Publicité

Hot spot chez le chien : symptômes, causes et traitements

Chien qui se gratte © Yuliya Evstratenko / Shutterstock

Le hot spot du chien désigne une lésion cutanée douloureuse et suintante d’apparition et d’évolution fulgurante. Consécutive à un grattage ou léchage vigoureux, elle est souvent liée à une infestation par les puces. Le traitement repose sur les anti-inflammatoires, la prévention des récidives sur un traitement antiparasitaire draconien.

Par Isabelle Vixege

Publié le

Cela peut commencer par quelques poils collés et un grattage anormal qui attire votre attention. De près, la peau apparaît rouge et suintante. Et la lésion semble s’agrandir d’heure en heure ! Pas de panique, il s’agit sans doute d’un hot spot du chien. Une consultation chez le vétérinaire et quelques soins appropriés devraient rapidement soulager votre toutou.

Qu’est-ce qu’un hot spot chez le chien ?

Un hot spot (« point chaud » en français) n’est pas une maladie mais une lésion, généralement consécutive à un grattage violent de la part du chien lui-même. C’est pourquoi il est également appelé dermite pyotraumatique. Le hot spot est fréquent chez les canidés, surtout ceux à fourrure dense.

Le chien se grattant avec ses pattes et griffes arrière, les hot pots se situent souvent au niveau du cou et de la joue. On peut cependant en rencontrer aussi au niveau de l’arrière-train ; ils sont alors plutôt consécutifs à un léchage vigoureux.

Un hot pot est une lésion inflammatoire et suintante. Les propriétaires observent dans un premier temps une zone douloureuse de poils collés. Celle-ci se forme brutalement et peut s’étendre rapidement.

Après tonte, on observe un placard induré, suintant, couvert d’un enduit jaune et entouré d’un liseré rouge.

Quelles sont les causes d’un hot spot chez le chien ?

Toute affection prurigineuse responsable d’un grattage ou d’un léchage violent peut donner lieu à un hot spot.

Au premier chef, on retiendra la prédominance des puces dont les piqûres peuvent entraîner un prurit important. Viennent ensuite :

  • Les piqûres d’insectes variés (moustiques, araignées…)
  • Une morsure de tique
  • L’atopie
  • La gale sarcoptique ou une teigne surinfectée
  • Des allergies de contact
  • Des otites
  • Des plaies ou infections cutanées
  • Des feux de rasoir (toilettage)

La chaleur est une circonstance favorisante car elle augmente la macération au niveau de la lésion.

Le hot spot n’est pas contagieux.

Studio Aline Fernandes / Shutterstock

Quelles sont les complications d’un hot spot chez le chien ?

La dermite pyotraumatique du chien peut se compliquer d’une pyodermite, c’est-à-dire d’une infection de la peau. On parle de folliculite pyotraumatique lorsque l’infection est superficielle et de furonculose pyotraumatique lorsqu’elle est plus profonde. Il est alors possible d’observer des boutons sur la lésion, souvent en périphérie.

Certaines races de chien comme les Labradors, les Golden retriever ou le Berger allemand sont prédisposées à ces complications.

Comment soigner un hot spot chez le chien ?

Dans un premier temps, il faut nettoyer la plaie et la protéger. Le vétérinaire procède donc à la tonte et au nettoyage (eau savonneuse, désinfectant) du hot spot. Cette étape peut être douloureuse et certains chiens auront besoin d’une courte anesthésie. Cette phase est essentielle car elle permet d’aérer la lésion et d’éviter la macération induisant douleur et infection.

Dans un second temps, il faut faire cesser le prurit à l’aide d’anti-inflammatoires (corticoïdes) locaux ou par voie orale. Si une folliculite ou une furonculose sont déjà présentes, le vétérinaire rajoutera des antibiotiques.

Une collerette peut être proposée pour éviter la poursuite du grattage en attendant que les anti-inflammatoires fassent effet.

Un hot spot du chien guérit généralement en quelques jours.

La recherche de la cause sous-jacente est primordiale, même si elle n’est pas toujours facile.

Comment prévenir un hot spot chez le chien ?

La prévention passe par l’élimination de la cause lorsqu’elle est identifiée (toilettage aux ciseaux en cas de feux de rasoir, nettoyage régulier des oreilles en cas d’otite, vidange des glandes anales en cas d’engorgement provoquant un léchage intense…).

Une des causes principales de hot spot chez le chien étant la présence de puces, il conviendra de traiter régulièrement les animaux souffrant de hot spot. On trouve sur le marché des antiparasitaires sous forme de comprimés ou de spot-on (pipettes). Il faut respecter le rythme d’administration, souvent tous les mois ou tous les 3 mois, et le dosage en fonction du poids du chien. Si plusieurs animaux cohabitent, il faut tous les traiter.

Le hot spot du chien est une lésion douloureuse mais sans gravité, à condition d’être soigné rapidement.

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter