Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chat</p>
  • Wamiz Box
Race de chien :

Apprendre le rappel à son chien

Dimanche 19 Juillet 2009 |

Le dressage de chien passe par quelques ordres de base qui conditionnent la réussite d’une éducation future plus complexe. Le rappel fait partie de ces ordres essentiels.
Comme dans tout exercice avec votre chien, il vous faudra de la patience et un minimum d’investissement. La clé de la réussite est le travail et la complicité entre votre chien et vous.

Pourquoi le rappel est-il essentiel dans l’éducation d’un chien ?
Le rappel est essentiel dans l’éducation canine car il permet au maître de rappeler son chien auprès de lui à n’importe quel moment, y compris en cas de danger : si le chien s’apprête à traverser une rue alors qu’une voiture arrive, si le chien s’approche d’un groupe d’enfants ou d’un autre chien et que l’on souhaite éviter tout risque.

Quelles sont les différentes étapes de l’enseignement du rappel ?

1.Le nom du chien
Comme pour tout exercice, l’ordre du rappel doit toujours être précédé du nom du chien afin d’attirer son attention.

2.Ordre verbal
Pour rappeler son chien, son nom ne suffit pas : il faut lui exprimer ce que l’on attend de lui. « Au pied » est le mot le plus souvent utilisé pour travailler son rappel.

3.Motivation
Le rappel est l’exercice par excellence qui se doit d’être positif. En effet, vous devez donner envie à votre chien de revenir à vos pieds. N’hésitez pas à être très expressif, au risque de vous ridiculiser un peu.

4.Récompense
Une fois qu’il est revenu, félicitez votre chien en lui donnant une friandise ou une caresse. Ne lui demandez pas de s’asseoir, cela ne sert à rien : le rappel doit être uniquement positif.

5.Libération
Sur un rappel correctement travaillé, le chien doit revenir et rester au pied de son maître. En éducation il y a toujours un ordre de début et un ordre de fin. Tant que vous n’avez rien dit d’autre à votre chien que « au pied », il doit rester à vos pieds. Une fois que vous l’avez décidez, et seulement à ce moment-là, vous pouvez l’autoriser à jouer.

Dans quel contexte doit se faire la préparation au rappel ?
Il existe pour le rappel deux critères importants : la distance et les difficultés. Rappeler votre chien qui est à l’autre bout du salon lorsque vous n’êtes que tous les deux, c’est relativement simple ! Mais lui demander de revenir sur ordre lorsque vous êtes en forêt et qu’il s’amuse avec d’autres chiens, c’est nettement plus compliqué. Il va donc falloir travailler progressivement.

Simplement en commençant par travailler dans un milieu confiné comme la maison par exemple, avec peu de stimulations, puis évoluer petit à petit dans un environnement plus vaste avec davantage de stimulations. Attention cependant à ne pas vouloir aller trop vite et à s’éloigner trop rapidement : vous risqueriez de retourner à la case départ ! Le rappel est indispensable mais prend du temps et nécessite beaucoup de patience.

Qu’est-ce qu’un bon rappel ?
Un bon rappel est :
- instantané : le chien ne doit pas attendre que vous l’appeliez dix fois pour revenir ;
- rapide : le chien ne doit pas se laisser distraire sur son chemin ;
- joyeux : quand il revient, le chien doit TOUJOURS être récompensé, même si c’est au bout d’un quart d’heure !

Quelles sont les occasions quotidiennes où vous pouvez rappeler votre chien ?
Il existe de nombreuses circonstances au quotidien pour rappeler son chien dans des conditions agréables. Vous ne devez pas rappeler votre chien uniquement pour le remettre en laisse ou pour le disputer. Voici quelques occasions positives de le faire revenir :
- la gamelle
- les départs en ballade
- les invitations aux jeux
- les invitations pour un câlin
- le brossage (pour les chiens qui apprécient, bien sûr !)

Faut-il systématiquement donner une friandise pour récompenser son chien ?
Vous ne devez pas vous transformer en distributeur de gâteaux ; vous devez varier les récompenses et faire comprendre à votre chien qu’il ne revient pas uniquement pour avoir la friandise. Vous lui donnerez une récompense à chaque fois au début puis une fois sur deux, une fois sur trois, etc…pour ensuite obtenir le rappel de façon désintéressée.

Faut-il récompenser son chien même s’il met beaucoup de temps à revenir ?
Le point le plus important du rappel est de ne jamais disputer votre chien quand il revient. Il est clair que rappeler son chien pendant un quart d’heure sans aucun résultat est frustrant et très agaçant, mais si vous le sanctionnez, le chien associera cette punition au fait qu’il est revenu et non pas au fait que vous l’avez attendu tout ce temps. Imaginez que quelqu’un vous appelle et vous donne une gifle au moment où vous arrivez : lorsque cette personne vous rappellera, reviendrez-vous ? La réponse est non ! Chez le chien, c’est exactement le même phénomène. Le rappel doit, quoi qu’il arrive, être POSITIF.

S’il ne revient pas tout de suite, peut-on courir après son chien pour le ramener ?
Ne courez jamais après votre chien. Il y a peu de chances que vous le rattrapiez et, malgré les apparences, le rappel n’est pas un jeu et votre chien doit en prendre conscience.

Quelles sont les quatre règles de base d’un enseignement efficace du rappel ?
- être motivé et motivant
- ne jamais croire que le rappel est acquis
- toujours récompenser son chien à son retour
- travailler régulièrement

Comment faire, au début de l’enseignement du rappel, si l’on veut être sûr que son chien revienne ?
Tant que le rappel n’est pas au point, ne lâchez pas votre chien ! Si vous le lâchez et que vous l’appelez, et qu’il n’a pas envie de revenir, il ne reviendra pas, tout simplement ! Au lieu de lui apprendre à obéir, vous lui apprenez donc à désobéir !

Comment procéder ? Mettez-lui une longe, une corde de 10 ou 12 mètres. Dans ces conditions, même si votre chien se trouve à distance, vous vous donnez les moyens de vous faire obéir.

Envoyez votre chien jouer. Quand vous l’avez décidé, rappelez-le. S’il ne revient pas, tirez sur la longe. Attention, continuez toujours à motiver votre chien au maximum, même s’il arrive à toute vitesse dans votre direction.

Même s’il revient vers vous, faites revenir la longe. En effet, si sur le chemin qui le ramène à vous votre chien rencontre quelque chose d’intéressant et s’arrête, la longe vous permettra de le rappeler à l’ordre immédiatement.

Une fois revenu, félicitez-le et renvoyez-le jouer. Réitérez l’opération à plusieurs reprises.

Y a-t-il des astuces à connaître si votre chien ne veut vraiment pas revenir vers vous ?
- allez le chercher et sanctionnez-le, parce que c’est vous qui vous êtes déplacé (ATTENTION : il n’est pas sanctionné lorsqu’il revient vers vous mais parce que c’est vous qui vous déplacez pour le retrouver)
- partez dans le sens opposé
- cachez-vous.

Dans les deux derniers cas, le chien va se sentir perdu et paniquera de ne pas vous voir revenir.

Si les problèmes persistent, demandez conseil auprès d’un éducateur canin professionnel.

Pour en savoir plus, consultez notre guide sur l'éducation du chien

> La vidéo d'une éducatrice vous apprend le rappel :

Crédits photo :

cynoclub - Fotolia

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
b Partager sur Facebook
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)