Publicité

chat combien ça coûte

Un chat, combien ça coûte ?

Par Lina Rayan

mis à jour le

Après plusieurs semaines de réflexion, vous avez décidé d'adopter un chat. Attention, le coût d'un chat ne se résume pas juste à son achat/adoption. Plusieurs autres éléments sont à prendre en compte : nourriture, frais vétérinaires, jouets ...La rédaction de Wamiz fait le point sur les frais à prévoir.

Pour déterminer combien coûte un chat, nous avons établi une liste des dépenses type puis nous avons demandé à des maîtres de se replonger dans leur « comptabilité » pour nous faire part de leur expérience. 

Si certains achats sont indispensables, d’autres ne sont pas forcément une priorité. Voici le prix moyen de tous les frais lors de l’acquisition d’un chat en prenant comme référence du matériel dans une gamme de base.

Le prix d'un chat est variable

Avez-vous les moyens de subvenir aux besoins d'un chat ? C'est sans doute la première question à se poser avant de se lancer dans la recherche de votre boule de poils. 

  • Les origines du chat/son pedigree

Un chat pur race qui est inscrit au LOOF (Livre officiel des origines félines) coûtera plus cher qu'un chat européen. En fonction de la race, le prix pourra aussi varier. Comptez par exemple entre 1 500 euros à 3 000 euros pour chat Bengal, entre 400 et 2 000 euros pour un chat Persan. 

À l'inverse, un chat venant d'une association ne vous coûtera que les frais d'adoption _ en moyenne 150 euros.

  • L’âge

Devenir grand n’a pas que des avantages. Plus le chaton prend de l’âge, plus son prix baisse ! A l’âge adulte, aura perdu plus de la moitié de son prix de départ.

  • Question de mode

La mode met chaque année des races en avant, mais ce phénomène est moins marqué chez les chats que chez d’autres espèces. Les publicités pour les boites ou croquettes présentent de magnifiques spécimens que tout le monde aimerait avoir dans son salon. Les prix s’envolent mais si vous aimez vraiment cette race et non la mode, les prix retomberont !

@Svetlana Rey Shuttertsock

Le matériel indispensable

Vous trouverez ci-dessous le prix moyen du matériel nécessaire à un chat en prenant comme référence du matériel  dans une gamme de base :

  • La cage de transport du chat : à partir de 20 euros

Cet achat est indispensable pour tout transport chez le vétérinaire, pour faire garder votre chat, pour aller chez des amis… Cela peut être une boite ou un sac, sachant que les compagnies aériennes exigent une boite.

  • Le bac à litière : à partir de 15 euros

Votre chat a absolument besoin d’une litière pour faire ses besoins. L’inconvénient d’un bac non fermé est que le chat, qui adore gratter les cailloux ou cristaux de sa litière, en met beaucoup dehors !

  • La maison litière : 20 euros

Elle est plus onéreuse mais évite « d’en mettre partout ». Le chat gratte à sa guise et la litière reste à l’intérieur. De plus, vous n’avez pas à supporter  les odeurs de la litière.

  • La litière : environ 5 euros

Dans la majorité des cas, vous pouvez acheter un sac de litière de 5 euros. Un sac qui vous fera la semaine si vous retirez les déjections de votre matou régulièrement.

  • L’alimentation pour chat : 1 à 4 euros par jour

Ce budget est très variable. Vous pouvez opter pour une alimentation de base (boite ou croquettes), ou pour une alimentation dite « premium » haut de gamme, plus nutritive, plus digestible mais beaucoup plus chère. Le coût de l’alimentation sera très variable selon votre choix : les croquettes bas de gamme coûtent de 1 à 4 euro le paquet pour 4 jours et les croquettes vétérinaires coûtent une trentaine d'euros le paquet de 1,5 kg.

chaton arbre à chat
@Shutterstock ANURAK PONGPATIMET

Les accessoires

  • L’arbre à chat : 30 euros

Il permet à votre chat de griffer son propre objet et d’éviter d’attaquer le fauteuil en cuir. Néanmoins, il peut aussi s’attaquer aux deux !

  • Le griffoir : 10 euros

Ce sont des griffoirs en carton ou en moquette. Vous pouvez le fabriquer vous-même avec un bout de moquette cordée que vous fixerez sur un mur. En effet, le chat préfère faire ses griffes «  à la verticale ».

  • Les jouets : 10 euros

Le jeu est fondamental pour le chat mais une simple boulette de papier froissé peut l’enchanter.

  • Une brosse : 7 euros

Elle est très utile pour les chats à poils longs qui doivent être brossés tous les jours.

  • Le coupe-griffes : 6 euros

Il est très facile de couper les griffes d’un chat ; vous pouvez utiliser pour cela votre coupe-ongles.

  • Pelle à litière : 2 euros

Vous pourrez régulièrement retirer les crottes avec cette pelle mais cela ne vous dispensera pas de changer la litière.

Les frais de santé

La santé représente une part très importante du budget que vous consacrerez à votre chat, et vous ne pouvez pas y échapper si vous voulez conserver votre chat en bonne santé. La prévention est très importante : il faudra le vermifuger, le vacciner… Une visite annuelle au minimum chez le vétérinaire s’impose quand tout va bien.

  • La castration : 80 euros

Elle est obligatoire pour un mâle pour éviter le marquage urinaire en appartement et les bagarres s’il a la possibilité de sortir.

  • La stérilisation : 160 euros

Elle est conseillée pour une femelle afin d’éviter les chaleurs si elle est en appartement et les gestations si elle a la possibilité de sortir.

  • Le passeport : de 5 à 10 euros

Il est désormais obligatoire pour le voyage à l’étranger et si vous souhaitez vacciner votre chat contre la rage. Le certificat antirabique (rose ou bleu) n’existe plus.

  • La puce électronique : 70 euros

C’est le seul système d’identification reconnu à l’étranger.

  • Le tatouage : 60 euros

L’identification d’un chat par tatouage ou puce électronique est obligatoire lors de cession, vente ou don d’un animal. Elle est donc normalement assurée par le « vendeur ».

  • Vaccin TCLR : 130 euros (il y a 2 injections à un mois d’intervalle la première fois puis 70 euros par an pour le rappel)

T = typhus
C = coryza
L= leucose
R= rage
La vaccination protège votre chat des maladies virales qu’il peut contracter même s’il ne sort pas.
Deux exceptions : la rage : elle est inutile si votre chat ne sort pas de chez lui ; la leucose : elle ne s’attrape que par saillie ou morsure.

  • Le vermifuge : 7 euros

A faire une fois par mois jusqu’à 6 mois puis 2 fois par an. La vermifugation protège votre chat des vers digestifs, et vous-même et votre entourage d’une éventuelle contamination.

  • Le produit anti-puce : 20 euros

Il est préférable de l’appliquer au moins une fois par an.

  • Le détartrage : 50  à 70 euros

A faire dès 7 ans car le tartre donne une très mauvaise haleine aux vieux chats.

  • L’incinération individuelle : 140 euros
  • La prise en charge du corps par le vétérinaire : 80 euros

Il faut en effet malheureusement prévoir le pire car votre chat ne sera pas éternel.

Il faut également prendre en compte quelques visites vétérinaires pour des maladies : 50 à 200 euros la consultation.

Total : aux alentours de 11 000 euros (sur une base de 12 ans d'existence)... jusqu'à bien plus !

Plus de conseils sur...

Qu'avez-vous pensé de ce conseil ?

Merci pour votre retour !

Merci pour votre retour !

4 personnes ont trouvé ce conseil utile.

Laisser un commentaire
Connectez-vous pour commenter

11 commentaires

  • Utilisateur anonyme
    Utilisateur anonyme
    @Lucy667

    Bien sûr qu'un chat s'achète. Et ce, pour * raisons.
    J'achète en ce moment même un chat sibérien.

    - L'argent sert à rémunérer l'éleveur qui investit beaucoup d'argent, ne serait-ce que pour entretenir les parents du chaton et le chaton lui-même.
    - Il y a bien sûr des frais de vétérinaire lorsque la chatte met bas.
    - Le chaton lui doit recevoir des soins ou même simplement un checkup. Il doit être vacciné, pucé, etc. Lorsque l'éleveur prend cela à charge, il est normal de lui rembourser une partie.
    - Personnellement, montrer à l'éleveur que je suis prêt à mettre 1 000 EUR dans l'adoption de mon chaton, c'est également lui montrer ma bonne foi, ma volonté et ma bonne disposition à bien m'en occuper. Parce que oui, un éleveur élève les petits chatons et doit ensuite s'en séparer. La crainte de ne pas savoir où atterrira l'animal est belle et bien réelle.
    - Par ailleurs, si l'éleveur vit de cette activité, il est normal qu'il dégage un certain bénéfice. Ce bénéfice peut être majoré si le chat, par exemple, est un chat de race, s'il est rare à l'adoption, etc.

    Bien entendu, on n'achète pas un animal comme un achète un meuble. On achète un animal pour rémunérer celui qui le met à votre disposition, dans tel état sanitaire.
  • Utilisateur anonyme
    Utilisateur anonyme
    On n'est pas obligé de dépenser des centaines d'euros pour adopter un chat! Il y a beaucoup de chats et de chatons européens qui ne demandent qu'à être adoptés, et ils ne sont pas vendus mais donnés dans la plupart des cas.

    Totalement contre l'achat d'un animal. Un chat ne s'achète pas, ce n'est ni un meuble ni un jouet. Il n'est pas non plus là pour flatter l'ego de certains maîtres qui en font des bêtes de foire!
    Un chat s'adopte. Il demande à être aimé et accepté, et un chat de gouttière vaut bien un Persan ou un Maine coon!!
  • Nos chats Sibériens sont hypoallergiques et produisent moins de Fel d1 que les autres variétés de chats. Le prix de nos Sibériens Pure Race varient en fonction de l'apparence globale, du degré d'allergène, de la couleur, du pedigree et de la qualité du chaton.
    Contrairement à la majorité des éleveurs de Sibériens, nous testons la plupart de nos chatons pour le niveau de protéine Fel d1 et pouvons donc vous offrir un chaton avec lequel vous pourrez vivre confortablement -- peu importe votre degré d'allergie. environ $1250.CAN et plus
    Vous pouvez trouver d'autres infos sur notre site: www.martinsiberians.com
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

3 commentaires sur 11

Vous voulez partager cet article ?