Publicité

Le collier d’éducation, pour ou contre ?
© Flickr– Daisyree Bakker

Le collier d’éducation, pour ou contre ?

La rédaction

mis à jour le

Tandis que certains maîtres et éducateurs canins ne jurent que par lui, d’autres le décrivent comme un engin de torture moderne qui ne ferait que renforcer voire développerait l’agressivité du chien. Le collier d’éducation est donc loin de faire l’unanimité…

Pourtant chaque année, ce sont des milliers de colliers d’éducation qui sont vendus et recommandés par de nombreux vétérinaires. Alors le collier d’éducation, coupable ou non coupable ? Regardons plutôt du côté de celui qui tient la laisse…

Les différents types de colliers d’éducation

Il existe plusieurs types de colliers d’éducation, les plus répandus étant le collier étrangleur et le collier d’éducation électronique, utilisés essentiellement pour le rappel, la marche au pied ou encore les aboiements. 

•    Le collier étrangleur :

Le collier étrangleur fait partie des colliers d’éducation puisqu’il constitue une aide à l'éducation du chien par correction. Il se resserre autour du cou du chien lorsque celui-ci tire sur sa laisse. Il est moins décrié que son homologue électronique mais peut pourtant faire des dégâts s’il n’est pas utilisé dans de bonnes conditions. 

•    Le collier d’éducation électronique : 

Il s’agit d’un collier permettant d’effectuer diverses stimulations sur le chien, au moyen d’une télécommande ou se déclenchant automatiquement en réponse à des aboiements (le collier réagit aux vibrations émises par l’aboiement). 

Ces stimulations, qui peuvent varier en durée et en intensité, vont des plus douces aux plus violentes : du jet de citronnelle (odeur que le chien n’apprécie pas), aux sons et ultrasons désagréables pour l’animal, jusqu’aux impulsions électriques qui font mal à l’animal. L’impulsion électrique est précédée d’un signal sonore de façon à ce que le chien, ayant déjà subi des impulsions électriques, fasse l’association entre le son et l’impulsion. Le but : n’utiliser que le son dans un deuxième temps pour prévenir l’animal de cesser son comportement, sur le mode du conditionnement opérant et du renforcement négatif (suppression du stimulus). Ce mode d’éducation a toutefois ses limites…

Attention aux dérives…

Ces colliers doivent être une aide à l’éducation et non se substituer à l’éducation. Et c’est bien là tout le problème, de nombreux maîtres, voire des éducateurs canins, s’en servent comme moyen d’éducation principale. De nombreux utilisateurs de colliers d’éducation n’ont jamais pris la peine d’apprendre à leur chien la marche au pied en laisse avec des méthodes positives, c’est-à-dire en faisant preuve de patience, d’encouragement et de récompense, ils ont recours systématiquement aux « coups de sonnette » dès que le chien tire. Ce dernier ne peut donc pas associer la promenade à un moment agréable puisqu’il ne connaît que la douleur lorsqu’il tire. Autant dire que les rapports qui régissent le maître et son chien sont d’entrée de jeu placés sous le signe de la contrainte et de la soumission, une relation harmonieuse, basée sur la confiance et la complicité est alors tout bonnement impossible. 

Sans parler des conséquences néfastes qui peuvent se répercuter le comportement du chien.  

•    Les conséquences d’un mauvais usage du collier étrangleur

Un maître novice qui utilise un collier d’éducation peut faire des ravages sur son chien, autant sur  le plan physique que psychologique : 

Sur le plan physique :

Il peut provoquer des lésions aux niveaux de la trachée et des cervicales. Si votre chien est fragile de la trachée, s’il souffre d’une pathologie liée à la trachée (collapsus trachéal, hypoplasie trachéale), ou si vous observez tout simplement qu’il s’étrangle et tousse souvent avec un collier, mieux vaut éviter le collier d’éducation qui ne ferait qu’aggraver ses symptômes. 

Sur le plan psychologique : 

Avec le collier d’éducation, le chien arrête de tirer en laisse parce qu'il souffre de l’impulsion ou de l’étranglement qu’on lui inflige. L’apprentissage n’est pas positif, il se fait dans la peur et dans la crainte. Il ne résout pas le problème et peut même l’aggraver. Des troubles du comportement peuvent effectivement apparaître chez le chien, de l’anxiété ou de l’agressivité le plus souvent. La violence amène la violence...  Le chien agresse lorsqu’il a peur de quelque chose, dans le cas du collier d’éducation, il aura peur d’une douleur déjà éprouvée et sera dans l’attente inquiète d’une nouvelle « décharge » ou d’un nouveau « coup de sonnette ». On a par ailleurs prouvé que le chien pouvait confondre certains bips de la maison (sonnerie du téléphone, bip du micro-ondes, etc) avec le bip de son collier, ce qui génère en lui un stress permanent, berceau de nombreux problèmes comportementaux. 

Vers une utilisation consciente et cadrée  

Dès lors que ces colliers sont utilisés comme aides à la communication durant les séances d’éducation entre la maître et le chien, que la vibration ou l’impulsion électrique est adaptée au poids et à la sensibilité de l’animal, et qu’il est surtout utilisé comme « clicker sonore », bref, du moment que le collier d’éducation est utilisé à bon escient, il n’y a cependant pas lieu de l’interdire, ni de le supprimer totalement des méthodes éducatives. 

De nombreux témoignages rapportent que des abandons ont été évités grâce : «Mes voisins ont déposé des plaintes pour aboiement, si je n’avais pas eu ce collier, j’aurai du me séparer de mon chien, car l’éducation positive aurait certes donné des résultats, mais pas assez rapides pour mes voisins ».  « Mon Golden n’avait aucun rappel, je n'osais plus le lâcher de peur de le perdre. Le collier à changer nos promenades, il est enfin libre! Je n'ai utilisé l’impulsion électrique que quelquefois et suis passée au bip rapidement, plus besoin d’impulsion.»

Si un tortionnaire n’est pas au bout de la laisse, le collier d’éducation n’est pas un engin de torture. Seulement, il n’est pas à mettre entre toutes les mains…

Réservons donc le collier d’éducation dans un cadre bien précis comme des séances d’éducation organisées par un professionnel, et mettons pourquoi pas en place le « port d’un permis de collier d’éducation » et l’interdiction en vente libre.

Rappelons également qu’il sera toujours préférable de privilégier des méthodes positives pour éduquer son chien. Si vous avez un chien difficile, faites donc bien attention, n’allez pas acheter un collier étrangleur, sans savoir bien l’utiliser au risque de renforcer les comportements négatifs de votre chien et de dégrader encore votre relation. Le collier d’éducation ne doit pas mener à l’abandon... 

Audrey Dulieux
Eleveur de cockers anglais et comportementaliste canin

A lire sur le même thème : Le chien agressif par irritation ou par peurPourquoi le collier électrique est à bannir dans le dressage du chien

Plus de conseils sur...

Qu'avez-vous pensé de ce conseil ?

Merci pour votre retour !

Merci pour votre retour !

Laisser un commentaire
Connectez-vous pour commenter

10 commentaires

  • Utilisateur anonyme
    Utilisateur anonyme
    Totalement contre les colliers électriques et à pointes.
    Cependant, les colliers à coulisse, je tolère, dans mon club, c'est obligatoire. Je n'aime pas voir mon chien avec mais bon... C'est pour la sécurité de tous. Ca empêche que le chien se sauve si il tire au renard.
  • Mimma
    Mimma
    "le collier d’éducation dans un cadre bien précis comme des séances d’éducation organisées par un professionnel."
    Voilà deux semaines que l'éducateur a commencé le "dressage" (Je déteste ce mot) de ma chienne Himé un berger belge. Juste avant il m'a demandé de lui acheter un collier étrangleur. J'ai eu peur de ce mot et vraiment horrifiée. Mais il m'a montré son berger malinois et son collier et il m'a dit que c'était nécessaire à son éducation. Il m'a dit qu'il utilisait aussi les croquettes qui sentent vraiment bon et dont les chiens raffolent, là j'étais plus tranquillisée car il utilisait la douceur. Je n'avais aucune idée où les acheter. Donc, je lui ai donné l'argent pour le collier , les croquettes et une avance pour lui.
    Jusqu'à maintenant je n'ai jamais assisté à une séance de dressage. Il prend Himé et il me la rend après 1h et demi fatiguée, épuisée. Alors je vais à la plage juste en face je lui enlève son collier et je la laisse s'amuser. Elle reprend vie.
    Elle marche "au pied", elle ne tire plus. Elle connait à 5 mois : "assis", "couché" .
    Il fait son entrainement sur la plage. Une fois je suis allée au bord de la mer pour l'attendre et voilà mon bébé qui court vraiment de très loin , je voyais un petit point noir qui courait vers moi et vient se blottir contre moi. L'éducateur vient et la reprend.
    Après ce que j'ai lu, j'ai vraiment mal au coeur.
    Que faire?
  • Utilisateur anonyme
    Utilisateur anonyme
    Bonjour,

    J'ai beauceron qui tire énormément sur la laisse. On m'a dit qu'il fallait le défoulé car besoin de se dépenser c'est pour sa qu'il tirait. Après de 2 h de vélo (il adore, il se donne a fond, cours comme un fou) ou même de jeux au parc toujours il tire toujours autant. Éducation positive avec friandise et tout sa, il voit même une éducatrice canin qui est très bien. je suis tombé enceinte et il tirait vraiment trop pour moi et il m'a déjà fait tombé dans l'herbe humide et même si j'aime mon chien mon bébé passera toujours avant . Donc j'ai opté pour un collier étrangleur alors que j'étais contre. Eh beh au bout de 2 mois j'ai arrêté. je l'utilisé bien, je n'ai pas arrêter parce que je trouvé sa barbare mais parce que sa ne changé rien pour lui. IL ne sait jamais étrangler ni montré des signe de souffrance il tiré juste encore plus fort. j'ai donc acheter un harnais d’éducation, il tire encore mais c'est mieux qu'avant. C'est comme une muselière c'est affreux d’empêcher un animale d'ouvrir sa gueule mais si il y des risque qu'il morde c'est normal de pas prendre de risque pour l'animale et pour les autres. Toute objet a son utilité, donc je suis pour si il y une réelle nécessité et si l'on sait s'en servir et sans que sa traumatise l'animale sinon a quoi bon
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

3 commentaires sur 10

Vous voulez partager cet article ?