Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Dogue du Tibet

Dogue du Tibet
Dogue du Tibet
Autre(s) nom(s) :
Mastiff tibétain, Do-Khyi, Chien de montagne du Tibet, Kyi Apso, Tibetan Mastiff
Origine :
Section :
Molossoïdes

Caractéristiques physiques du Dogue du Tibet

Le Dogue du Tibet ou Mastiff tibétain est un chien vigoureux, d’une ossature massive. La tête est large et massive, le museau est de type mâtin mais plus léger que celui du Mastiff anglais. Les yeux sont de couleur brune et de grandeur moyenne. Les oreilles, retombantes, sont de longueur moyenne, en forme de coeur, lisses, placées sur les côtés du crâne et portées vers l’avant quand le chien est en éveil. Les membres sont droits et forts, bien d’aplomb. La queue est imposante, insérée haut, enroulée au-dessus du dos, très grosse, couverte de poil long et fourni.

Poil : long et droit, avec un sous-poil abondant et épais.
Couleur : noir feu ou doré, noir, gris en différentes tonalités.
Taille : environ 66 cm pour le mâle et 61 pour la femelle
Poids : 55 à 80 kg

Origines et histoire

Resté presque inchangé depuis des millénaires, c’est le descendant de l’ancien Mâtin tibétain qui a donné naissance à pratiquement tous les mâtins, molosses et molossoïdes d’aujourd’hui. Il était autrefois beaucoup plus grand qu’il ne l’est actuellement. Il a été décrit ainsi par Marco Polo : « Grand comme un âne et à la voix aussi puissante que celle d’un lion ».

Caractère et aptitudes

Affectueux :
Même s’il reste très attaché à sa famille, le Dogue du Tibet est un chien au caractère assez difficile : « désinvolte » et indépendant, il montre rarement ses sentiments.

Joueur :
Son caractère distant ne fait pas de ce chien lion du Tibet le meilleur compagnon de jeu même si, lorsqu’il est chiot, il peut apprécier les séances de jeux ludiques et éducatifs.

Calme :
Même si ce molosse géant n’atteint sa maturité qu’à l’âge de 3 ou 4 ans, il reste un chien très calme et posé qui apprécie sa tranquillité et qui peut réagir de manière très vive si un élément extérieur vient perturber sa sieste.

Intelligent :
Si l’on estime qu’un chien est intelligent lorsqu’il est docile, alors le Dogue du Tibet n’est pas le plus malin de ses semblables. Toutefois, ce sont souvent les chiens qui parviennent à user de stratégies pour justement ne pas obéir qui sont les plus futés.

Par ailleurs c’est davantage par ses capacités d’observation, d’analyse et de protection que ce molosse s’illustre.

Chasseur :
Le Dogue du Tibet est un chien exclusivement de garde, il n’est absolument pas chasseur. Les seules proies qu’il veut “chasser” sont les intrus qui osent entrer sur son territoire sans y être invités.

Craintif / méfiant avec les inconnus :
Le Mastiff tibétain est extrêmement méfiant envers les étrangers et peut même devenir mordant. Il faut très bien le socialiser pour éviter qu’il ne devienne trop agressif et mordeur : il doit donc voir beaucoup de gens et avoir de fréquents contacts avec les personnes de la famille pour adoucir un peu son caractère très dur.

Indépendant :
Ce chien tibétain est très attaché à son groupe social et son territoire mais il ne montre que très peu de signes d’affection. Il est très indépendant ce qui rend la communication très difficile si l’on ne le prend pas tel qu’il est et qu’on veut en faire un chien de compagnie comme tous les autres.

Comportement

Supporte la solitude :
Ce chien aime sa tranquillité et apprécie plus que tout qu’une tâche lui soit confiée. De fait, il peut rester seul à la maison ou dans le jardin sans problème en s’adonnant à son activité de prédilection : la garde.

Il s’installe d’ailleurs avec fierté dans les endroits stratégiques qui lui permettent de veiller sur sa propriété et peut ne pas quitter son poste pendant des heures.

Facile à éduquer / obéissant :
Il n’est pas facile d’éduquer un Dogue du Tibet en raison de sa grande indépendance et de son caractère affirmé. L’éducation se doit d’être précoce, ferme et cohérente.

La recherche d’un quelconque rapport de force sera voué à l’échec avec ce chien puissant qui n’accepte aucune brutalité. Il est d’ailleurs dangereux de faire preuve de méthodes coercitives avec ce chien lion du Tibet car cela ne fait qu’attiser son agressivité.

Son fort caractère doit être adoucit dès son plus jeune âge par le biais d’une socialisation de qualité aux différents environnements, diverses personnes et autres animaux.

Il faut faire preuve d’une grande patience parce que ce chien à une maturité très tardive.

Enfin, il ne faut pas espérer en faire un champion d’obéissance, il respecte certes les quelques règles de vie et bases éducatives instaurées mais demeure un chien très indépendant et imprévisible.

Aboiement :
Son aboiement s’apparente davantage au rugissement d’un lion. Il est très impressionnant et dissuasif et ce dogue n’hésite pas à l’utiliser pour faire fuir tout intrus.

Fugueur :
Bien plus gardien que prédateur ou pisteur, le mastiff tibétain a un sens du territoire exacerbé. De fait, il préfère rester dans son environnement familier pour garder un oeil alerte sur de potentielles intrusions.

Destructeur :
Calme, posé et à l’aise avec le concept de la solitude, ce chien n’est absolument pas destructeur.

Gourmand / glouton :
Il ne sera jamais contre un os à mâcher ou une friandise pour récompenser son bon comportement. Toutefois, ce chien peut être amené à sauter des repas tout simplement parce qu’il n’a pas faim. En effet, son passé de chien nomade le poursuit : pendant les déplacements des bergers, le Dogue du Tibet ne mangeait parfois pas tous les jours.

Chien de garde :
Il est très courageux, rien ne lui fait peur et cela en fait un très bon gardien quel que soit le danger. Le Dogue tibétain est en effet un chien exclusivement utilisé pour la garde, activité dans laquelle il s’illustre pleinement.

Attention, ce chien peut se montrer très agressif et mordre si sa simple présence et ses impressionnants aboiements ne suffisent pas à dissuader un intrus (inconscient) d’entrer sur son territoire.

Premier chien :
Les caractéristiques physiques et comportementales du Dogue du Tibet ne permettent pas aux maîtres novices de s’engager avec lui. En effet, il serait très dangereux de placer ce chien imprévisible entre les mains de maîtres non expérimentés.

Conditions de vie

Dogue du Tibet en appartement :
Le grand gabarit de ce chien couplé à son fort instinct de garde ne lui permet pas d’évoluer sereinement dans un appartement. Toutefois, le milieu citadin ne lui est pas complètement incompatible s’il vit dans une maison avec jardin et qu’il bénéficie de sorties quotidiennes.

Bien entendu, l’environnement idéal de ce chien des montagnes reste la campagne où il peut évoluer et vivre dehors à sa guise. Il apprécie le confort intérieur, notamment l’été pour se rafraîchir, mais il préfère tout de même dormir dehors pour “veiller au grain”.

Besoin d’exercice / sportif :
Loin d’être un hyperactif, ce chien a tout de même besoin de se dégourdir les pattes par le biais de balades extérieures au moins 1 ou 2 fois par jour pour être pleinement épanoui. Son grand gabarit ne lui permet pas de pratiquer d’activités physiques intenses et il faudra d’ailleurs veiller à ne pas fragiliser ses articulations.

Voyage / Facilité de transport :
Sa méfiance vis à vis des étrangers, son très fort instinct de protection et son grand gabarit ne sont pas vraiment compatibles avec des déplacements en transports en commun. Pour y parvenir, il faudrait qu’une très bonne socialisation ait été amorcée dès le plus jeune âge du chiot Dogue du Tibet mais, là encore, son tempérament imprévisible n’aide pas.

Par ailleurs, pour les transports en voiture, il est nécessaire d’avoir une voiture adaptée à la grande taille de ce mastiff tibétain. Il n’est pas vraiment envisageable de lui imposer une caisse de transport, de ce fait, un harnais attaché à la ceinture de sécurité permet de garantir sa sécurité.

Compatibilité

Le Dogue du Tibet et les Chats :
Si ce chien de montagne du Tibet grandit avec un chat, il pourra l’inclure à son groupe social et le considérera alors comme un être supplémentaire à protéger. Mais attention car il reste imprévisible et peut, sans raison apparente, changer d’attitude vis à vis du chat de famille.

Le Dogue du Tibet et les Autres chiens :
Ce chien est plutôt solitaire mais, encore une fois, s’il grandit aux côtés d’autres chiens, l’entente pourra être harmonieuse.

Par ailleurs, dès l’arrivée du chiot tibétain, et de préférence avant ses 3 mois, il est important de lui proposer des rencontres contrôlées, positives et régulières avec ses congénères pour qu’il développe ses codes canins et puisse communiquer sereinement avec ses semblables.

Le Dogue du Tibet et les enfants :
D’un caractère plutôt imprévisible, il n’est pas conseillé de le faire cohabiter avec des enfants. Toutefois, des enfants âgés qui savent respecter le chien et qui connaissent les signes d’alerte pour cesser tout contact pourront évoluer avec ce chien géant.

Le Dogue du Tibet et les Personnes âgées :
Des personnes considérées comme “fragiles” (enfants, personnes âgées, etc.) ne devraient pas interagir avec ce chien lion du Tibet car sa puissance et sa forte tête ne sont pas compatibles avec ce public pour une cohabitation sécurisée.

De fait, des personnes âgées pourraient rapidement se laisser dépasser par ce chien qui n’est pas très malléable.

Santé

Résistant / robuste :
C’est un chien robuste et très résistant mais il ne vit malheureusement pas très longtemps.

Supporte la chaleur :
Son impressionnante fourrure lui permet de se protéger du froid et (un peu) du chaud mais les fortes chaleurs ne sont pas pour lui un climat adapté. Lors des périodes estivales, il est important de lui proposer des sorties uniquement à la fraîche et d’accepter sa présence dans la maison pour qu’il y trouve un coin au frais.

Supporte le froid :
Son poil double et sa constitution solide lui permettent de supporter les intempéries et le froid sans problème. Le Dogue du Tibet préfère d’ailleurs dormir dehors qu’à l’intérieur, même l’hiver.

Tendance à grossir :
Etant donné que ce chien des montagnes n’est pas un grand sportif, il est important de veiller à ne pas le suralimenter pour éviter l’embonpoint.

Maladies fréquentes :

Toilettage et entretien

Malgré sa fourrure abondante, l’entretien du Dogue du Tibet n’est absolument pas compliqué mais doit tout de même être régulier. Des brossages hebdomadaires sont nécessaires pour maintenir la beauté et les qualités protectrices de sa robe.

Perte de poils :
Ce chien tibétain est sujet à deux mues annuelles durant lesquelles les brossages doivent être quotidiens pour éliminer un maximum de poils morts.

Prix

Le prix d'un Dogue du Tibet varie en fonction de ses origines, son âge et son sexe. Il faut compter en moyenne 1300€ pour un chien inscrit au LOF. Les lignées les plus hautes peuvent être vendues jusqu'à 1500€.

Qui dit chien géant dit gros budget, il faudra en effet compter environ 80€/mois pour subvenir aux besoins d’un chien de ce gabarit.

Espérance de vie moyenne : environ 11 ans

Remarques et conseils

Il y a peu d’exemplaires en France et il a pratiquement disparu du Tibet, notamment en raison des difficultés que comporte l’entretien d’un chien aussi grand. L’élevage de cette race est à présent principalement anglais.

A noter que comme beaucoup de chien très rustique, les femelles ne sont en chaleur qu’une fois par an, au lieu de deux fois par an pour les races les plus transformées par l’Homme.

2 commentaire(s)
J'en ai une et il faut dire que c'est vraiment un gros nounours !
Il est beau le petit!!

Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)