Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>

Faire le deuil de son animal : comment surmonter la mort d'un compagnon

Mardi 31 Octobre 2017 |

On adopte un chaton, un chiot, ou un animal plus âgé. On passe des années auprès de lui, on le voit grandir et évoluer, puis vieillir et décliner. Et puis il faut faire face à ce moment tant redouté. La mort d'un animal de compagnie, devenu un véritable membre de la famille peut être une épreuve très difficile.

Faire le deuil de son chat ou son chien peut prendre du temps, et l'on peut se sentir perdu, et surtout bien seul face à son chagrin. Pourtant, la mort touche tout le monde, et le deuil fait partie d'une réalité humaine et animale. 

Pourquoi la mort d'un chat ou d'un chien fait-elle si mal ?

Lorsque la mort touche un animal, « c’est beaucoup plus sensible », estime le Dr Anne Sachsé, psychiatre. « Ce qui est spécifique, c’est la relation fusionnelle que l’on a avec l’animal, c’est ce tissu commun physique et émotionnel très dense. Notre vie est rythmée par l’animal : on le nourrit, on le promène… Il fait partie d’un espace affectif très fort, dépourvu de langage », explique-t-elle. Voilà pourquoi, lorsque l'animal s'en va, il laisse un si grand vide... 

Le deuil se fait en plusieurs étapes

  • Le déni ("non, ce n'est pas possible")
  • La colère, le sentiment d'injustice
  • L'angoisse
  • La tristesse et l'évacuation des tensions
  • L'acceptation, qui marque le tournant 

Ce processus peut être long et ce n'est qu'à l'issue de celui-ci que la personne endeuillée pour se relever de cette épreuve. 

Ne pas avoir honte de son chagrin

Certains ont du mal à le concevoir, mais il est tout à fait normal de pleurer la perte de son animal de compagnie, un être cher dont la disparition laisse un immense vide. Il faut accepter sa tristesse, pleurer si besoin est et autant que nécessaire, sans avoir honte de ses larmes. « Le deuil est une étape naturelle de la vie. Il correspond à un processus complexe d’adaptation psychologique, face au choc que la personne vient de subir à l’annonce de la mort », explique le Dr Sachsé. 

Evitez les personnes de votre entourage qui ne comprendront pas votre chagrin, et rapprochez-vous de ceux qui sauront vous écouter avec empathie. 

Le déni, la colère, parfois la culpabilité, la tristesse, l'acceptation : le travail de deuil se fait par étape. Il est plus long pour certains que pour d'autres, mais il ne faut pas chercher à réfréner ses émotions

Dois-je adopter un autre animal ?

Seuls vous et votre famille êtes en mesure de prendre cette décision, pourvue qu'elle ne soit pas précipitée.

L'adoption d'un nouveau compagnon doit être raisonnée, et non motivée par l'espoir de retrouver en lui le souvenir de son animal disparu. Ce chien ou ce chat ne remplacera jamais votre regretté ami à 4 pattes. Il pourra en revanche apporter de la joie, du réconfort  et une distraction à toute la famille si tout le monde est d'accord pour l'adopter et l'aimer pour ce qu'il est et non ce qu'il pourrait rappeler.

Comment rendre hommage à mon animal ?

Faire un dernier adieu à son compagnon, honorer sa mémoire avant de le laisser partir, peut s'avérer vraiment thérapeutique.

Pourquoi ne pas organiser une cérémonie en sa mémoire, ou même un véritable service funéraire ? Il existe des pompes funèbres animalières et différentes démarches qui permettent de dire un dernier au revoir à son animal. On peut également tout simplement allumer une bougie, mettre quelques photos chez soi, ou encore conserver ses cendres... 

Créé il y a un peu plus d'un an, le cercueil pour animaux écologique Coffin est un joli et poétique concept, visant à donner une seconde vie à son animal disparu en faisant naître un arbre de ses cendres.

> L'enfant face à la mort de son animal : comment l'aider à faire son deuil ? 

20 commentaire(s)
Holala... Les larmes ne cessent de coulées après une telle épreuve... J'ai perdu ma chienne Laïka croisé border collie/schnauzer, on a dû la faire piquer... Elle souffrait beaucoup trop... Ce n'était même plus une vie qu'elle avait, elle était constamment coucher sur une serviette à se faire dessus... Puis, un matin vers 10h il y a 4ans, elle s'est mise à hurler à la mort... Qu'est-ce que ça a été dur de l'entendre, j'étais seule, j'ai appelé ma mère pour dire que ce n'était plus possible alors elle est rentrée... Elle n'arrivait pas à bouger donc on a dû la soulever ensemble et quand on l'a déposer dans la voiture... Elle s'est calmé... Ça a été un vrai choc pour moi, on aurai dit qu'elle savait qu'elle allait être apaiser... Malheureusement, ma mère ne voulais pas que j'aille avec elle... Je n'est donc pas pu lui dire correctement au revoir... Cette épreuve était terrible à surmonter... Pendant 2 mois je suis restée enfermée à la maison, je ne sortai plus j'ai même pris beaucoup de poids... Jusqu'au jour où ma mère a insisté pour que j'aille voir une portée de chiots... À contre cœur j'ai dis ok mais on va juste les voir... Mais je suis tombée amoureuse de Jasko et c'est lui qui a réussi à me faire ressortir de la bulle, je me suis mise à sortir plus souvent, j'ai maigris... Il m'a vraiment aider. Je porte tous mon soutien à ceux qui connaissent cette tragédie, prenez tous le temps qu'il faudra pour remonter cette pente à 90°
bon courage axxone nous savons tous combien c est difficile de perdre un animal et combien ils nous manquent longtemps je peux dire que je n ai oublie aucun de mes animaux et que selon ce qui se passe dans ma vie le souvenir de l un ou de l autre est là sur notre epaule je ne saurai que trop vous recommander de reprendre un petit titi il y en a temps de malheureux qui ne demandent qu a etre aime
Bonjour. Lundi dernier, Gaston, mon chat, a perdu la vie, percuté par une voiture. Je l'ai recherché sans relâche pendant deux jours, et j'ai appelé sans arrêt. Puis, je suis tombé (c'est le cas) devant une photo postée sur Facebook par une voisine qui connaissait ce chat mais ne savait pas qui était sa famille. Couché dans l'herbe, amaigri et sans vie. Trop tard pour récupérer son petit corps, les services sanitaires avaient déjà fait leur travail.
Mais je me suis effondré et le suis encore, vraiment. Tout me le rappelle : le soir, devant la télé, allongé dans le canapé je l'attends (il venait sur moi, s'allongeait, faisait un peu ses griffes, ronronnait de bonheur et, parfois, tombait en s'endormant), quand je me couche, je l'attends (il venait sur moi pendant 10 mn et ronronnait de plaisir puis s'allongeait à côté souvent jusqu'au matin). En ouvrant les volets, chaque matin, il me semble voir sa silhouette blanche se détachant sur le vert de l'herbe du champ dans lequel il aimait flâner et chasser la souris. Il m'a pourtant bien embêté à vouloir entrer la une fenêtre puis repartir par la porte, mais il était si affectueux...
Je pleure encore, d'un coup et sèche mes larmes. Puis, ça revient et ça s'en va (dans le sens inverse de la chanson). Voilà... Gaston, Gastounet. Mon fils, son véritable maître, l'appelait "Grassouille" par affection. Je voulais simplement partager ce moment avec vous. Merci de m'avoir accompagné un peu. Cordialement vôtre. Et ayez bon courage, vous tous qui perdez un animal aimé !
je te rassure canette je pourrais etre ta grand mere et je pleure aussi a la perte d un animal je te confirme qu ils sont là sur notre epaule et que chacun a leur tour ils nous disent moi j aurai fait ça moi j aurai aboyer avec moi tu aurais fait comme ça c est nos petites etoiles il ne faut pas les laisser s eteindre tant pis si des humains sans coeur pensent qu on est folle notre folie vaut la peine d etre vécu au moins dans la poitrine nous avons un coeur et si on aime les animaux c est qu on est bon et surtout pas egoiste
J'ai perdu mon chaton a cause d'une voiture... Quand j'entends certaines chansons (comme "Si t'étais la" de Louane), je me met direct a pleurer..
J'aimerai bien adopter un autre chaton,mais je dois en parler de nouveaux avec mes parents.
Après.. Je sais qu'elle est ici,quelque part vers moi sans que je l'a voit,et ça mr rassure..
Des fois,j'entends des miaulement autre que ceux de mon chat,donc c'est possible que c'est Canette (mon chaton décédée) qui nous envoie des signes pour montrer qu'elle sera toujours vers nous :')...
Une douleur intense de perdre son compagnon. J'en ai perdu plusieurs mais ils restent gravés à jamais dans mon coeur.

Un jour, je les retrouverai au-delà du "Pont de l'Arc-en-ciel" et nous serons réunis pour toujours.

Merci "mon" Wamiz d'avoir publié cet article. Vous êtes vraiment formidables.
J'ai perdue ma lapine Calypso il y a 7 ans ça a été très très dur, j'ai mis 3 ans pour faire mon deuil et même après ces année quand je penses à elle j'ai toujours une larme qui coule . Après Calypso j'ai eu Mayka qui a maintenant 7 ans aussi et je redoute le jour ou elle ne sera plus là . J'en profite tout les jour et je faits des photos .
Et si ça peut aider ceux qui le vivent, pcq la culpabilité est en effet là de mille et une façons...

Ces quelques aphorismes de Nietzsche

"Le remords comme la morsure du chien contre la pierre est une bêtise"

"Regarde devant toi, Ne regarde pas en arrière, à force de vouloir aller au fond des choses, on coule au fond"

"Ce qui se fait par amour, s'accomplit toujours par delà bien et mal "
J'en ai perdu des animaux que j'aimais au cours de ma vie... Les miens, ceux de mon entourage, famille, voisins, travail... Mais les miens ! 3 en un an et demi, chacun un cancer, ça a été horrible :'0(
Mon petit bébé golden à 11 ans et demi, tellement trop tôt, tellement horrible, tellement impossible :'0( un an et demi après ma chérie de rott 14 ans et demi suivait... Son courage, sa joie de vivre m'ont interdit d'être triste, pour elle il fallait continuer...
Et la lumineuse comète que j'ai adopté peu après, rott pour toujours, et qui avait un cancer, le sentiment de colère, d'injustice, de cette merveille qui ne demandait qu'à profiter de sa nouvelle vie, de sa nouvelle famille, cette vie merveilleuse volée par des incompétents :'0( jamais je n'oublierai le retour du refuge en voiture, où elle avait sa tête posée sur mon bras durant tout le trajet... Quand elle est partie, j'ai dit plus jamais ! J'ai tenu 6 mois... Toutes ces adorables frimousses de rott, attendant en refuge qu'on les adopte...
Et voilà j'ai adopté une nouvelle puce au caractère bien tarabiscoté hihihi :0) bon j'ai pas rigolé tous les jours, pcq il y a des moments où je me dis que je l'ai choisie, mais pas elle...., mais là 4 mois et demi après, et avec l'aide d'un bon éducateur, on est sur le bon chemin :0)
Mes chéris me manquent, j'aime à me rappeler tout ce qu'on a vécu ensembles, et je suis aussi heureuse que ma petite Miss soit là...
C'est vraiment insupportable la perte de son compagnon. Ils apportent tellement plus d'amour qu'un humain.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook