Je redoute toujours de ne pas pouvoir m'apercevoir que mon chat souffre car je sais bien qu'il est le roi du camouflage. Quand la chatte que j'avais précédemment dormait plus que de coutume et ne voulait pas rester sur moi, je savais alors qu'elle avait un problème mais il n'y avait évidemment que le vétérinaire qui pouvait le déceler. La perte d'appétit et la toux chez elle étaient un signe d'angine et même de bronchite, elle était sujette à des crises d'asthme et j'avais toujours d'avance un traitement à lui donner Observer soi-même son chat est primordial mais peut être insuffisant. Aussi, les études menées à ce sujet me semblent bienvenues.