Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chien</p>
Race de chien :

Comment apprendre des tours à son chien ?

Lundi 22 Mai 2017 |

Vous n’arrêtez pas de visionner des vidéos sur le net de chiens qui obéissent au doigt et à l’œil en proposant à leurs maîtres des pirouettes, des roulés-boulés, du « fais le beau » et du « pan t’es mort » à tout va. A ce moment-là, vous regardez votre chien, couché sur le canapé en train de ronfler et là vous vous dites : « la vie est injuste »...

Et bien aujourd’hui je vous donne toutes mes astuces pour parvenir à apprendre ce que vous voulez à votre chien. Sachez que dès lors que vous avez trouvé LA bonne technique d’apprentissage adaptée à votre chien, c’est un peu tout le champ des possibles qui s’offre à vous, et votre chien ! Il vous suffit de vous armer d’un peu de patience, d’une pointe de cohérence et d’un brin d’assiduité et le tour est joué !

Notez également qu’il sera effectivement plus facile d’apprendre des tours à un chiot qui est finalement vierge de tout apprentissage, mais que l’apprentissage de nouvelles indications peut se faire à n’importe quel âge tant que l’on respecte le chien et qu’on lui propose des techniques adaptées.

Pourquoi apprendre des tours à son chien ?

Et oui, la question est légitime, souvent les personnes que je rencontre me disent qu’elles ne veulent absolument pas faire de leur chien un animal de cirque et que les simples indications de base leur suffiront. Je respecte ce choix mais laissez-moi vous donner trois arguments qui ne feront que vous motiver pour apprendre plein de tours à votre chien :

  • Apprendre des tours à son chien, c’est renforcer son obéissance. Et oui, un chien qui sait faire le mort, donner sa patte ou encore faire le beau est un chien qui aura donc de grandes capacités d’apprentissage et ainsi, les indications de base telles que « assis », « couché » ou encore « pas bougé » seront d’une facilité déconcertante pour lui.
  • Apprendre des tours à son chien, c’est aussi renforcer le lien et la relation que vous entretenez avec lui. Et oui, les séances d’apprentissage de tours seront assimilées à des rendezvous privilégiés où toute votre attention sera portée à votre chien et où une réelle interaction sera mise en place.
  • Apprendre des tours à son chien, enfin, c’est exercer une activité qui viendra stimuler l’intellect de votre animal, et sachez que cette dépense mentale n’est pas à négliger. En effet, on entend souvent parler de la dépense physique, mais la stimulation intellectuelle est très importante également. D’ailleurs, par temps de pluie, une séance d’éducation ludique permettra de compenser des balades souvent trop courtes (ou même parfois inexistantes) pour votre toutou.

Comment apprendre des tours à son chien ?

Il existe trois techniques d’apprentissage, basées sur le renforcement positif, que vous pouvez proposer à votre chien :

  • La technique du leurre : Cette technique est finalement la plus utilisée, notamment pour apprendre à son chien à tourner sur lui même, à passer et slalomer entre les jambes de son maître, etc. La technique du leurre consiste à guider le chien, à l’aide d’une friandise (ou de son jouet préféré s’il n’est pas gourmand), vers la position que l’on souhaite qu’il adopte ou l’action que l’on veut qu’il réalise. Par exemple pour lui apprendre l’indication « tourne », on viendra lui proposer la friandise au niveau de son museau en l’incitant à la suivre (sans lui donner) tout en tournant sur lui même, une fois le tour complet réalisé, on récompense en offrant la friandise à son chien.
     
  • La technique de la capture : Cette technique est souvent utilisée pour apprendre à son chien à aboyer ou à se secouer sur commande. En effet, il y a certaines actions qui sont difficiles à apprendre, ainsi, on attend qu’il le propose et on renforce cela. Pour vous donner un exemple, j’ai appris à mon chien à se secouer uniquement en lui disant « secoue ! » et en le récompensant à chaque fois qu’il se secouait naturellement. Il a ainsi assimilé le mot « secoue » à l’action de se secouer. Pour ce qui est de l’aboiement, j’ai finalement observé le moment où mon chien aboyait naturellement (c’était lorsque je lui demandais de reculer à l’extrême), ainsi, dès qu’il aboyait, j’associais ceci au mot « aboie » et à un geste de la main. Désormais, mon chien aboie uniquement lorsque je lui demande.
     
  • La technique du façonnage (ou en anglais : les shaping) : Cette technique est très certainement la plus délicate car elle nécessite un travail de préparation en amont de votre part et surtout une grande part de cohérente et d’assiduité. J’utilise par exemple cette technique pour apprendre le « pan t’es mort » aux chiens. Cette technique consiste à décomposer à l’extrême un exercice, on viendra finalement récompenser toutes les étapes (même les plus insignifiantes et à première vue inutiles) qui amèneront le chien à proposer le bon comportement final. A titre d’exemple et de manière très synthétisée, pour le « pan t’es mort » on viendra récompenser le simple fait que le chien se couche, puis qu’il se mette sur le côté, qu’il pose sa tête par terre, qu’il ne bouge pas pendant 2 secondes, puis 5, puis 10, etc. On pourra d’ailleurs utiliser la technique du leurre en complément pour accompagner le chien vers la position couchée puis celle du couché sur le côté.

Mes 5 conseils pour favoriser un apprentissage réussi :

Conseil n°1 : Privilégiez le renforcement positif et évitez les sanctions et punitions lors de l’apprentissage. Si vous voyez que votre chien ne parvient pas à faire ce que vous attendez de lui, facilitez l’exercice, changez de technique ou réadaptez votre attitude. En clair, renforcez les bons comportements et ignorez les mauvais, surtout lors des premières leçons.

Conseil n°2 : Proposez à votre chien des séances n’excédant pas 15 minutes grand maximum. De toute manière, vous verrez bien qu’une fois ce temps dépassé, votre chien ne sera plus du tout concentré et réceptif à vos indications. Soyez donc à l’initiative du début et de la fin de la séance et surtout, terminez la séance sur une réussite, quitte à faciliter l’exercice pour être certain de clôturer le travail positivement et non par un échec et donc une forme d’abandon.

Conseil n°3 : Prenez votre temps et fixez vous (et à votre chien) des critères et objectifs réalistes. Menez des séances progressives et dites vous que l’apprentissage ne se fait pas en un jour. Par chance, parfois, on tombe sur un chien très réceptif qui comprend tout très rapidement, mais parfois, les chiens ont besoin de temps, ils « comprennent vite mais il faut leur expliquer longtemps », n’est-ce pas ?!

Imaginez qu’en allant trop vite, c’est comme si vous vouliez apprendre à un enfant la division avant même de lui avoir appris l’addition, la soustraction ainsi que la multiplication. En procédant ainsi, vous brûlez des étapes et cela aboutira à coup sûr à un échec et une perte de confiance.

Conseil n°4 : Le bon timing sera la clé de la réussite. Et oui, il faudra faire preuve de beaucoup d’assiduité dans le respect du timing concernant la récompense. Il ne s’agit pas de récompenser son chien d’une action réalisée une dizaine de seconde auparavant. N’oubliez jamais que le chien vit dans l’instant présent, soyez donc vigilant à marquer le bon comportement au bon moment. A noter que concernant les récompenses, je vous conseille d’utiliser une friandise car cela motive un grand nombre de chiens. Si votre toutou n’est pas gourmand, utilisez une récompense qui lui convient : un jouet, une félicitation verbale, ou le simple fait d’obtenir quelque chose qu’il souhaite. Sachez cependant que le jeu pourrait venir exciter le chien et le déconcentrer pendant la séance. Ainsi, on utilisera le jeu uniquement en fin de séance comme récompense ultime.

Zoom sur le Clicker :

A titre personnel, j’utilise un marqueur/renforçateur afin d’être certaine du bon timing : le clicker. En amont, j’associe le « click » à une friandise, je conditionne positivement mon chien à ce bruit et ainsi, quand il adopte le bon comportement, je « click », il comprend donc que ce qu’il a fait est bien et qu’une friandise va suivre dans la foulée : « click » = friandise. Cette technique vous permet de marquer un bon comportement à un moment précis et ensuite renforcer cette action avec une friandise.

Conseil n°5 : Enfin, favorisez un bon environnement adapté à l’apprentissage pour votre chien. Commencez toujours les leçons d’éducation ludiques dans un endroit calme, sans trop de stimulations, un endroit que votre chien connaît bien et où il est à l’aise : votre salon par exemple. Ensuite vous pourrez compliquer et augmenter la difficulté des exercices en proposant des séances d’apprentissage dans le jardin, puis à l’extérieur, dans un parc, en ville, etc.

Clémentine Turgot
Educatrice canin et rédactrice web chez Nature de Chien
www.naturedechien.fr

nature de chien

A lire aussi : Comment pratiquer une activité physique avec son chien ? 

Votre chien connaît-il des tours ?

  • Oui
  • Il connaît seulement les ordres de base
  • Non
Crédits photo :

Shutterstock 

2 commentaire(s)
Le mien, je lui ai appris plusieurs tours... Il donne la patte, il check, il tourne sur lui même, il roule, il se lève sur les deux pattes, il fait le mort (pan!!), il passe entre les jambes et connaît tout les ordres de l'agility : saute, monte, passe, slalom, au-dessus, en-dessous... À vélo, il connaît la droite, la gauche, doucement, plus vite et stop. Et les ordres de base: assis, couché, debout, pas bouger, au pied, le rappel et non. C'était long à lui apprendre mais avec de la patience et de la répétition, c'est assimilé très rapidement !! Maintenant, le dernier ordre que j'aimerais lui apprendre, c'est aboie, maintenant, j'ai l'astuce !!
Le mien, je lui ai appris plusieurs tours... Il donne la patte, il check, il tourne sur lui même, il roule, il se lève sur les deux pattes, il passe entre les jambes et connaît tout les ordres de l'agility : saute, monte, passe, slalom, au-dessus, en-dessous... À vélo, il connaît la droite, la gauche, doucement, plus vite et stop. Et les ordres de base: assis, couché, debout, pas bouger, au pied, le rappel et non. C'était long à lui apprendre mais avec de la patience et de la répétition, c'est assimilé très rapidement !! Maintenant, le dernier ordre que j'aimerais lui apprendre, c'est aboie, maintenant, j'ai l'astuce !!
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook