Publicité

Faut-il reprendre un animal après le décès de son chien ou de son chat ?

deuil chien chat adoption © Shutterstock
La rédaction

mis à jour le

Il était âgé, il était malade, il a eu un accident… Il y a autant de façons de quitter cette Terre que d’individus qui la peuplent, mais il y a une seule douleur, celle de la perte d’un être cher.

Et cela vaut aussi pour nos animaux de compagnie.

Votre chien, votre chat vient de décéder et vous pensez déjà à combler ce manque : est-ce une bonne idée d’adopter un nouveau compagnon ?

Comprendre la nature du manque

Quand votre compagnon vous abandonne, le manque vient immédiatement s’ajouter à la peine. Au quotidien, il faisait partie du foyer au même titre qu’un autre membre de la famille.

La sensation douloureuse d’une maison « amputée » est courante et naturelle. Pour remplir ce vide laissé par le compagnon à 4 pattes disparu, certains propriétaires reprennent rapidement un nouveau chien ou chat.

Mais avant d’accueillir un nouvel animal de compagnie dans son foyer, il est important d’identifier la nature du manque que l’on éprouve : il ne faut pas confondre le manque de SON animal décédé avec le manque d’avoir UN animal dans son foyer. Etes-vous alors prêt à accueillir un « étranger » ?

Les risques liés à une adoption trop précoce

En adoptant rapidement un nouvel animal de compagnie, vous serez amené à le comparer avec celui que vous venez de perdre.

Cela est d’autant plus vrai que les propriétaires ont souvent tendance à choisir un animal de la même race que le précédent, parce que c’est une race qui leur plait et qu’ils ont connu des moments de bonheur avec leur animal défunt.

Certes, la comparaison est naturelle, mais elle peut devenir un réel problème si vous n’avez pas fait le deuil de votre animal défunt.

Les risques liés à une adoption trop rapide sont multiples. Le premier est de rejeter le nouvel arrivant parce qu’il n’est pas « à la hauteur » de celui qu’il remplace.

Il y a aussi le risque de contribuer au développement de troubles comportementaux chez le nouvel animal parce que l’on décharge sur lui la tristesse ou le manque d’affection et qu’il ne trouve pas sa place.

Tomber dans la déprime est aussi envisageable après une adoption trop rapide. Le sentiment d’avoir « trahi » son précédent animal prend alors le pas sur l’amour que l’on porte au nouveau.

Prendre le temps de faire son deuil

Il est important de ne jamais adopter un animal sur un coup de tête, et il ne faut pas non plus le faire sur un « coup de blues ».

Le deuil est un sentiment tout à fait naturel qui doit être « consommé ». Aussi, avant d’adopter un nouvel animal de compagnie, il est nécessaire que le travail de deuil soit achevé.

Le nouvel arrivant ne sera donc pas un « remplaçant » mais bel et bien un nouveau membre de la famille avec sa propre personnalité et ses habitudes qui viendra partager votre vie.

Alors chacun aura sa place : l’animal précédent dans la mémoire et dans le cœur, le nouveau dans le quotidien avec une place nouvelle dans le cœur.


Laurence RAIGNEAU
Dignami.com
Pompes Funèbres Animalières

Publi-communiqué

Laisser un commentaire
20 commentaires
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

j'ai eu 2 femelles cobayes avant cannelle : lulu et lola . lulu est morte la première et j'ai été triste . 1 ou 2 ans plus tard , adieu à lola ! je n'ai repris de cobaye que des années plus tard
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

j'ai aussi eu une lapine avant topsy
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

tiens , je devrais les mettre sur mon profil , meme mortes elles sont mes petites :(
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

j'ai perdu mon peluche depuis plusieur mois , et une amie ma remis un chiot , une femelle mais je la rejete; je peine a allée de l'avand ; mon peluche me manque je vais m'en separé , lui trouvé une famille , pour qu"elle soit heureuse , il me reste junior lui ces mon bergé allemand a moi il a 12 ans , ci je prend un chien sa seras a la spa et un malle un bergé allemand , mon junior et un bergé allemand ,
Dfeys
Dfeys
le 2/07/10 j'ai perdu mon labrador noire à l'age de 14 ans des suites d'une maladie, et 11 jours après ma chipie caniche papillon de 19 ans à suivie, morte d’ennui !! il me resté mes 3 chats, mais bounty été trés perturbé car il avait pris l'habitude de promener avec elle . fin septembre je me suis donc rendu à la lpa et j'ai adopté Athéna petite jack de 2 ans abandonnée lâchement, mais elle est morte 1 mois /2 après d'une embolie cérébrale, elle été dans mes bras en arrivant chez le véto , il m'ont dit qu'elle n'a pas souffert mais moi oui, je me suis donc retrouvée avec 3 urnes en peu de temps et un vide énorme, de plus bounty ne se remétté pas non plus , et fin décembre une petite jack est à nouveau arrivé à la maison sinon elle partait à la lpa, au début il est vrai que j'ai beaucoup comparé avec Athéna qui été toute petite, et puis la stérilisation se passant mal, m'a réellement rapproché de Lilou , celle ci ayant été séparée de son frère nous à fait des dépressions, et en septembre 2011 j'ai adoptée une labrador chocolat de 4 ans qui été en box depuis 1 an , elle se comporte comme un chiot car aucune éducation, mais elle progresse et évolue très bien !!! mes 3 filles dcd sont tjr dans mon cœur, j'ai mis des photos partout, leur urne et j'allume une bougie tous les soirs à coté d'elles !!! il est vrai qu'elles me manquent tous les jours, mais ayant fait 2 beau sauvetages je me sent mieux et ne suis plus seule !!!
Loverland
Loverland
J'ai fondu en larme lorsque Nelson 13ans nous à quitté d'un arrêt cardiaque et quand le vétérinaire m'a demandé de lui amener,ce que je n'ai pas fait,porter mon pèpère de 30kl sans vie cela m'était impossible. Cela fera bientôt 3ans et rien que de vous écrire ces mots j'en ai les larmes qui montent.car je pense toujours à lui,heureusement j'ai mes chats ...
J'avais adopté un petit chien sans race 6mois après,mais je l'ai donné à des amis retraité à la campagne car il ne supportait pas d'être seul. Je le revois de temps en temps et je sais qu'il est heureux !!! Donc je ne regrette pas . Par contre maintenant je n'ai plus envies d'en avoir pour l'instant après l'échec dont je n'ai pas été capable d'affronter avec le petit Cooky.
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

j'ai perdu ma Caline le 28 avril 2002- date aussi marquante que le décès de mon père!!-ma caniche avait 16 ans et malgré les douleurs et le coeur malade c'était une petite vieille joyeuse, mais un AVC l'a emporté très vite; il a quand même fallu la piquer et croyez moi , je n'oublierai jamais son dernier regard, c'est pourquoi, je ne veux plus de chiens depuis 10 ans!!
nous avons eu des rates, des gerbilles, c'est douloureux quand ils partent mais pas comparables..
je suis bête de me priver de 15 ans de bonheur alors que tout finit un jour, c'est comme ça, un trop plein de sensibilité!!!
et puis je travaille toute la journée avec des chiens donc le manque est un peu comblé...
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

J AIME MIEUX PAS Y PENSER POUR NOTRE CHAT NOUNOU IL VIE AVEC NOUS COMME UNE PERSONNE MANGE DORS S AMUSE CALIN ANXIEUX UN HETRE HUMAIN QUOI

Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

en fevrier dernier j'ai perdu mon boxe, l'amour de ma vie, il n'avait que 7 an. le monde c'est eccrouler. il etait tout pour moi. j'ai pleurer pleurer et encore pleurer, et un jour ma maman ma amener une petite jack. cette chienne ma bcp aider. et aujourd hui elle est ma petite crevette d'amour, meme si elle remplacera jamais ma grosse bidouche(c t son surnom).
un gros bisous a ma bidouche d'amour au passage, j'espere que tu t'eclate la haut
Nattygann
Nattygann
La question ne s'est pas posée car j'ai eu ma chienne quand mon Chazal avait 12 ans, ils se sont connus 5 années et à la perte de mon chien la peine était là mais beaucoup moins douloureuse.
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

La perte d'un animal est toujours douloureuse. Je sait de quoi je parle; j'en ai fait l'expérience. (Un chien et deux chats, sans oublié la perte du chien, la disparition du chat et les précédent animaux que possédais ma meilleur amie qui est d'ailleurs sur le site : lila21.) Surmonté cette douleur est très difficile, je l'accorde. Mais perdre un animal peux rendre une personne triste, jusqu'à en devenir malade (ma grand mère est devenu très malade lorsque notre chat Mitsou est mort). La perte d'un chien, par exemple, rend une maison beaucoup plus vide, un chat, rend un appartement muet, voir même sans activité... etc. Un animal ne pourra pas remplacer un autre. Chaque être est unique, un chien câlin ne pourra pas remplacer le précédent. Un animal à son caractère rien qu'à lui. Cette être chère fait partit de la famille, à été élever, soigner, aimer ! Aucun autre ne pourra le remplacer. Tout les membres de ce site, en particulier mes amis, seront d'accord de tout cela :
-la mort d'un animal est dure à accepter
-il faut malheureusement l'accepter
-cette ami restera toujours dans notre cœur

Si par exemple, votre animal souffre énormément, et que euthanasie s'impose, ne réfléchissez pas ! Il mourra heureux, sans avoir trop souffert.

Nous aimons tous nos animaux. L'euthanasie est une solution de dernier recours : ne faîte pas comme moi ! J'ai voulu que ma chatte subisse une opération risquée à la place de l'euthanasie... Je m'en veux ! Elle n'a pas souffert; elle est morte dans la douleur... J'éspère qu'elle me le pardonnera... Si vous êtes d'accord avec ce que j'ai écrit, voter !
Lareveuz
Lareveuz
Je pense que tout dépend de l'animal et de la personne, par exemple un petit rongeur, il y a des personnes qui ne vont plus vouloir reprendre un hamster (par exemple) car il se sont attaché à cette petite bête qui vit peu longtemps... d'autres ne vont pas voir les choses de cette facon. La mort d'un animal n'est jamais facile, mais il faut se dire qu'il a vécu heureux grâce à nous et que d'autres attende une vie tout aussi bien =).
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

Si ont perd un animal, le prochain ne remplacera pas le premier, mais ça sera un nouveau, avec un nouveau caractère et une nouvelle complicité à créer avec lui.
pour ma part j'ai beaucoup d'animaux, donc évidement si j'en perd un je ne pourrais pas en prendre à nouveau, mais si je n'ai plus de chats ou de chiens, j'adopterais un nouveau , pas pour remplacer mais pour pouvoir revivre de nouveaux moment avec un nouvel animal.
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

La perte d'un animal quel qu'il soit, est toujours douloureux! Comme nous les considèrons comme un membre de la famille à part entière! Effectivement il faut laisser le deuil faire son travail, chacun le fait à sa féçon, en prenant le temps qu'il leur faut! La question ne se pose même pas, chacun fait comme il veut et comme il le ressent!
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

ma soeur qui avait un Golden retriever de 5 ans avait tout fait pour elle opération de la hanche ...puis elle est décédé 2 semaines avant noël d'un empoisonnement ils n'ont pas su de quoi elle est rester 1 semaine au vétérinaire avant qu'elle parte pour essayer de la sauvée mais en vint c'étais une vrai pâte, elle a eu énormément de mal elle l'entendez monter l'escalier et s'allonger sur elle. A noël elle parler d'en reprendre un, encore une golden retriever , je lui conseillais d'attendre ou de ne pas prendre la même race mais ils ont quand même craqué elle n'a pas prit la même race et c'est un mâle mais les petits l'appelle encore des fois Cally pour l'instant elle n'a pas l'aire de le comparer mais j'ai mon autre soeur qui a reprit un chien après la perte de son mâle elle a reprit directe aussi un chienne une fifille et il n’arrête pas de la comparait elle est un peu fofolle alors que l'autre étais calme mais quand elle l'a eu il avait déjà 4 ans alors que la chienne était chiot et le petit l'aime énormément mais parle encore de son chien qui est partit, Je pense que ça dépend des personnes ....
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

Le décès d'un compagnon est très difficile, car généralement il fait parti entièrement de la famille. Dans ma famille, à chaque décès, on était tous très tristes. Cependant, avant de reprendre un autre compagnon, on laisse du temps, pour faire notre deuil. Mais il ne faut pas attendre trop longtemps non plus, car après on hésite et on ne veut d'autre compagnon. Il faut laisser environ 1 mois pour accepter l'idée de la mort de son animal. Et il ne faut jamais reprendre la même race, car sinon on fait tout le temps des points de comparaison, et ce n'est pas bon, ni pour nous, ni pour notre nouveau compagnon. Malheureusement, pour chaque vie, il y a une mort. Le plus difficile est de l'accepter mais au final, on doit tous continuer à avancer.
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

Moi quand mon chien Harley est mort j'ai été triste et après je n’arrêtais pas d'en parler à mes parents et de leur dire que je voulais un autre animal finalement 3 ns après j'ai eu Delko ma boule de poils ma petite merveille t aussi ma fierté

Si personne ne veut vous écouter quand vous voulez parler du décès de votre chien ou de chat n'hésitez pas je suis là
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

mes 3 petites me manqueront toujours . adieu ,lulu lola et niebla , je me souviens de vous
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

moi quand j avais 4 ans j avais un labrador bandit je ne peux pas vous combien il me manque
Utilisateur anonyme

Utilisateur anonyme

J'ai vécu une des deux pires journées de ma vie, lorsque j'ai du faire euthanasier ma chatte Malta, âgée de 18,5 ans, après 18 ans d'amitié indefectibe, le 8/10/2009. Les larmes me viennent encore a présent, au souvenir de cette terrible épreuve, de son dernier regard vers moi, de nos ultimes instants de complicité, si précieuse. L'intensité de la peine m'empecha d'abord de songer a une autre adoption. Je savais que personne ne remplacerait Malta... Irremplaçable Malta certes, mais la présence de cet être subtil et plus qu'attachant qu'est le chat me manquait réellement. J'ai donc cherche une petite chatta qui ne lui ressemblerait pas.J'ai fini par rencontrer Icha , très différente sur tous les plans. C'est un véritable amour qui edulcore la peine de ce deuil. Mais son rôle ne s'arrête pas la! Nous sommes a présent très complices et fusionnelles...
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter