Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Le chien a-t-il plus de sens que l’Homme ?

C'est une question fréquente, et on prête souvent au chien des capacités extraordinaires. Il est clair qu'il ne perçoit pas le monde de la même façon que nous. Est-ce une utilisation efficace des sens que nous négligeons ? Peut-on parler de 6ème sens, et comment le caractériser ?

La question de la perception chez les animaux est très délicate à étudier : nous ne pouvons que lire leurs réactions, et les comparer à notre ressenti, pour imaginer ce qui se passe dans leur tête. Et naturellement, cette méthode incite à faire des erreurs d'interprétation.

En effet, il nous est proprement impossible de décrire le monde avec des critères de chien. Concrètement, c'est comme si on demandait à une personne non voyante de décrire des couleurs : elle ne peut même pas les imaginer. Tenter, pour un humain, d'imaginer ce que le chien ressent au niveau de son odorat est juste inconcevable.

Pourtant, beaucoup d'adages circulent sur le 6ème sens canin : capacité télépathique, prédiction de catastrophe naturelle ou météorologique, voir la divination et l'anticipation de dangers. Le chien a-t-il des capacités sensorielles supplémentaires, où utilise-t-il seulement ses sens plus efficacement ?

Des sens mieux utilisés, exceptés la vue

Tout d'abord, l'odorat est un sens que nous négligeons véritablement, et qui donne au chien un grand nombre de capacités inimaginables pour nous. Pour bien prendre la mesure de ce que ce sens permet de percevoir, il faut bien réaliser que l'ouïe ou la vue (les principaux pour nous) sont des sens instantanés, mais que l'odorat agit plutôt à moyen et long terme. A moins d'avoir le nez dessus, les molécules olfactives mettent du temps à circuler dans l'air, mais à contrario, elles restent bien plus longtemps, et l'odorat permet par exemple de détecter des pistes vieilles de plusieurs jours.

Donc lorsqu'un chien entre dans une pièce, non seulement il apprécie son ambiance telle qu'elle est, mais il juge aussi de l'histoire de cette pièce, qui est passé dedans, si c'était des humains, d'autres chiens... Quand il sent un autre chien, il apprend de son humeur et son état émotionnel. On ne peut donc pas parler de télépathie (d'autant que le chien ne verbalise pas ses pensées), mais par contre, une émotion comme la peur va pouvoir se transmettre sans forcément qu'il y ait de contacts directs !

Au niveau de l' l'ouïe , le chien perçoit un peu mieux les sons que nous, à savoir, ses oreilles lui permettent d'entendre un plus large spectre de sons (notamment les ultrasons). Mais son plus grand talent, c'est surtout d'être très attentif aux différents sons : un chien est capable d'entendre le bruit de pas de son maître, ou le moteur de la voiture, alors même qu'elle est encore loin du domicile. Et il peut différencier ce son de tous les sons similaires qui y ressemblent. Cela permet souvent aux gens d'observer une anticipation du retour du maître, alors même que le chien ne semble pas pouvoir le prévoir.

Le 6ème sens : fiction ou réalité ?

Les sens classiques (ouie, vue, odorat, toucher) ne suffisent pas pour expliquer les chiens qui anticipent les catastrophes ou les situations dangereuses. Ce phénomène n'a jamais pu être étudié scientifiquement, car les cas sont trop rares et imprévisibles pour envisager un protocole d'étude. La première étape est donc d'attester du fait, en tentant d'avoir des preuves qu'il existe bel et bien un phénomène réel.

Car malheureusement, les témoignages, peu objectifs par définition, ne suffisent pas à caractériser le phénomène : chaque cas est différent, et la restitution du propriétaire est souvent peu descriptive, interprète déjà beaucoup le comportement du chien, anthropomorphise. Il est très difficile de récupérer des données objectives une fois que l'évènement est passé.

Naturellement, on peut tout a fait théoriser que le chien est juste plus attentif à son environnement immédiat. Cela lui permet de ressentir des changements inhabituels, que ce soit des modifications météorologiques, ou les prémisses d'une secousse sismique. Cependant, il n'y a pas de preuves également que le chien se sert de ses sens habituels. Cela reste toutefois plus probable que l'existence d'un 6ème sens aussi difficile à observer, mais il faut garder à l'esprit que dans les deux cas, ce sont des théories que nous pouvons difficilement vérifier.

Donc il n'est pas exclu que le chien est un canal de perception supplémentaire, que nous ne possédons pas. Il y a un exemple connu assez proche avec un autre canidé, le renard roux : celui-ci utilise à priori les champs magnétiques pour chasser lors de son célèbre "mulotage" (aussi appelé "pouncing"). L'utilisation des vibrisses et la perception de vibrations très fine est aussi intéressante pour ce qui est d'un nouveau sens. S'il faut chercher un 6ème sens chez les canidés, je pense que ces axes ont de bonnes chances de nous donner des r)ésultats.

Dr Stéphane Tardif
Docteur vétérinaire et rédacteur pour Wamiz

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)