Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chien</p>
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chat</p>
Race de chat :

Mon chat vole ma nourriture : les solutions !

Lundi 05 Septembre 2016 | Par Elisa Gorins

Comme le chien, le chat est, lui aussi, attiré par notre nourriture. Mais à la différence du premier, lui ne perd pas de temps à quémander en prenant un air de chat battu : il va se servir directement… à la source… quitte à ce que cela le rende parfois malade.

« Un poulet rôti qui sort du four ? Un saumon laissé à l’abandon dans la cuisine ? Tous ces mets pour humains sont bien plus alléchants que mes croquettes », se dit le chat. « Allez, personne ne me regarde, alors à table ! » Et voilà comment, en quelques minutes d’inattention, votre repas a disparu. Il faut dire que la plupart des chats ne prennent pas de pincettes lorsqu’il s’agit de satisfaire leurs envies, et encore moins lorsqu’il s’agit de remplir leur estomac ! Alors vous aurez beau lui répéter « non » ou « pas touche » des dizaines de fois, le chat ne perdra pas son objectif de vue pour autant. A vous de lui montrer que vous êtes encore plus têtu que lui !  

Ne pas laisser traîner la nourriture

« Si vous souhaitez que votre chat arrête de mettre ses moustaches dans votre assiette, la première solution consiste tout simplement à lui interdire l’accès à la cuisine et/ou salle à manger », conseille le Dr vétérinaire Stéphane Tardif. Lorsque vous y entrez, cuisinez ou passez à table, ne le laissez pas pénétrer dans la pièce et veillez toujours à refermer la porte derrière vous. Dans l’idéal, il faut que votre nourriture soit le plus éloignée possible de votre chat. Alors « évitez de la laisser traîner », insiste le vétérinaire… et ce, même après le repas (cela vous donnera peut-être une bonne raison de faire la vaisselle rapidement ?) !

« Eduquer un chat, même un chaton, c’est compliqué. Ce n’est pas comme avec un chien », explique Marie-Hélène Bonnet, comportementaliste animalier, pour qui « tout est une question de cohérence ». Pour cette spécialiste du comportement félin, « il faut donner des limites et s’y tenir » : « si on le laisse monter sur une table, c’est difficile de le lui interdire quand il y a de la nourriture dessus, il faut donc systématiquement l’empêcher de monter sur cette table, que de la nourriture y soit posée ou non », illustre-t-elle. Cet apprentissage doit se faire dès le plus jeune âge du chaton ou dès son arrivée à la maison pour un chat adulte.

Le renforcement positif

Même si le chat est entêté, « il ne faut pas lui laisser d’ouverture », poursuit Marie-Hélène Bonnet. « Il va essayer de trouver une faille, mais vous devez persévérer. Si vous ne cédez pas, il finira par se lasser ». Mais mieux encore que de descendre soi-même le chat qui serait monté sur une table (ou un plan de travail), la comportementaliste conseille plutôt de « l’inviter à descendre de lui-même ». Ainsi, lorsque le chat descend du meuble interdit de son propre chef, profitez-en pour le récompenser à l’aide d’une friandise. De cette manière, il sera encouragé à répéter ce bon comportement.

Des croquettes à volonté

Si votre chat a tendance à manger dans vos assiettes, il vous faut aussi vous demander pourquoi. Pour Marie-Hélène Bonnet, « soit il est très gourmand, soit il a faim ». Une solution consiste dans ce cas à lui donner des croquettes à volonté : « un chat a besoin de manger vingt fois par jours, rappelle la comportementaliste. Il ne faut pas fractionner l’alimentation, sinon il peut entrer en période de famine ». En lui laissant sa nourriture à disposition, il aura tendance à être plus rassasié et, de ce fait, s’intéressera sûrement moins à la vôtre.

La peur, est-ce une solution ?

Une autre solution très largement répandue sur le net consiste à utiliser la peur comme arme pour éloigner son chat de la nourriture humaine. En effet, le chat étant un animal peureux par nature, le fait de l’effrayer à l’aide un pulvérisateur d’eau, de moutarde ou de tout autre produit pourrait le repousser. Mais à propos de cette technique, le vétérinaire et la comportementaliste sont unanimes : l’usage d’un répulsif n’est pas constructif pour le chat. « Cela génère de l’anxiété et va à l’encontre du bien-être de son bien-être », affirme le Dr Tardif. « De plus, le chat va finir par s’énerver et reporter sa frustration sur autre chose, en déchiquetant un canapé par exemple », ajoute Marie-Hélène Bonnet.

Une petite astuce…

Alors sans traumatiser le chat en l’effrayant, on peut essayer de le faire fuir naturellement. « Les chats détestent les agrumes. On peut donc disposer quatre oranges ou citrons autour de son assiette ou d’un plat, et le chat évitera alors cette zone », suggère le Dr Tardif. S’il n’est pas certain que cette technique soit suffisamment dissuasive pour tous les chats, elle vaut peut-être la peine d’être essayée…

Et vous ? Vous avez trouvé une méthode infaillible pour que votre chat ne vole pas dans votre assiette ? N’hésitez pas à en témoigner via notre page Facebook !

A lire sur le même thème : Les 7 règles de l'alimentation du chat

Votre chat vole-t-il votre nourriture ?

  • Oui, souvent
  • Parfois
  • Jamais
Crédits photo : Shutterstock / Okssi
1 commentaire(s)
Moi je ne vole pas de nourriture. Par contre mon péché mignon est de gratter la terre des plantes. Ma maman déteste ça et elle mets du poivre qui me fait déguerpir aussitôt. J ai l impression qu elle devient presque aussi maligne que moi...
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook