Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chien</p>
Race de chat :

7 choses à ne JAMAIS faire avec son chat

Jeudi 12 Mai 2016 |

Aussi adorable que soit votre fidèle matou, il reste un être vivant avec son langage, ses envies, ses goûts et ses humeurs…

Plus créateurs de lien social que les réseaux sociaux, garants de notre santé tant physique que mentale et plus efficaces (parfois) que nos médecins mais aussi, véritables maîtres de vie pour les plus jeunes… les bienfaits des animaux domestiques sont multiples. On comprend donc aisément pourquoi plus d’un foyer sur deux en France a la chance d’en posséder un. Et inutile de vous dire que dans le lot, les chats ont la part belle !

Ils ronronnent, sont indépendants (plus ou moins), savent (tout le temps) se montrer câlin… bref, ils nous font craquer. Mais on est souvent bien loin de s’imaginer que certains de nos gestes peuvent être maladroits à leur égard. Aussi, voici 7 petits trucs à ne faire sous aucun prétexte en leur présence !

1. Avoir recours à la violence / se montrer agressif

Un chat ne s’éduque pas, il se conditionne. Aussi, crier dessus et/le frapper est complètement inutile et inapproprié. C’est un marathon, il vous faudra vous armer de patience et agir avec lui comme sa mère le ferait : lorsque vous le prenez en train de méfaire, immobilisez-le fermement en restant calme et dites «non» ! Vous pouvez également effleurer le bout de son chanfrein à l’aide de votre index comme la chatte le ferait du plat de sa patte. Il finira par comprendre…

>> Eduquer son chat : comment lui dire non ?

2. Le gronder en cas de pipi

Le chat qui urine hors de sa litière peut avoir plusieurs problèmes tels que le stress, la peur, le besoin de marquer son territoire, une litière sale ou encore, un souci de santé. Aussi, lui mettre la tête dedans ou lui hurler dessus ne ferait que détruire votre relation et n’arrangerait en rien la situation. Entourez-vous de professionnels pour identifier la cause et agissez en conséquence.

3. Lui retirer sa gamelle de nourriture

Domestiqué depuis bien moins longtemps que le chien, le chat a conservé ses habitudes de chasseur. Par conséquent il mange plus souvent mais n’ingurgite à chaque fois que de petites quantités. Pensez également à éviter autant que faire se peut de lui donner du lait de vache !

>> Les 9 commandements de l’alimentation d’un chat choyé

4. Lui imposer trop d’interdits

Comme dit plus haut, un chat ne s’éduque pas, il se conditionne. A partir de là, comprenez bien que s’il arrive à intégrer certaines choses, il n’intègrera pas tout : un chat, en être indépendant qu’il est, reste têtu et fier.

5. Le forcer à faire/recevoir des câlins

Connaissez-vous la prière du chat à son maître ?

«Ne me prends pas pour esclave,
Car j'ai en moi le goût de la liberté.
Ne cherche pas à deviner mes secrets,
Car j'ai en moi le goût du mystère.
Ne me contrains pas aux caresses,
Car j'ai en moi le goût de la pudeur.
Ne m'humilie pas,
Car j'ai en moi le goût de la fierté.
Ne m'abandonne pas,
Car j'ai en moi le goût de la fidélité.
Sache m'aimer, je saurai t'aimer
Car j'ai en moi le goût de l'amitié.»

Un chat reste un être indépendant avec ses envies et humeurs. Ne l’oubliez pas…

6. Couper ses moustaches

Aussi appelées vibrisses, ces dernières permettent au matou de détecter les variations de l’air afin de repérer d’éventuelles proies, de mesurer la largeur d’un espace mais aussi, de montrer ses émotions…

En cas de chute, les moustaches repoussent. Néanmoins, tout le temps de la repousse il se montrera plus maladroit

>> 5 choses à savoir sur les moustaches du chat

7. Utiliser des huiles essentielles

De plus en plus courantes dans notre quotidien, ces dernières ne sont pas bonnes pour autant pour notre ami félin. Et pour cause, si notre corps élimine leurs méfaits grâce à l’enzyme appelée «glucuronyl tranferase», le matou – lui – ne la produit pas. Marie-Hélène Bonnet, comportementaliste spécialiste du chat rappelle en effet que «2 gouttes sont le maximum que le foie du chat peut accepter en une année pour ne pas être mis en danger ! C'est-à-dire 0.005 gouttes par jour. A ce dosage-là, les huiles essentielles ne sont pas assez puissantes pour que leurs vertus soient utiles pour nous.»

A lire sur le même thème : Retrouvez tous nos conseils sur le chat

Connaissiez-vous ces 7 choses à ne jamais faire à son chat ?

  • Oui toutes !
  • Certaines
  • Non aucune :-(
Crédits photo : Shutterstock
2 commentaire(s)
Précisions :
on n'éduque pas plus un animal (ou un enfant) en lui criant , frappant dessus...
Certains chats ne digèrent pas le lait de vache et sont malades avec ( comme les humains d’ailleurs,) mais beaucoup n'ont aucun souci ! Pourquoi les priver d'une friandise excellente au niveau nutritionnelle si cela est le cas ?
Le probleme des huiles essentielles avec le chat est bien plus complexe qu'expliqué ici. Certains vétos savent les utiliser à bon escient (toutes les huiles essentielles ne sont pas toxiques au même degré ; cela dépend de leur composition chimique ). Ce qu'il faut absolument proscrire : l'automédication avec ces produits très puissants.
Très jolie et très juste la prière du chat à son maître !
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chat :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook