Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>

Courir avec son chien : un vétérinaire vous donne ses conseils pour pratiquer le cani-cross !

Vendredi 02 Mars 2018 |

Voici les recommandations et conseils du Dr Stéphane Tardif, notre vétérinaire, qu'il vaut mieux connaître pour que votre cani-cross se passe dans les meilleures conditions !

Quels sont les bienfaits de la course pour un chien ?

Comme pour l’humain, la course est un excellent moyen de se dépenser. Le chien est un animal endurant par excellence, fait pour trotter pendant parfois des heures tous les jours.

Cela participe donc à la satisfaction de ses besoins naturels, en plus d’être un excellent moment de partage et de complicité entre le chien et son humain. En effet, la course se fait à deux, avec une communication permanente par la voix, mais aussi par la laisse.

Cela va donc jouer sur sa santé biologique, mais aussi sur sa santé psychologique. Et l’effet est partagé puisque ce sont les mêmes avantages pour nous !

Comment prendre soin de son chien avant le cani-cross ? 

Pensez à sa sécurité en premier : tous les chiens ne sont pas faits pour courir.

Tout d’abord, pensez à vérifier s’il est en bonne santé. C’est nécessaire pour toute activité sportive, mais de plus, celle-ci est collective. Un bilan de santé annuel et des vaccins à jour sont donc la base minimale à assurer.

Certaines races de chiens ne sont pas faites pour la course : les races brachycéphales (à museau plat) ou les petites races, par exemple. Pas la peine de le forcer, si vous voyez votre chien peu actif, il n’est pas fait pour le cani-cross.

Il faut veiller également à ne pas le faire trop forcer. Entrainez le progressivement, et surtout, arrêter le si vous le voyez forcer : un chien, dans son élan, peut courir jusqu’à l’évanouissement sans s’en rendre compte. Ne lui faites pas faire d’efforts trop violents. Avec l’entrainement, il pourra vous suivre sans problème mais pour un premier exercice, ne forcez pas ! Voyez comment il récupère après l’effort, le temps qu’il met à reprendre son souffle, et adaptez-vous selon ses capacités. 

Evitez également de lui donner à manger avant la course : c’est surtout valable pour les grandes races, soumises au risque de torsion d’estomac en cas d’effort après un repas.

Attention aux fortes chaleurs : en cas de temps caniculaire, il ne faut pas courir. La Wamiz Run aura lieu au début du printemps, donc la température sera suffisamment douce, mais il ne faut pas hésiter à éviter l’exposition au soleil, et à lui donner à boire. Et surtout, interdiction de laisser l’animal seul dans un véhicule.

Quel est le matériel nécessaire pour une bonne course ?

En tout premier, il faut naturellement s’équiper d’un bon harnais. Celui-ci doit répartir la pression du lien sur une grande surface, et ne surtout pas s’appuyer sur le cou et gêner la respiration.

La laisse doit être élastique, avec amortisseur : c’est très important que le contact entre le maître et le chien ne donne pas lieu à des chocs désagréables constamment.

Enfin, une bonne ceinture permet d’attacher le lien sans qu’il s’emmêle (surtout s’il y a plusieurs chiens).

Sinon, il ne faut pas oublier de s’équiper en eau : gourde et gamelle doivent être suffisamment remplies pour la journée. Il faudra penser à proposer régulièrement à votre chien un accès à l'eau. Lors de la Wamiz Run, des gamelles d'eau seront à la disposition des toutous ! 

Pour protéger ses pattes et ses coussinets, vous pouvez utiliser certaines crèmes isolantes (type vaseline), mais la base est de bien surveiller les coussinets régulièrement, et éviter de courir sur le bitume ou les sols durs (privilégier les sentiers et les sols mous).

> Wamiz Run : le champion du monde de canicross vous donne ses astuces pour courir avec votre chien !

Que faire en cas de blessure pendant la course ?

Les petites blessures peuvent facilement arriver lors de la course. En cas de saignement, il faut trouver la plaie, et suivant son importance, emmener son chien voir un vétérinaire pour désinfecter et soigner le bobo. En premier lieu, un rinçage abondant de la plaie avec de l’eau tiède permet d’éliminer tous les débris et saletés qui transportent les microbes. Si le saignement est important, un bandage de fortune peut ensuite être posé en attendant de rejoindre la clinique la plus proche.

En cas de malaise ou de coup de chaleur, il faut toujours avoir l’eau à proximité pour réagir dans l’urgence, mais l’animal aura besoin d’être pris en charge en clinique pour être stabilisé, donc il ne faut pas attendre pour prendre la route du vétérinaire le plus proche. Attention à ne pas trop le refroidir aussi, il faut le rafraichir mais sans lui envoyer un choc thermique.

Lors de la Wamiz Run, un vétérinaire sera présent sur place, donc en cas de doute ou si votre animal rencontre un problème de santé, n’hésitez pas à aller le voir !

Dr Stéphane Tardif
Docteur vétérinaire et rédacteur pour Wamiz


Après tous ces conseils, vous êtes fin prêts pour le cani-cross de la Wamiz Run ! Dépêchez-vous, dernières places disponibles ! Clôture des inscriptions : le 10 mars.

> Je m'inscris à la Wamiz Run ! 

A lire aussi : La Wamiz Run, l’occasion rêvée de participer à votre premier cani-cross !

Crédits photo :

Wamiz

0 commentaire(s)

Réagissez ! Soyez le premier à donner votre avis !

Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook