Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>
Logo wamiz

Cursinu

Cursinu
Cursinu
Origine :
Section :
Type primitif - Chiens de chasse

Caractéristiques physiques du Cursinu

Le Cursinu est un chien de pays rustique et robuste. Il est caractérisé par une encolure courte. Le corps a des proportions harmonieuses et il a un format moyen. La hauteur de la poitrine est à peu près égale à la moitié de la hauteur au garrot. La longueur de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse est pratiquement égale à la hauteur du garrot. La longueur du chanfrein est à peu près égale à la moitié de la longueur de la tête. La tête appartient au modèle lupoïde défini par P. MEGNIN. Le cou est court et il donne l’impression de tête rentrée dans les épaules. Il est musclé et tronconique. Le corps est musclé, sans lourdeur excessive. La ligne du dessus est rectiligne, la ligne du dessous est harmonieuse. Les flancs sont courts. Le ventre est relevé mais non levretté. La queue ou fouet est entière. Elle est longue ou de longueur moyenne. Le fouet est toujours bien fourni en poil et il est épais. Lorsque le chien est au repos, la queue peut être enroulée ou tombante. Lorsque le chien est en action, la queue s’enroule au dessus de la croupe ou du dos et parfois de la hanche. L’enroulement est total ou partiel, pouvant aller jusqu’à sa forme la plus recherchée : un anneau serré. Le Stop est peu accentué selon un angle ouvert de 150 à 160 degrés. Les yeux sont ovales, ils vont de la couleur noisette à la couleur marron foncé. Ils sont très légèrement obliques. Les oreilles sont attachées parfois au niveau de l’œil mais elles sont le plus souvent au dessus de la ligne de l'œil. Elles peuvent être tombantes ou semi-tombantes (cassées en V ou repliées en rose). Elles sont de forme triangulaires, de longueur moyenne et  elles peuvent atteindre l'angle interne de l'œil si on les tire vers l'avant. Les aplombs sont réguliers et la musculature est puissante. Les allures sont souples et régulières lorsque le chien est au pas ou trot. Son galop est court, il est saccadé et peut même être sautillant. Ses allures sont parfaitement adaptées aux terrains accidentés notamment le maquis. La peau est épaisse et adhère au corps de manière parfaite.

Poil : Le poil est bien fourni, court ou mi-long : on peut noter la présence de franges chez certains chiens.
Couleur : La couleur est le plus souvent le fauve bringé et toutes les nuances de fauve existent. Le fauve ou le sable charbonné et le noir marqué de fauve ou de sable sont également admis ainsi que la présence d'un masque. La panachure limitée est admise : les taches blanches se localisent au niveau du poitrail et des extrémités des membres.
Taille : 46 à 58 cm pour le mâle et 46 à 55 cm pour la femelle
Poids : 25 à 28 kg pour le mâle et 25 à 28 kg pour la femelle

Origines et histoire

Le chien Corse "Cursinu" est présent sur l'île (Corse) depuis le 16ème siècle. Chien de berger primitif, il accompagnait les troupeaux, gardait la bergerie et la maison du maître. A l'ordre il prenait les bêtes où courait le gibier. A l'occasion on en fait un chien guerrier.
L’effondrement du monde pastoral et l’engouement pour les races dites spécialisées ont entraînées la quasi-disparition de ce chien primitif. L’Association de Sauvegarde du Cursinu est née suite à la publication de Paul Franceschi en 1984, qui a été le thème du débat en 1988 à la foire de Véro. Plusieurs personnes s’inquiétant de cet état, soutenues par le Parc Naturel Régional de Corse et les Fédérations de Chasse de l’île entreprennent une action de sauvegarde de ce véritable patrimoine animalier de Corse en le recensant et le photographiant. Le Docteur Michelle Riera publiera en 1989 les premiers résultats de cette enquête
La thèse de Martine Rigaud, référence sur le Cursinu, complète les travaux de Paul Franceschi sur l’histoire du chien Corse et présente ceux de l’Association de Sauvegarde du Cursinu proposant une ébauche du standard du Cursinu.
A partir de 1988, des « mostre » (présentations) à l’occasion de foires rurales et animalières, ont été organisées puis une expertise zootechnique a été réalisée en 2003 à Altiani en présence de Jacques Goubie (Société Centrale Canine) et du professeur Bernard Denis. Le 12 mai 2004, l’association renommée « Club du Cursinu » a été mise en stage d’affiliation et permet l’étude du dossier du Cursinu par le comité de la Société Centrale Canine (SCC). La race est alors reconnue au niveau national, après l’élaboration avec l’aide de Raymond Triquet, du premier Standard du Cursinu.
En 2012, l’affiliation définitive à la Société Centrale Canine est obtenue, ouvrant le livre des origines de la race (LOF) et le suivi généalogique du Cursinu.
En l’espace de 15 ans, le chien Corse a suscité l’enthousiasme de la population insulaire. Il est désormais souvent cité en tant que symbole de la Corse, notamment grâce à l’Enquête Corse le film d’Alain Berberian.
Ce chien qui a failli disparaître il y a plus de 25 ans, a retrouvé ses lettres de noblesse grâce à la volonté d’une poignée de passionnés, jusqu’à devenir un marqueur identitaire, véritable patrimoine vivant insulaire.

Caractère et aptitudes

Le Cursinu, un chien polyvalent par excellence, a de tout temps développé une forte capacité d’adaptation. Jusqu’au début du siècle dernier les Corses, alors essentiellement ruraux, lui ont confié la garde des troupeaux de leur bergerie et de leurs habitats. Ils en faisaient aussi un chien de chasse. Cette polyvalence est une caractéristique du chien Corse.
Depuis toujours, le Cursinu est attaché à la vie de ses propriétaires. Une vie agropastorale qui utilise le chien pour le travail avec le troupeau, pour la chasse ou tout simplement pour le plaisir de la compagnie. La polyvalence de cette race rustique a contribué à son développement dans l’île et sa grande adaptabilité a sans doute permis sa conservation.
Plus qu’une question zootechnique, la reconnaissance du Cursinu en tant que race identitaire permet d’une manière plus générale la reconnaissance des traditions et des savoirs faire multiséculaire de la Corse.
Outre la compagnie, la chasse, la garde et le troupeau (le Cursinu ne rassemble pas il va chercher la bête égarée et une autre utilisation rencontrée est la recherche et la prise d'animaux élevés en liberté comme les porcs et les vaches), on le retrouve aujourd’hui dans la recherche au sang (recherche de gibier blessé), la recherche de truffes, le mantrailling (recherche de personnes disparues), canicross.
Ce chien de pays, rustique, actif, aimant chasser, méfiant vis à vis des inconnus est très attaché à son propriétaire et s'adapte à ses besoins devenant même un agréable chien de compagnie si celui-ci le mérite.
Demande à l’éducation plus d'attention qu'avec les autres races. C'est un chien qui a besoin d'un propriétaire de caractère pouvant lui procurer des exercices physiques. Le Cursinu est fidèle et très attaché à son propriétaire. C'est un chien très fier. C'est un chien intelligent, calme et équilibré, capable de s'adapter à de nombreuses situations.
Tranquille à la maison, il déborde d'énergie et de vivacité quand il est en action.
Le mode d'élevage extensif faisait qu'il ne guidait pas l'ensemble du troupeau, mais ramenait les animaux égarés ou récalcitrants. Il chasse au vent, d'une façon rapide souvent pour prendre le gibier ; sa poursuite est relativement courte, une à deux heures, accompagnée d'aboiements aigus et brefs. Les utilisateurs l'apprécient pour son retour spontané sur les lieux du lâcher.

Conditions de vie

Selon ce que l’on recherche chez le Cursinu, son mode de vie devra être adapté. Il aime la compagnie de son propriétaire et de la famille. Il est très bon chien de garde et peut aboyer facilement. S’il est parfaitement sociabilisé il acceptera tous les autres animaux chats, furets, chevaux, …

Santé

La race ne connaît pas de problèmes de santé particulier.

Espérance de vie moyenne : environ 11 ans

Remarques et conseils

Un Cursinu de famille doit être socialisé à ses congénères dès son plus jeune âge. Son mode d’éducation doit se faire en méthode positive. Il faut rechercher une relation harmonieuse fondée sur la confiance et le respect. Un Cursinu peut se braquer si le mode d’éducation ne lui convient pas. Il est susceptible, mais si son propriétaire a su gagner sa confiance, il fera le meilleur compagnon du monde. Une main ferme dans un gant de velours. Ce n’est pas un chien à mettre en toutes les mains. De plus, il a besoin d’exercices quotidiens pour être équilibré.

Le Cursinu est le seul chien au chien au monde à avoir le TAN (test d’aptitudes naturelles) polyvalent. Ce test a pour but le maintien de la polyvalence des Cursini. Afin d’évaluer cette aptitude naturelle et de mettre en évidence les qualités physiques et caractérielles recherchées pour un chien efficace et sûr dans ses fonctions. Ce test est construit autour de 3 épreuves qui permettent de tester d’une part la sociabilité primordiale pour leur capacité d’adaptation, d’autre part l’aptitude des chiens à la protection du troupeau et/ou à la chasse tout en recherchant leur polyvalence

Sources : Parc Naturel Régional Corse (l’Orma di u Cursinu – l’Empreinte du chien Corse), Club du Cursinu.  
Remerciements : Jean-François Andréozzi, Gilles & Isabelle Cano, Isabelle Foata, Lésia Fondacci

0 commentaire(s)

Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)