Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

Arthrose du chien : Quels symptômes doit-on surveiller ?

Mardi 09 Mars 2021 |

Courante et incurable, l’arthrose du chien est l’une des maladies canines les plus répandues.1 Un diagnostic précoce est cependant indispensable pour une prise en charge efficace de votre animal de compagnie. Quels symptômes surveiller et à quel moment consulter ? Pour savoir réagir, découvrez les signes potentiellement révélateurs de l’arthrose canine.

Le point sur l’arthrose du chien

L’arthrose est une maladie chronique dégénérative affectant les articulations. Cette pathologie touche aussi bien les êtres humains que les animaux. Elle survient lorsque le cartilage s’affine, perd en élasticité et devient plus rugueux. En conséquence, il absorbe moins bien les chocs, ce qui fragilise l’articulation. Le frottement des os entre eux provoque alors des excroissances osseuses et des douleurs intenses qui peuvent aller jusqu’au blocage de l’articulation.

Quand guetter les symptômes de l’arthrose chez le chien ?

Les symptômes de l’arthrose peuvent se manifester à tous les âges et chez tous les chiens. On distingue l’arthrose primitive, qui touche les chiens âgés à la suite de l’usure des articulations due au vieillissement, et l’arthrose secondaire, qui peut apparaître consécutivement à :

  • une blessure,
  • une malformation héréditaire comme la dysplasie,
  • la sollicitation excessive des articulations,
  • une surcharge pondérale et de carence alimentaire.

L’arthrose du chien peut toucher toutes les articulations. Les plus sollicitées sont cependant les premières concernées, avec des atteintes fréquentes aux hanches, aux genoux, aux coudes etc.

Des raideurs, symptôme potentiel de l’arthrose du chien

Des raideurs récurrentes doivent inciter à consulter un vétérinaire pour contrôle, même si elles ne sont pas obligatoirement un symptôme de l’arthrose du chien. Dans les premiers stades de la maladie, celles-ci se manifestent souvent après une période d’immobilité, notamment au réveil et en particulier le matin. Dans ce cas, votre animal de compagnie prendra plus de temps pour se lever, s’étirer, avec des mouvements saccadés ou une boiterie qui peut persister. À mesure que l’arthrose s’installe, il peut avoir besoin d’un délai plus important pour retrouver sa mobilité normale. Les périodes de boiterie peuvent s’intensifier ou se prolonger, et votre chien peut déraper sur des surfaces glissantes. À un stade avancé d’arthrose canine, les membres vont jusqu’à se bloquer, et votre chien ne pourra plus se lever ou se déplacer. Si vous constatez que votre compagnon boite régulièrement ou est dans l’incapacité de se lever, même temporairement, n’attendez pas pour consulter.

Arthrose du chien : Quels symptômes doit-on surveiller ?
Chien souffrant de dysplasie - Todorean-Gabriel / Shutterstock

Arthrose du chien : un changement de comportement à surveiller

Lorsque l’inconfort articulaire s’installe chez un chien, celui-ci adopte des comportements préventifs pour éviter ou limiter la douleur. De tels changements de comportement peuvent être indicateurs d’une arthrose canine. Par exemple, un chien qui se met à descendre les marches une par une alors qu’il est habitué à bondir doit alerter. Il peut aussi aller chercher la balle en marchant plutôt qu’en courant ou s’interrompre au beau milieu d’un mouvement. Aux stades précoces, les gênes les plus visibles se constatent souvent au moment de monter des escaliers ou de grimper dans la voiture. Un animal gêné dans ses mouvements peut également changer de position pour uriner ou rechigner à sortir se promener. Si la douleur s’amplifie, il peut aller jusqu’à éviter le contact, tenter de protéger la zone douloureuse et se montrer agressif. Quoi qu’il arrive, souvenez-vous qu’un changement de comportement chez un chien est rarement anodin.

Des articulations à surveiller

En cas d’arthrose, il arrive que l’articulation gonfle, soit chaude au toucher. Or, sur certaines races à poils longs, telles que les golden retrievers ou les bergers allemands, ces symptômes peuvent être difficiles à détecter. Si vous constatez une raideur dans les mouvements, n’hésitez pas, dans un premier temps, à inspecter avec précaution les articulations en les palpant. Cependant, si votre chien semble réticent à cette manipulation en se montrant agressif par exemple, n’insistez pas et contactez votre vétérinaire. Liée à l’arthrose ou non, la douleur doit être prise en compte et soulagée rapidement.

 

Pour offrir la meilleure prise en charge possible et ralentir l’évolution de l’arthrose du chien, il est essentiel de la dépister le plus tôt possible. En résumé ? Au moindre signe de gêne ou de ralentissement chez votre animal de compagnie, consultez votre vétérinaire.

>> Retrouvez tous nos contenus sur l’arthrose chez le chien
 

Article relu et validé par la Dre vétérinaire Michèle Gorissen

À lire aussi : Arthrose du chien : prévention, symptômes et traitement

 

Source :

 

1-le Point vétérinaire n°398 publié 01/09/2019

> La santé de votre chien est aussi une priorité.
Assurez le avec notre partenaire Assur O'Poil.

# arthrose
Crédits photo :

Jaz_Online / Shutterstock

0 commentaire(s)
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)