié des besoins en eau du chat passe par la nourriture solide. Le chat boit donc très peu naturellement, ce qui justifie sa fragilité au niveau urinaire.

Il ne faut donc pas hésiter à compenser en augmentant le plus possible la teneur en eau de son régime : disposez des gamelles d’eau à différents endroits dans la maison ou dehors, pour le stimuler ; changez l’eau régulièrement, utilisez des eaux coulantes (comme les fontaines à eau) qui attire les chats.

Il est possible également d’humidifier les croquettes, ce qui présente l’avantage de les rendre plus volumineuse. C’est donc un double avantage car cela va augmenter la part d’eau dans la ration, et donner un peu plus au chat la sensation de satiété. Une autre technique est le mélange avec des courgettes, un aliment prisé des chats qui ne vient pas déséquilibrer la ration tout en augmentant l'eau et le volume.

Une alimentation humide, plus onéreuse et plus délicate à distribuer si régulièrement, est pourtant une bonne solution pour apporter de l'eau dans la nourriture. Cela reste un choix du propriétaire, qui dépend aussi des goûts et des caprices du chat.

Comment nourrir mes deux chats quand l'un d'eux a un régime spécial ?

Un dernier point à aborder est la situation d'un foyer avec plusieurs chats. En effet, on constate qu'il est difficile de diriger le chat vers un aliment en particulier ; on peut le voir manger lorsqu'on lui distribue la gamelle, mais généralement la nourriture est consommée alors que nous ne sommes pas là pour le voir. Du coup, cela devient un vrai casse-tête quand les deux chats n'ont pas le même aliment. Impossible en effet de distribuer la nourriture en libre-service, et demander ensuite aux chats de ne manger que la leur.

La solution revient souvent à donner le régime le plus indispensable en priorité. Un chat avec un aliment light mettra donc l'autre sous régime allégé aussi ; de même avec un chat souffrant d'une pathologie chronique qui nécessite un aliment spécial, l'autre bénéficiera de cet aliment même s'il n'est pas malade.

Il existe toutefois des distributeurs automatiques qui fonctionnent avec des clapets ne s'ouvrant que quand le bon chat est présent devant la gamelle, cela peut venir solutionner ce problème, moyennant un petit investissement.


Dr Stéphane Tardif
Docteur vétérinaire et rédacteur pour Wamiz

A lire aussi : Pourquoi mon chat me réveille-il la nuit ?

Crédits photo :

shutterstock

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)