Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

5 astuces pour apprendre des tours à votre chat

Mardi 12 Juin 2018 |

On évoque beaucoup l'éducation canine, mais très peu celle des chats ! Et pour cause, ce sont des animaux plutôt solitaires, et plus autonomes. Pourtant, le chat a de bonnes capacités d'apprentissage, et même si il faut généralement plus de patience qu'avec un chien, on obtient des résultats épatants, en plus de stimuler son chat et d'améliorer sa relation avec lui.

« Contenu sponsorisé par Perfect Fit »

Le chat est un animal intelligent, capable d’apprendre bien plus qu’on ne l’imagine. La difficulté, c’est qu’il faut intéresser le chat. Contrairement au chien, il est beaucoup plus indépendant, et cherchera à satisfaire ses besoins en priorité. Avec les méthodes d’éducation positive, basée sur la récompense, on peut apprendre des tours amusants !

Apprendre le rappel à son chat

Le rappel est un ordre facile à apprendre (toute proportion gardée, un chat reste un chat). En effet, il suffit de guider l’animal vers soi avec la récompense tout exprimant l’ordre, et de lui donner une fois qu’il arrive au contact.

Il est plus facile d’apprendre pour lui si vous associez le son et le geste : n’hésitez pas, surtout au début, à prendre toujours la même position, et la même intonation de voix.

Au départ, vous pouvez juste récompenser quand il s’approche, et avancer pas à pas. La patience est la meilleure des compétences à avoir pour éduquer un chat, car ils peuvent apprendre beaucoup, mais cela leur prendra généralement plus de temps qu’un chien.

L’important est surtout d’avoir une récompense qui attire le chat. Et ce n’est pas toujours évident d’avoir un objet ou un aliment qui marche dans 100% des cas ! Quitte à ne lui réserver sa friandise préférée que pour les exercices, votre chat en sera d’autant plus reconnaissant.

Apprendre à toucher une cible à son chat

Voici un exercice fondamentalement peu utile pour le chat, si ce n’est faire travailler ses neurones, le stimuler, et avoir une interaction positive avec lui. Le but étant de toucher une cible facilement identifiable pour lui, avec une partie de son corps (la patte, la truffe, l’épaule…).

La méthode du clicker est très efficace pour un apprentissage de ce type : elle consiste à associer la récompense au « clic », ce qui permet de marquer très précisément le comportement qu’on attend de lui. Ensuite, il faut progressivement diriger le chat vers l’exercice qu’on lui propose.

La séquence est toujours la même : on présente la cible au chat, en restant le plus immobile possible. Dès qu’il fait le comportement attendu (s’approcher de la cible ou la toucher), on clique et on récompense. Et on le fait progressivement travailler jusqu’à ce qu’il apprenne à viser la cible directement. On espace ensuite les récompenses, de manière aléatoire pour qu’il ne puisse pas prévoir la fois où il l’aura.

Attention à ne pas proposer des cessions d’exercices trop longues : le temps de concentration du chat est court, de l’ordre de 5 minutes, et il lui faut ensuite plusieurs heures pour récupérer. Vous pouvez donc exécuter l’exercice deux ou trois fois par jour, mais toujours sur des cessions courtes. Le matin et le soir sont les périodes les plus propices à l’entrainement du chat, correspondant à ses phases actives dans la nature.

Apprendre à faire sur les toilettes à son chat

Voilà bien un gadget, qui est attrayant sur le papier, mais dans la réalité, cette astuce est discutable.

L’apprentissage en soi n’est pas très compliqué : il suffit d’un montage installant la litière dans la cuvette, puis progressivement, il faut faire apparaître un trou au milieu, jusqu’à ce que le chat s’habitue à déféquer dans l’eau.

Il faut bien avoir en tête que cet apprentissage est long, très long ! Il faut prévoir, suivant l'âge et les capacités du chat, environ 4 à 10 mois de conditionnement avec cette technique, avant de pouvoir définitivement enlever le gravier.

Pour le coup, j’évoque la technique, mais je n’incite pas à le faire, j’ai moi-même stoppé l’exercice au bout de quelques semaines car mon chat est très porté sur le grattage de gravier. Ce n’était pas le cas de mon précédent chat, qui ne mettait pas une patte dans la litière, et pour qui ce jeu aurait été adapté. Mais comme quoi, c’est un bel exemple de situations où il faut savoir s’adapter au contexte, et ne pas forcer un chat récalcitrant. Soyons à l'écoute de ses besoins avant de satisfaire les nôtres.

Apprendre à parler à son chat

Les chats sont de grands bavards. La communication orale est généralement limitée, entre chat, à des contacts peu amicaux, mais avec nous, le chat développe ses talents d’orateur.

Déjà, le ronronnement nous est réservé. Il est probable que ce soit une adaptation du chat au contact de l’homme depuis qu’il s’est introduit dans nos foyers, ce qui en soit est déjà formidable.

Mais on a observé récemment la grande variété de vocalises que les chats produisent (plus de cinquante tonalités différentes). Et il s’avère que plus on laisse le chat s’exprimer, en lui répondant, plus on renforce ce type d’interaction, très positive. Parler à votre chat l’incitera à devenir encore plus bavard, surtout s’il vous répond à grand renfort de « miaou » mélodieux.

N'hésitez pas à communiquer avec ses outils : répondez sur le même ton que lui, testez des sons différents pour voir ses réactions. Vous pouvez aussi lui parlez par le regard et la posture : j'adore déclencher des jeux avec mon chat en le fixant du regard tout à coup, comme lui me le fait lors de ses quarts d'heure folie.

Là où j'obtiens des réponses amusantes, c'est quand je cache ma tête (et surtout mes yeux) après l'avoir fixé, très lentement : ça l'excite énormément ! Le chat est très sensible au regard, notamment quand on le fixe (en bien ou en mal, d'ailleurs, il y a des moments où il n'aime pas être fixé).

Les jeux d’intelligence pour chat

Depuis quelques années, les gamelles pour chats se sont développées, pour améliorer le budget activité du chat. On peut en effet jouer sur la distribution de nourriture pour inciter le chat à réaliser des apprentissages.

Ce n’est qu’un début, et on est encore loin de trouver pour les chats tous les jeux cognitifs qu’on trouve pour les chiens. Ils sont un peu petits pour jouer avec les fun-boards des chiens. Même les robots autonomes, grande mode de ces dernières années, ont oublié les chats, pourtant un robot-souris aurait beaucoup de succès pour tous nos chats d'intérieur.

Il n’en reste pas moins qu’il est possible de bricoler soi-même des accessoires, avec un peu d’imagination, de patience et d’huile de coude :

Gardez à l’esprit que le chat est très ritualisé dans ses jeux. Une fois qu’il a trouvé son jouet, il peut le garder un moment, mais il y a de gros risque qu’il refuse la moitié des jeux et jouets que vous lui proposez, voire plus, simplement parce que ça ne l’intéresse pas !

Dr Stéphane Tardif
Docteur vétérinaire et rédacteur pour Wamiz

A lire aussi : Quel mobilier pour enrichir le milieu de votre chat ?

 

# jouer
Crédits photo :

shutterstock

1 commentaire(s)
Je réponds à toutes leurs sollicitations. Du coup on se comprend et je peux les emmener jusqu'aux boîtes aux lettre sans problème, il répondent comme le ferait un chien, Ca prend juste un peu plus de temps, car c'est lent, un chat quand il ne chasse pas !
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)