Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Combien de temps mon chat peut-il rester seul ?

Mercredi 18 Juillet 2018 |

Le chat est un animal indépendant, capable en général de supporter les moments de solitude sans problème. Mais la question se pose souvent pour des périodes prolongées, de l’ordre de la journée jusqu’à la semaine, pendant les vacances par exemple. Comment gérer les absences ? Comment voir si mon chat souffre de solitude ?

Le chat a une socialité très différente de la nôtre, ou du chien. C’est un animal solitaire, dans la nature : il passe la majorité de ses journées seul, et il se débrouille très bien sans contacts sociaux. Mais à mesure que le chat passe du temps près de l’homme, il peut avoir un comportement légèrement différent, plus dépendant de nos activités.

La plupart des propriétaires ont conscience que le chat préfère souvent rester sur son domicile seul, que de voyager avec vous dans un environnement inconnu. Cela tient à l’éthologie particulière du chat, extrêmement ritualisé, le chat souffre en effet lors de gros changements d'habitudes.

Le chat, un animal solitaire

La plupart du temps, le chat est donc relativement solitaire : c’est souvent le cas des chats ayant beaucoup vécu dehors. Mais il arrive que le chat soit affecté par notre présence ou non : il existe de nombreux chats qui font la fête ou manifeste des signes d’anxiété quand ils sont laissés seuls trop longtemps.

Cela dépend souvent du mode de vie du chat. Un chat d’appartement, qui n’a pas beaucoup d’activité seul, et qui passe beaucoup de temps au contact de ses humains, sera surement affecté par leur absence. Tandis qu’un chat autonome, qui vit en pavillon avec nourriture et accès à l’extérieur à volonté, sera probablement peu touché par une absence de votre part.

Il s’agit donc plus d’une question d’habitudes, car le chat est très sensible aux changements, d’où son côté ritualisé. Une absence est finalement perçue par le chat comme un changement dans ses habitudes, et c’est donc de cette façon qu’on peut estimer s’il ça l’affecte ou non.

Il faut alors bien tenir compte du tempérament de votre chat et de son mode de vie, car tous ne vont pas réagit de la même façon en fonction de leurs habitudes.

Combien de temps mon chat peut-il rester seul ?

Il n’y a pas de réponse à cette question, car cela dépend de votre chat : un chat peu habitué et qui réagit avec anxiété peut manifester des signes de mal-être dès les premiers jours.

Il faut donc faire des essais, progressivement, pour apprendre à connaître son chat, et savoir comment il gère ces moments.

Un chat solitaire, dans un contexte où l’on subvient à ses besoins (alimentaire, activité), peut rester sur son domicile autant de temps que vous le souhaitez ! S'il ne manifeste aucun changement de comportement ou autre signe de mal-être, c'est qu'il ne souffre pas de votre absence !

Que dois-je faire pour subvenir à ses besoins ?

Comme vu plus haut, l’important pour un chat, c’est son environnement et son « domaine de vie », plus que notre présence. Il supporte très mal les changements d’habitude, et apprécie de conserver au maximum ses rituels.

Il faut donc fournir à votre chat ce qui compose son mode de vie habituel : le plus important à déléguer pendant votre absence est la gestion de l’alimentation. Il faut en effet que votre chat mange en suivant son rythme et ses besoins. Suivant l’aliment que vous donnez et le mode de distribution, il peut être nécessaire d’avoir une tierce personne pour venir s’occuper du chat.

Il existe également des systèmes de distributeurs automatiques, que ce soit les tours à croquettes ou des objets électroniques avec des petits clapiers : le marché pour ce type de produit est en pleine expansion, il y a de nombreuses solutions possibles suivant les besoins. N’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire, pour adapter le régime avec un mode de distribution efficace, suivant la durée de votre absence.

Naturellement, pour un chat d’intérieur, il faut nécessairement qu’une personne passe changer la/les litière(s) le plus régulièrement possible.

Il est important également de penser à l’activité du chat. Un chat d’intérieur se verra mettre à disposition jouets et griffoires, mais le problème viendra plus d’un chat qui a l’habitude de sortir, et qui pourrait souffrir d’un enfermement. Il faudra donc s’organiser, en fonction de sa situation, pour permettre au chat de continuer ses sorties : prévoir une chatière ou laisser un accès discret au niveau d’une fenêtre, demander au voisin de passer contrôler régulièrement, etc.

Combien de temps mon chat peut-il rester seul ?

Dois-je le faire garder par quelqu’un ?

Nous avons déjà évoqué de nombreuses situations qu’il peut-être délicat de gérer, l’aide d’une tierce personne s’avère souvent indispensable, ne serait-ce que par sécurité, pour contrôler la bonne santé du chat pendant l’absence.

Mais il faut souvent subvenir à ses besoins, en s’occupant de la nourriture et/ou de la litière : il faut donc anticiper l’absence pour prévoir quelqu’un qui soit disponible. Le plus simple est souvent d’échanger ces services avec un voisin, car la tâche ne prend guère plus de 5 minutes à réaliser, et c’est donc une contrainte quand il faut se déplacer.

En cas d’impossibilité à le faire garder sur son domicile, on peut naturellement faire garder le chat par quelqu’un d’autre. C’est bien moins pire que de l’emmener en vacances (de son point de vue), car vous pouvez le faire héberger par la même personne à chaque absence, et le chat peut tout à fait s’habituer à une maison secondaire. L'important est que le domicile d'accueil soit adapté à votre chat.

Comment savoir si mon chat souffre de solitude ?

Le chat exprime cette souffrance par des manifestations d’anxiété : on retrouvera donc tous les signes de stress qui affecte couramment un chat. La solitude est en effet vécue par le chat comme un changement dans ses habitudes, et on remarque souvent un chat qui souffre à des petits changements pendant ou après le moment stressant.

Par exemple, beaucoup de propriétaires constatent des cystites dites « idiopathiques » peu après leur voyage, qu’on relie souvent à un signe de stress. On notera parfois aussi des léchages compulsifs (avec parfois perte de poils), une baisse d’appétit, un comportement plus distant

Il est très important dans ces moments de ne pas se sentir la cible de ces émotions négatives : le chat ne manifeste pas de la rancœur, ou de la vengeance ! Par contre, il manifeste simplement son stress et son anxiété, et même si nous en somme la cause par notre absence, le chat ne calcule pas à ce point pour nous en vouloir.

La solution si votre chat est stressé par la solitude consiste alors à lui fournir le maximum d’enrichissements pendant votre absence, et faire en sorte que ça change le moins possible ses petites habitudes ! Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à en parler avec un vétérinaire comportementaliste, afin qu’il vous aide à cibler les besoins du chat.

Dr Stéphane Tardif
Docteur vétérinaire et rédacteur pour Wamiz

A lire aussi : Comment savoir si votre chat boit assez d'eau ?

# vacances, voyage, garde d'animaux
Crédits photo :

shutterstock

1 commentaire(s)
Je me mefie des distributeurs automatiques de nourriture, car apparemment ils ne sont pas encore vraiment au point (à la verticale les croquettes ne tombent pas, à l'horizontale les chemins sont trop étroits...). Le mieux est de trouver une tierce personne pour leur apporter la nourriture chaque jour, en la remerciant par un petit souvenir de notre séjour.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)