Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>

Identification du chat obligatoire : comment choisir entre puce et tatouage ?

Mardi 07 Août 2018 |

Il est aujourd'hui obligatoire d'identifier les chiens comme les chats. Le choix revient encore au propriétaire entre le tatouage ou la puce électronique, deux procédés qui n'impliquent pas la même intervention et la même sécurité. Comment choisir l'identification optimale pour mon chat ?

Les chats nés après le 1er janvier 2012 doivent être identifiés, comme le précise la loi du 17 mai 2011. Notez que cette obligation vaut déjà pour les chiens depuis 1999.

Quelle sont les différents moyens d’identifier son animal ?

Il existe plusieurs moyens d’identifier son animal de compagnie, qu’il soit chien ou chat :

  •  Le tatouage : c’est une inscription composée de chiffres et de lettres qui s’applique par instillation d’encre sous la peau, sur la face interne de l’oreille ou de la cuisse, à l’aide d’un appareil appelé dermographe. Le tatouage est ensuite enregistré et répertorié dans le Fichier National Félin (FNF). 
  •  Le collier : Les chats peuvent aussi porter un collier avec une médaille sur laquelle doivent figurer le nom de l’animal et les coordonnées des propriétaires. 
  •  La puce électronique : De la taille d’un grain de riz, elle est implantée sous la peau et contient toutes les informations concernant l’animal. Elle se lit grâce à un appareil spécial, un lecteur de puce.

En France, la législation reconnait la puce et le tatouage, le collier ne permet donc pas d'identifier officiellement son chat. Et si vous voyagez à l'étranger, seul la puce est acceptée !

Pourquoi identifier son chat ?

Identifier votre chat avec une puce électronique, c’est le protéger et c’est vous protéger, contre la perte ou le vol. Pourtant, sur plus de 12 millions de chats domestiques en France, seulement 46% sont identifiés.

Un chat qui circule librement peut être capturé par n'importe qui. S’il ne possède ni tatouage, ni puce électronique, il sera considéré comme un chat errant et pourra être emmené en fourrière, ou il risque l'euthanasie.

Cela concerne surtout les chats qui vivent en extérieur, en zone pavillonaire, ou à la campagne, et qui sortent régulièrement. Il est très difficile de limiter les déplacements d'un chat à l'extérieur, et même s'ils n'ont pas tendance à se laisser approcher par des inconnus, un chat familier de l'humain n'aura pas peur d'entrer chez vos voisins pour réclamer à manger. C'est le plus gros danger : sans même imaginer que ce chat ait déjà un foyer, les gens qui le récupèrent peuvent choisir de l'identififer, et il devient alors officiellement leur chat.

Le danger concerne aussi les chats d'intérieur (dans une moindre mesure), car ils sont susecptibles de s'échapper, et contrairement aux chats habitués à l'extérieur, ils peuvent se perdre plus facilement, par panique.

Par contre, si votre chat est identifié, vous serez contacté, notamment s'il est récupéré par un vétérinaire après un accident, s’il est à la fourrière, ou tout autre endroit où l’on a la possibilité de lire une puce électronique ou un tatouage. Une personne qui récupère votre chat ne pourra pas l'identifier une deuxième fois avec un autre nom.

Identifier votre chat, c’est augmenter vos chances de le retrouver s’il vient à disparaître.

Notez que la puce électronique est obligatoire si vous souhaitez circuler en Europe avec votre chat.

Puce électronique, collier ou tatouage ?

Si vous hésitez entre les procédés d’identification, choisissez la puce électronique. De la taille d’un grain de riz, elle est placée par le vétérinaire sous la peau du chat au niveau du cou. C’est rapide et quasiment sans douleur (le temps d'une injection). Ce procédé est donc beaucoup moins invasif que le tatouage, tout en restant dans le même ordre de prix (comptez environ 70€ pour la pose d'une puce).

Les informations présentes sur la puce électronique peuvent être lues grâce à un outil spécial, disponible chez les vétérinaires, dans les fourrières, les refuges animaliers et les bureaux de police.

Pour tatouer un animal, il faut pratiquer une anesthésie générale, avec les risques associés. De plus, il n’a pas une durée de vie illimitée, contrairement à la puce électronique, les chiffres étant de moins en moins lisibles au fil des années. Autre avantage de la puce électronique, elle est infalsifiable et le fichier constitué est mondial.

Le collier est un bon moyen de signaler, à l'aide d'une médaille, que le chat est identifié, mais cela ne tient pas lieu d'identification officielle.

La puce reste donc un moyen plus sûr, et impliquant moins de manipulation sur le chat, par rapport au tatouage.

Dr Stéphane Tardif
Docteur vétérinaire et rédacteur pour Wamiz

 

Votre animal de compagnie est-il identifié ?

  • Oui, par puce électronique
  • Oui, par un tatouage
  • Non
Crédits photo :

shutterstock

20 commentaire(s)
Droit de réponse à "Jhonny 18000" concernant le fait que je ne vaccine pas mes chats : mon premier chat (qui vivait en appartement) a été vacciné toute sa vie : il en est mort car il a développé cette fameuse tumeur sur le dos, à l'endroit où les vétos font les injections, tumeur causée par l'excipient qu'utilisent les laboratoires vétérinaires pour diluer leurs vaccins. Les vétos sont parfaitement au courant de celà mais ne le disent pas à leurs clients (dévinez pourquoi ?) Je n'invente rien car j'ai moi-même travaillé chez un véto et c'est lui qui me l'a avoué. On les aime, on veut les protéger alors on les vaccine et parfois ils en meurent... Alors j'ai décidé que "plus jamais ça !" Mes chats mourront peut-être d'une maladie, mais pas à cause des vaccins censés les en protéger. Je suis désolée de ne pas pouvoir suivre son conseil de remplacer "chat" par "enfant" car je n'ai pas d'enfant et mes chats sont toute ma vie (et je précise que non, je n'ai pas une belle voiture, juste un vieil utilitaire, et je n'ai pas non plus une belle télé car je n'en ai pas les moyens) Et puisqu'il est question de "priorité", ma priorité c'est de nourrir mes chats, de leur assurer un abri et de les aimer (et je n'ai pas besoin de relire la définition du mot "aimer"...) Que les donneurs de leçon et autres moralisateurs balaient devant leur porte !
Pour tous ceux qui ont un chat d'appartement non identifié parce "qu'il ne risque pas de se perdre...", vous oubliez que votre chat peut quand même être perdu :

vous emmenez votre chat chez le vétérinaire pour le vacciner ou pour un problème de santé, vous avez un accident, votre chat s'échappe. Comment allez-vous le retrouver ?
vous êtes victime d'un cambriolage, votre chat est volé ou s'échappe. Comment allez-vous le retrouver ?
vous êtes victime d'un incendie, votre chat s'échappe. Comment allez-vous le retrouver ?
vous laissez une fenêtre ouverte par inadvertance (ou votre voisin venu nourrir votre chat) et votre chat tombe ou se sauve.
vous êtes victime de vandalisme, on vous casse un carreau, ou bien un carreau est cassé suite à une tempête, votre chat s'échappe. Comment allez-vous le retrouver ?

Ce n'est donc pas parce que votre chat vit en appartement qu'il n'a aucun risque de s'échapper...
Je possède 10 chats et je suis au RSA, je les aimes comme mes enfants, ils sont bien sûr tous identifiés et vaccinés alors qu'ils ne se sont jamais sauvés de mon jardin parfaitement cloturé avec un retour en haut de la cloture (style camp de concentration). Je trouve inconscient les gens qui ne font pas vacciner leur chat et qui en plus s'en vante !. A coté de ça ils ont certainement une voiture et une belle TV, tout est question de priorité et de savoir a quel point on les aiment ou même de connaitre la définition du mot "aimer". Je comprends Nadine61, ça part d'un bon sentiment, et je préfère des gens comme ça que d'autres qui les chassent ou les abandonnent. Mais pour que Nadine comprenne ce que je ressent en lisant son texte, elle n'a qu'a remplacer le mot "chat" par "enfant", et peut être qu'elle comprendra mieux ma position. Aucun humain ne se remets de la perte de son enfant, ça devrait être la même chose avec ses chats.
Moi mes minous ne sortent pas donc j'ai aucune raison de les identifier...
Je vis en pleine campagne avec mes 6 chats : ce sont tous des chats que j'ai recueillis (à part un qui est né à la maison), ils sortent dans le jardin, ils vont tous "aux mulots" dans les prés aux alentours, ils rentrent tous le soir et dorment à la maison dans mon lit (et en plus il y en a qui ne sont pas à moi mais qui traînent dans le coin et que je nourris tous les jours) Ils ne sont ni vaccinés, ni tatoués, ni pucés pour une raison bien simple: je suis dans la précarité depuis des années : alors OUI je veux bien recueillir des chats et les adoptés s'ils veulent rester avec moi, OUI je veux bien nourrir quelques pauvres chats trop "sauvages" pour vivre en maison, et ceci malgré mes très petites ressources, mais NON je n'ai pas les moyens d'engraisser les vétos (qui vont encore s'en mettre plein les poches au passage) ! Mes chats ne sont pas concernés par la loi puisqu'ils sont tous nés avant le 1er janvier 2012, mais si dans un an, il y a encore un chat "à personne" qui vient frapper à ma porte pour que je l'adopte, je fais comment pour savoir son âge ? Je lui demande ses papiers ? A la campagne il y a toujours beaucoup de chats qui n'appartiennent à personne et qui vont de maison en maison, au gré de leur envie, pour trouver à manger et se mettre au chaud ; ils restent quelques temps et puis un beau jour on ne les revoit plus : alors à partir de quel moment on décide qu'un chat vous appartient ? Le chat est un animal libre par définition. Cette loi est tout simplement inapplicable en milieu rural et ne concerne que les chats d'appartement susceptibles de s'échapper à l'occasion d'un séjour ailleurs que chez eux. Rendre obligatoire l'identification de tous les chats est complètement idiot, c'est encore une idée débile jaillie du cerveau torturé d'un technocrate de service. Cela part sûrement d'un bon sentiment (responsabiliser les propriétaires, protéger les chats, etc.) mais cela risque d'être dissuasif pour les gens comme moi qui devront renoncer à sauver des chats sous peine d'être "emmerdé" avec ces histoires d'identification obligatoire. D'ailleurs je me demande bien comment vont se faire les contrôles ? Si quelqu'un a des infos à ce sujet je suis preneuse.
Le mien n'est pas identifier il est toujours dans mon appartement appart se perdre dedans y sort jamais :)
c une bone chose
Moi aussi mes 2 chats sont en appart, ne sortent pas et sont identifiés.

L'an passé mon écaille s'est échappée et la 1ère chose que l'on m'a demandé était son identification.

Ne pas les faire identifier est irresponsable.
Sa devrait être systématiquement vérifié pour les chats de tout ceux qui en possède déjà en cas de disparition du chat c'est bien utile pour le retrouver plus facilement et être sur que c'est bien notre chat même en appartement une porte qui reste ouverte quelques secondes de trop et c'est bon c'est vite fait

Et pour les monstres qui les foutent dans une poubelle ou les foutent a la rue au moins on peut savoir qui est le propriétaire...

Pour ceux qui mettent que si notre animal n'est pas identifié ce n'est pas grave et bien si on vous ramasse votre chat et que la personne qui le trouve veut l'adopter si elle le fait identifier a son nom c'est foutu ce n'est pas votre chat légalement ou encore si le chat est ramassé par la fourrière bin si il n'est pas identifié je ne vous fait pas de dessin sur ce qu'il risque de lui arriver quelques jours après...

Mon chat est en appartement il ne sort pas mais il est tout de même identifié par puce et ce n'est pas plus mal même en faisant attention c'est rapide
Moi les miens sont pas identifier et ils le seront pas ils sont jamais sortir de leurs vie alors ils font pas se perdre dans l'appartement !
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook