Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>

Comment apprendre le « non » à son chien ?

Mercredi 29 Août 2018 |

Pour stopper ce que l’on considère être un souci de comportement, le premier mot qui nous vient à l’esprit est « non » ! Est-ce une bonne idée ? Comment apprendre une interdiction à son chien ? Quelles sont les limites de l’utilisation du « non » ? Voyons tout cela ensemble.

« Non », le bon mot pour se faire obéir ? 

Vous le savez aussi bien que moi, « Non » est un mot que l’on emploie tout au long de la journée, pour tout et n’importe quoi. L’utiliser pour communiquer avec notre chien pourra donc ne pas être assez clair, le mot sera « empoisonné », c’est à dire qu’il perdra tout son sens car  le chien l’entendra pour tout et rien, surtout pour des choses qui ne le concernent pas. 

Interdire n’est pas apprendre

D’autre part, souvenez-vous que l’interdiction pure et simple n’apprend rien. Une fois l’interdiction émise, il est important de laisser au chien la liberté de faire autre chose ou de lui proposer soi-même autre chose à la place. 

Un exemple avec les mordillements. Pour les stopper, aucun besoin de dire un mot, se détourner de l’animal et lui proposer un de ces jouets, pour lui faire comprendre qu’il a le droit de se défouler sur ses jouets à lui. Mettre toute l’attention sur l’animal quand il joue avec son jouet, lui montre qu’il a un intérêt à se focaliser dessus au lieu de nous mordiller.

L’action non désirée a été arrêtée, et pourtant, nous n’avons pas utilisé le mot « non ».

Chez le chien, si un comportement a lieu, c’est qu’il y a une raison, mais surtout pas celle de nous embêter nous, les humains. Je pense notamment aux destructions qui sont bien souvent dues à l’ennui ou au stress.

Etudiez donc le comportement de votre animal pour en comprendre les causes, faites vous aider d’un professionnel du chien pour analyser la situation et trouver des solutions. 

Par quoi remplacer le « non » pour que son chien obéisse ?

La punition n’est qu’un outil, le renforcement positif étant bien plus efficace. Le renforcement laisse une trace indélébile dans le cerveau, un souvenir d’une sensation agréable que le chien aura envie de retrouver. Contrairement à la punition qui elle, suivant les méthodes employées, peut laisser une peur, une angoisse de ressentir à nouveau ces sentiments. 

Il est possible d’apprendre à son chien des commandes pour qu’il sache qu’il faut arrêter cette action en cours, mais qu’il a le droit de faire autre chose. 

Un apprentissage très utile est celui du « tu laisses » ou « pas toucher ». Il permet au chien de comprendre qu’il doit se détourner de l’action qu’il était en train de commencer. Pas d’interdiction de faire autre chose, juste laisser ce qui l’intéressait jusque là. 

Vous pouvez retrouver ici une vidéo, datant un peu maintenant mais toujours utile pour permettre d’apprendre cette nouvelle commande à votre compagnon.

Pour cet apprentissage :

  • Prenez une friandise ou le jouet préféré de votre chien, quelque chose qu’il apprécie.
  • Placez cette récompense devant le chien, de façon assez éloignée dans un premier temps pour qu’il ne puisse pas l’atteindre.
  • S'il cherche à l’attraper, reculez la récompense. Si vous voyez que votre chien est vraiment trop excité par cette friandise ou ce jouet, changez de récompense. Prenez en une qui a moins de valeur, vous pourrez augmenter cette valeur par la suite, quand le chien aura compris le but de l’exercice. 

Il ne vous restera qu’à récompenser votre chien quand il détourne son regard de sa motivation. Attention, ça peut aller très vite, il faut être très observateur et profiter de chaque occasion pour le récompenser ! Vous verrez ensuite votre animal le faire de lui-même, de façon presque automatique, c’est là que vous pourrez ajouter le mot de votre choix, « tu laisses » ou « pas toucher », un mot qui ne sera pas empoisonné comme le « non » que nous avons vu plus haut.

Faites cet exercice 5 minutes par jour et augmentez progressivement la durée à laquelle le chien va détourner son attention, baissez la récompense petit à petit jusqu’au sol, changez de lieu pour un endroit comportant plus de stimulations… Rendez l’exercice plus compliqué en vous assurant que l’étape précédente a été assimilée. Si vous voyez que votre chien bloque, revenez à l’étape précédente et reprenez, c’est que quelque chose n’a pas été compris. 

En quelques jours seulement cette commande peut être acquise, ainsi vous aurez un mot remplaçant le « non » qui ne veut rien dire pour nos chiens. Cette commande peut vous servir à ce que le chien ne mange pas ce qu’il y a au sol dans la rue, à ce qu’il ne saute pas sur les invités, quand on croise un autre chien, et tellement d’autres situations. A chaque fois qu’il doit se détourner, vous pouvez utiliser ce mot. 

En conclusion, quand toute la famille utilise un langage approprié pour le chien, qu’il a appris et qu’il comprend, il devient bien plus évident pour tout le monde de comprendre ce qui est autorisé ou non !

Bérengère PATRIA
Educateur canin, fondatrice de Patt' en l'air
www.pattenlair.fr

patt'en l'air

Crédits photo :

Shutterstock

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook