Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Cultivez la jeunesse d'esprit de votre chat</p>
  • Wamiz Box
Race de chien :

Les 6 erreurs les plus fréquentes dans l’éducation de son chien

Jeudi 27 Octobre 2016 | Par Elisa Gorins

Il est nécessaire de mettre en place des règles éducatives pour que nos chiens apprennent à bien se comporter et s'intégrer à la vie en société. Cependant, au quotidien, cela n’est pas toujours évident. Voici les 6 erreurs les plus fréquentes dans l’éducation de nos chiens et des solutions pour les éviter !

1. Ne pas féliciter votre chien

Durant l’éducation d’un chien il est nécessaire de lui apprendre à associer l’éducation, autrement dit l'apprentissage de nouvelles indications, à quelque chose d’agréable.

Si votre chien ne considère pas le fait d’apprendre comme quelque chose d’agréable et de motivant, vous aurez beaucoup de difficultés à le faire écouter. Vous serez alors probablement obligé de vous montrer autoritaire pour qu’il vous écoute. Votre relation perdra en qualité et votre chien pourrait se sentir stressé quand vous lui demanderez de vous écouter.

Il est donc nécessaire d’apprendre à votre chien qu’écouter c’est bien pour lui. Un chien cherchera toujours à se placer dans une zone de confort. Alors, si un comportement est récompensé il aura tendance à le reproduire.

Un exemple concret : pour apprendre à votre chien à s'asseoir, vous devez répéter cette indication distinctement. Aidez vous d’une friandise ou d’un jouet que vous placerez devant sa truffe. Levez votre main au dessus de sa tête et dès que votre chien est assis, récompensez le en lui donnant son jouet ou la friandise et en le félicitant verbalement également. En faisant cela, il apprendra que le mot “assis’ signifie se mettre “assis” et que dès qu’il adopte ce comportement, il sera récompensé.

La récompense, jouet ou friandise, sera progressivement retirée mais l’indication verbale “c’est bien !” devra toujours être présente.

Ainsi, apprendre à votre chien à associer les bons comportements à une récompense vous permettra d’avoir un chien motivé à vous écouter. Vous pourrez ainsi renforcer votre relation. L’important est de vous adapter à chaque chien en fonction de leur motivation.

2. Aller trop vite

Beaucoup de maîtres ne prennent pas suffisamment le temps d’apprendre et de renforcer les indications “acquises” à leur chien et cela les mènent souvent à l'échec.

Concrètement, quand vous apprenez à votre chien une indication, vous devez lui apprendre dans un environnement calme, comme à la maison. Puis, vous devez monter progressivement le niveau de stimulations.

Pour bien comprendre, imaginez vos enfants quand il font leurs devoirs, il est préférable de leur proposer un environnement calme et non stimulant pour leur permettre de se concentrer facilement. De même, les exercices seront adaptés au niveau de l’enfant et la difficulté sera augmentée progressivement. Par exemple, pour apprendre à un enfant les divisions, vous lui apprendrez d’abord l’addition, puis la soustraction, puis la multiplication. Quand il maîtrisera tous ces niveaux, il sera alors prêt pour apprendre et comprendre la division.

Pour apprendre à votre chien à vous écouter en toutes circonstances vous devez aussi monter le niveau de stimulation et de difficulté de façon progressive, en laissant toujours votre chien en situation de réussite. S’il ne parvient pas à se concentrer lors d’une leçon, il est nécessaire de baisser le niveau de stimulations afin de renforcer positivement cet indicateur. Ensuite, on viendra compliquer l’exercice, mais uniquement lorsque les étapes précédentes sont acquises. Nous avons trois outils pour compliquer un exercice : la durée de l’exercice, la distance avec le maître et les stimulations présentes autour du chien.

Ainsi, apprendre à son chien un assis à la maison c’est bien, mais il faudra ensuite lui apprendre à s'asseoir dans tous les contextes de votre vie en travaillant par étape et positivement pour votre chien.

Cette technique, surtout si elle est mise en place chez un chiot est la plus adaptée. Mais certains chiens auront besoin d’une approche plus individuelle.

3. Ne pas utiliser le bon vocabulaire

Le vocabulaire utilisé se doit d’être clair pour votre chien. Imaginez que vous ne comprenez que quelques mots d’une langue étrangère, lorsque ces mots sont dits distinctement, vous êtes en mesure de les comprendre, en revanche, s’ils sont placés au milieu d’une longue phrase, la compréhension sera beaucoup difficile. A force, vous finirez par arrêter d'écouter et vous ne chercherez plus à comprendre. Et bien pour le chien c’est la même chose. Un mot doit être dit clairement et toujours de la même façon. Donc “assis”, ne doit pas être des fois “allez assis-toi », « je t’ai demandé de t’asseoir », « assis toi dépêches toi », etc.

> Ne lui parlez plus comme à un bébé : votre chien comprend tout ! 

Attention aussi à certaines phonétiques comme “Viens ici” qui peut faire penser à “Assis” dans l'oreille d’un chien.

Petite astuce : associez le mot à un geste claire. Cela incitera votre chien à vous regarder et donc à vous écouter plus rapidement.

4. Ne pas dépenser suffisamment votre chien

Un chien qui n’est pas assez dépensé, c’est comme une cocotte minute sous un feu. Il faut avant tout prendre en considération que le chien est un animal qui a besoin d’activité et de dépense mentale et physique. Normalement, l’activité de chasser pour se nourire lui permettait de se dépenser, alors qu'aujourd’hui pour chasser il n’a qu'à piocher dans sa gamelle de croquettes. Il doit donc trouver une activité qui lui permet de se dépenser sinon il ne sera jamais disponible pour vous écouter.

Une balade journalière, des séances de jeux, des contacts positifs avec d’autres chiens, etc. sont autant d’idées pour vous aider à répondre aux besoins de votre chien.

5. Ne pas le respecter en tant que chien

Un chien est un chien ! Et chaque chien à ses besoins spécifiques. Vous devez comprendre que votre chien à des besoins et une compréhension du monde différents des notre. Votre chien à besoin de trouver un équilibre dans votre foyer. Cet équilibre se met en place individuellement et grâce à vous. Vous devez apprendre à votre chien à gérer sa frustration, à partager, vous devez répondre à ses besoins physiques et comportementaux. Vous devez être cohérent avec lui et vous devez lui apprendre les indications souhaitées de façon positive. En proposant à votre chien un environnement adapté, un attitude cohérente, en répondant à ses besoins et en renforçant ses apprentissages vous avez toutes les clefs pour éduquer correctement votre chien en vous adaptant à sa vraie nature de chien !

6. Ne pas lui apprendre les bonnes choses

On a régulièrement tendance à apprendre de mauvaises choses à son chien, de manière tout à fait involontaire parfois. Par exemple, votre chiot vous saute dessus pour vous dire “bonjour “et vous le caressez : vous lui apprenez que sauter, c’est bien. Votre chien tire en laisse et vous avancez : vous lui apprenez que tirer lui permet d’avancer, etc. Il faut donc bien comprendre que ce qui est positif pour votre chien est ce qui lui permet d'obtenir ce qu’il souhaite : votre attention, allez quelque part, une friandise, etc.

Attention ! On se dit souvent que caresser son chien pour le féliciter est une bonne chose mais beaucoup de chiens ne considèrent pas la caresse comme quelque chose d'agréable. Pour savoir si votre chien aime être caressé, il faut savoir lire ses signaux. Alors si votre chien détourne la tête, se lèche la truffe, ou baille, etc., il est probable qu’il n’est pas apprécié ce contact.

> Les bons gestes à faire pour flatter son chien

Voici les 6 erreurs les plus fréquentes quand on éduque un chien. Elles sont souvent liées à une méconnaissance de notre chien. Pour finir, chaque maître devrait faire l’effort d’apprendre à gérer ses émotions, ses intonations et ses postures physiques afin de ne pas se laisser déborder par les événements et ainsi mieux vivre sa relation avec son chien !

>Un problème d'éducation avec votre chien ? Découvrez ici notre méthode exclusive en vidéo !

Chloé Fesch
Formatrice et éducateur canin comportementaliste
www.naturedechien.fr
Les 6 erreurs les plus fréquentes dans l’éducation de son chien

Pensez-vous faire des erreurs dans l'éducation de votre chien ?

  • Oui
  • Non
Crédits photo : Shutterstock
1 commentaire(s)
Dans votre article sur l'éducation du chien, il faut dire "assieds-toi" en français. "Assis-toi"" est une faute.
Bien à vous.
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Sélectionner une Race de chien :
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook