Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Mon chien a avalé un corps étranger : quels sont les risques et comment réagir ?

Jeudi 03 Mai 2018 |

S’il est un sujet délicat à aborder en clinique avec nos amis poilus, c’est bien le cas du corps étranger. En effet, beaucoup de symptômes courant peuvent y faire penser : vomissements, diarrhée, douleurs abdominales, trouble de l’appétit… ce sont des motifs de consultation fréquents. Quand le propriétaire n’appelle pas directement après avoir vu son chien avaler l’objet du délit ! Comment réagir si votre chien avaler un objet ?

ASSUREZ VOTRE CHIEN

Comme n'importe quel membre de la famille !

Obtenez un devis gratuit en 2min et sans engagement sur bullebleue.fr !

Quand il s'agit d'avaler des trucs, tout y passe avec les chiens ! C’est un animal curieux, qui dépense beaucoup de temps à explorer, notamment avec sa bouche. Il n’est donc pas rare qu’il grignote un objet pendant un temps, et qu’il finisse par en avaler des morceaux. Le comportement de grignotage est un besoin fondamental du chien, certains sont mêmes des abonnés de la destruction d’objet.

Mais la difficulté de ce diagnostic, c’est l’incertitude de ce que le chien a mangé. En réalité, on ne peut même jamais savoir si un chien a avalé un truc. Même s’il ne l’a jamais fait auparavant : s’il présente l’un des symptômes d’appel, le vétérinaire doit allumer un voyant « corps étranger » quelque part dans sa tête, jusqu’à ce qu’il ait un diagnostic.

Le corps étranger : un diagnostic difficile, véritable enquête

Nous l’avons vu, la liste des symptômes qui doivent faire penser à un corps étranger est fournie : vomissements et diarrhée en très gros en tête de liste. Effectivement, un objet coincé dans le tube digestif peut entrainer des conséquences néfastes très diverses, en fonction de sa nature. Un objet massif viendra faire un bouchon, avec des conséquences dramatiques, mais un corps étranger plus petit, comme une ficelle (on parle de corps étranger linéaire) perturbera l’intestin et la digestion. Les objets pointus ou tranchants sont très dangereux également. Le travail du vétérinaire est donc un véritable travail d’enquête, s’appuyant sur des indices et des probabilités.

Une fois l’hypothèse de corps étranger bien en tête (et l’historique rapporté par le maître vient peser lourd pour donner une suspicion), on peut envisager plusieurs examens complémentaires : d’une part, des examens sanguins viennent informer sur l’état général de l’animal, et permettent généralement d’exclure d’autres hypothèses. Mais l’examen de choix est l’imagerie, et on a alors plusieurs possibilités : radio, échographie, voire plus.

  • Radio : à l’aide de rayon X, on ne voit malheureusement bien que les objets opaques, comme les os ou le métal. Mais on peut voir des conséquences de la présence d’un objet dans l’intestin (des sortes de bulles de gaz). La radio est donc un examen abordable, plutôt rapide, mais qui ne donne pas une réponse certaine : si on le voit, on a trouvé, mais si on ne voit rien, il faut éventuellement continuer à chercher…
Mon chien a avalé un corps étranger : quels sont les risques et comment réagir ?
Sur ce cliché radio, le doute n'est pas permi, on voit même la forme de l'objet avalé !
  • Echographie : examen plus cher, il est aussi plus précis pour observer un tube digestif. Il permettra de voir des objets comme les ficelles, ou tout ce qui n’est pas radio-opaque. Cependant, c’est également un examen difficile, qui ne permet pas toujours de tout voir.
  • Scanner/IRM : les examens ultimes d’imagerie, permettant d’avoir une vue en 3D tranche par tranche. Mais ce sont des examens onéreux, compliqué avec les animaux (nécessitant une sédation), on va rarement jusque-là sur une suspicion de corps étranger. Le choix de ce type d’examen dépend aussi des autres hypothèses à vérifier.
  • Transit baryté : il s’agit d’un examen fait notamment quand on est sûr que le chien a avalé un objet. En effet, cela consiste à prendre une série de radios, après avoir donné au chien un liquide de contraste au goût peu enviable. L’examen est parfait pour visualiser un objet dans l’intestin, le liquide va en effet l’entourer et donner une image nette et visible là où se situe le blocage. L’inconvénient est qu’il faut laisser le chien sous surveillance, en clinique, pour effectuer des clichés sur une demi-journée, voir la journée entière.

Enfin, si la suspicion de corps étranger est très forte, même si l’imagerie ne fournit pas les réponses attendues, un dernier examen prend alors de l’avance avec la guérison : il s’agit d’aller observer directement dans le ventre du chien, chirurgicalement. Quand l’animal est opéré juste pour observation diagnostique, on parle de laparotomie exploratrice, mais si un objet est découvert, l’avantage est qu’il est généralement retiré dans la foulée.

On comprend donc, avec toutes ces informations, pourquoi le corps étranger est si compliqué à diagnostiquer. Il en existe de pleins de natures différentes, et les examens à disposition ne donnent pas une réponse certaine à chaque fois. On trouve donc beaucoup de cas différents de chiens ayant avalé des objets divers, et les traitements peuvent varier en fonction des cas.

Le corps étranger : un danger de tous les jours

La thérapie n’est généralement pas compliquée à comprendre, puisqu’il s’agit simplement de retirer l’objet. Pour la mettre en pratique par contre, il y a plusieurs méthodes :

  • La voie naturelle : la plupart du temps, les objets avalés par le chien ressortent par la voie prévue à cet effet. S’ils ne sont pas trop gros, trop longs, avec des extrémités pointues ou tranchantes, il y a de grandes chances pour qu’il suive le transit et finisse par sortir. Un suivi précis est quand même recommandé, car les conséquences d’un bouchon peuvent mettre plusieurs jours à se voir, il ne faut donc pas attendre seul avec l’espoir que l’objet sorte, sans consultation vétérinaire. L’interventionnisme de ce suivi dépend de vous : on n’est pas obligé de laisser le chien en clinique, mais votre vétérinaire appréciera d’avoir un appel pour le tenir au courant de l’évolution. Des laxatifs et pansement intestinaux vont aider le chien à éliminer ce problème.
  • La chirurgie : cela nécessite une chirurgie assez invasive, puisqu’il s’agit d’ouvrir le tube digestif, lieu ô combien chargé en bactéries. Ce n’est donc pas anodin, et dans les pires situations, il faut même retirer un bout de l’intestin détruit par le corps étranger. Un suivi post-opératoire précis s’assurera d’une reprise du transit, et de l’absence d’infection.

Le chien, de par son comportement, nous oblige à rester vigilants en permanence. Certains propriétaires sont entrainés par leur chien : après deux chirurgies et un nombre incalculable de chaussettes ou de balles déchiquetées et avalées, il est des chiens qui rendent leur propriétaire capable de faire le suivi eux-mêmes, à force d’habitude ! Mais en cas de doute, la référence reste le vétérinaire, qui y est confronté régulièrement et qui saura faire la part des choses entre cette hypothèse et une autre.

Mon chien a avalé un corps étranger : quels sont les risques et comment réagir ?
Ce Beagle a avalé une carcasse de poulet entière. Normalement c'est un aliment, mais quand l'estomac va de la colonne vertébrale au ventre, on est pas sûr que ça puisse ressortir ! Les os sont les premiers corps étranger à surveiller.

Comment faire si je vois mon chien avaler quelque chose ?

Avec toutes ces informations, il est facile de réaliser comme le travail d’un vétérinaire peut être compliqué, le corps étranger est l’exemple parfait de cette difficulté. On a une seule expression pour désigner la petite anecdote bégnine, et l’animal en situation critique ; de plus le travail d’enquête à réaliser est long, complexe, et nécessite souvent d’être réactif. Le plan thérapeutique peut changer en cours de route (décider la chirurgie après quelques jours d’observation par exemple).

Donc à moins d’avoir l’habitude et une certaine confiance, il vaut mieux directement organiser le suivi avec votre vétérinaire. Chaque praticien aura ses méthodes, et ses habitudes, pour gérer ce cas, mais l’important est de savoir lui faire confiance pour s’appuyer sur ses décisions thérapeutiques. Ce n’est pas toujours évident, car l’enquête de police qu’on a décrit ci-dessus ne donne pas toujours les réponses, et ces examens ont un coût, qui interdit parfois d’aller jusqu’au bout de la démarche.

La première chose à faire si votre chien avale un objet sous vos yeux est donc d’appeler votre vétérinaire. L’utilisation de vomitifs pour le faire sortir est contre-indiquée, car contrairement aux aliments toxiques, il y a de grande chance pour qu’un objet solide ne fasse pas le trajet retour. Il n’y a donc pas d’urgence à intervenir juste après le délit, le vétérinaire ne pourra pas faire grand-chose.

Par contre, si l’état du chien évolue, et que des symptômes apparaissent, il faudra intervenir de suite. D’où l’intérêt de prendre contact, au moins par téléphone, avec le vétérinaire dès le départ. A défaut de vous faire venir pour rien au début, il saura au moins qu’il a ce cas en attente et va prévoir ses RDV pour pouvoir vous faire venir en urgence s’il y a besoin.

Le corps étranger est donc une entité clinique que les propriétaires de chiens doivent connaître. Suivant son caractère, il faudra plus ou moins de vigilance, mais comme avec les enfants, les petits accidents domestiques arrivent vite, et il faut donc être capable de réagir de façon mesurée, sans paniquer, avec précision.

Dr Stéphane Tardif
Docteur vétérinaire et rédacteur pour Wamiz

Publi-rédactionnel 

A lire aussi : Poison : attention, l'antigel des voitures est toxique pour les chiens et chats !

Besoin d'un rendez-vous chez le vétérinaire ?
Vetclic est la solution qu'il vous faut !

# assurance
Crédits photo :

shutterstock

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)