Publicité

refuge chien adoption

Adoption d'un chien en refuge: 5 choses à savoir

Par Éric Duchêne Rédacteur | Journaliste

mis à jour le

Vous vous demandez comment adopter un chien en refuge ? En adoptant un chien abandonné, vous sauvez deux vies, celle de votre nouveau compagnon, mais aussi celle de celui qui viendra prendre sa place au refuge.

Comment se déroule l'adoption en refuge ? Combien coûte-t-elle, les animaux des refuges sont-ils en bonne santé et équilibrés ? Voici certaines choses à savoir sur l'adoption d'un animal en refuge.

Pourquoi adopter un chien dans un refuge ?

Adopter un chien abandonné, c’est lui offrir une seconde chance d’être heureux, et dans bien des cas, c’est tout simplement lui sauver la vie. Les refuges sont hélas saturés, et tous les animaux abandonnés ne peuvent pas y trouver une place. Alors certains, ceux qui ont le moins de chance de trouver une famille, sont euthanasiés…

Bien sûr, un animal venu d’un refuge a bien souvent un passé douloureux. Certains sont traumatisés et auront besoin de temps pour avoir à nouveau confiance en l’humain. Mais pourquoi n'aurait-ils pas le droit à une seconde chance ?

Stop aux idées reçues !

Il persiste encore bien trop de préjugés au sujet des animaux des refuges, dont le seul défaut est d'avoir été abandonné ou de ne pas être né dans la douce chaleur d'un foyer. Mais rassurez-vous, non, les chiens des refuges ne sont pas tous malades, mal-éduqués, agressifs, perturbés, traumatisés...

Lorsqu’ils sont souffrants, les animaux sont placés en quarantaine pour éviter de contaminer leurs congénères. En outre, en cas de maladie déclarée dans les 8 ou 15 jours suivant l’adoption, les refuges s’engagent à le faire soigner par leurs vétérinaires.

Non, tous les chiens des refuges n'ont pas été maltraités, nombre d'entre eux ont simplement été abandonnés parce qu'ils étaient devenus encombrants, trop chers à nourrir et entretenir.

Et non, tous les chiens des refuges n'ont pas de graves problèmes de comportement les rendant imprévisibles. Et tous ne sont pas malades et infestés de puces ! Bénévoles et vétérinaires prennent soin de ses animaux qui sont tous vaccinés, stérilisés et identifiés avant d'être confiés à leurs nouvelles familles.

Les chiens des refuges ont simplement besoin d'attention et d'affection, parfois aussi d'un peu d'éducation, mais ils ne sont certainement pas des chiens méchants, malades ou dégénérés !

Avant d'adopter un chien en refuge

On ne le répétera jamais assez, adopter un animal est une vraie responsabilité qui engage pour de nombreuses années. Pensez à vous poser les bonnes questions avant d'adopter un chien

Les bénévoles ne le répéteront jamais assez : une adoption ne doit pas se faire sur un coup de tête. Ainsi, avant même de pousser la porte d’un refuge et de craquer pour un animal, soyez sûr de vous. Réfléchissez au budget que vous pourrez consacrer à votre nouveau compagnon, au temps que vous saurez lui accorder et parlez-en avec votre entourage.

En effet, toute la famille doit être d’accord pour accueillir un nouvel animal ! Les enfants de leur côté doivent être préparés à son arrivée et il n’est jamais trop tôt pour trouver une connaissance capable de garder votre chien pendant vos vacances s’il ne peut pas vous accompagner.

Choisir le bon chien en refuge

Chaque race de chien a ses spécificités et vous devez vous renseigner au préalable concernant leurs besoins afin que votre nouveau compagnon soit le plus heureux possible à vos côtés. Par exemple, si vous décidez d’adopter un chien dit «de travail» (chien de troupeau, chien de chasse, etc.) il faudra bien prendre en considération cet aspect essentiel de leur caractère et leur proposer des activités répondant à leurs instincts naturels de stimulation et de travail.

Au sein des refuges il y a encore malheureusement énormément de chiens, de toutes races et de tous horizons. Vous trouverez, à coup sûr, un chien répondant parfaitement à vos attentes et auquel vous pourrez proposer une seconde chance grâce à un rythme de vie adapté à ses besoins. 

Encore une fois, il est important de ne pas aller trop vite, prenez le temps de découvrir les animaux qui vous plaisent et discutez avec un bénévole. Avec lui, essayez de cerner le caractère du chien. Les bénévoles sont là pour vous aiguiller, vous guider vers un animal qui saura s'adapter à votre mode de vie. Avant de faire votre choix, n’hésitez pas à revenir voir l’animal. Prenez une ou deux heures afin de faire plus ample connaissance ! Si vous avez déjà un animal à la maison, demandez-leurs si vous ne pourriez pas lui faire rencontrer celui qui a fait chavirer votre cœur au refuge.

N'hésitez pas à vous renseigner sur le passé de l'animal. Car son comportement et l'éducation qu'il vous faudra lui fournir en dépendra. Venez rendre visite au chien ou au chat plusieurs fois pour faire plus ample connaissance et tester votre complicité. 

Néanmoins, un point important à souligner est qu’un chien de refuge n’est souvent pas suffisamment promené et accumule beaucoup d’anxiété due notamment aux conditions environnementales (beaucoup de passage, beaucoup de chiens, l’enfermement, les aboiements continus, etc.), il n’aura donc pas le même comportement au refuge et au sein de votre foyer lorsqu’il se sera adapté à vivre à vos côtés.

Les bénévoles de la SPA seront intransigeants sur ce point : vous devrez venir au refuge avec toute la famille. Chacun doit pouvoir donner son avis et tester sa connivence avec l’animal pour qu’une fois rentré à la maison, il n’y ait pas de déception.

@Flickr - Chris Perello

L'adoption en refuge, comment ça se passe ?

Lorsque vous vous rendrez au refuge pour adopter votre compagnon, il vous faudra venir avec plusieurs documents : votre carte d'identité, un justificatif de domicile et un justificatif de revenus.

Certains refuges pourront également vous demander de remplir un questionnaire et vous proposeront une visite de pré-adoption, l'occasion pour vous de poser toutes les questions qui vous passent par la tête !

Puis une fois la demande acceptée, vous signerez un contrat d'adoption.

Il vous sera enfin demandé de régler les frais d'adoption qui varient selon les structures. Ils couvrent les frais de vaccination, de tatouage et de stérilisation de votre nouveau compagnon, engagés par le refuge. Comptez environ 150 euros pour un chien, et 200 euros pour un chiot.

Après l'adoption d'un chien en refuge

Certaines associations viennent rendre visite à leurs anciens pensionnaires pour s'assurer que tout va pour le mieux dans leur nouvelle famille. Et celles qui ne le font pas seront bien sûr ravies d'avoir des nouvelles de leurs protégés. N'hésitez donc pas à envoyer lettres, photos et vidéos de la nouvelle vie de votre loulou. Chaque structure sera ravie de recevoir de temps à autre des nouvelles de leur ancien protégé ! 

Si vous deviez vous séparer de votre animal, ne le revendez pas à n’importe qui. Les refuges et associations préféreront toujours que l’animal revienne chez eux plutôt qu’il se perde dans la nature. Et si vous lui avez trouvé une autre famille, prévenez toujours la structure où vous aviez adopté votre animal.

N'hésitez pas à consulter notre rubrique Adoption pour découvrir tous les annonces de chiots et chiens à adopter autour de chez vous !

Plus de conseils sur...

Qu'avez-vous pensé de ce conseil ?

Merci pour votre retour !

Merci pour votre retour !

16 personnes ont trouvé ce conseil utile.

Laisser un commentaire
Connectez-vous pour commenter

2 commentaires

  • Louve687
    Louve687
    Il faut voir vite un vétérinaire
  • Utilisateur anonyme
    Utilisateur anonyme
    mes chiot meurt sans explication un a un des que l'un meurt l'autre devien faible et meurt quelques jours plus tard aidez moi il ya un qui est fort et beau mais il a commencé a être faible
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

2 commentaires sur 2

Vous voulez partager cet article ?