Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
Logo wamiz

En vacances au ski, ils voient un chien s’approcher d’eux : ils reculent en comprenant la vérité

Samedi 09 Novembre 2019 | Par Elise Petter
En vacances au ski

Le louveteau est désormais en sécurité.

C’est dans le village de Valberg qu’un petit louveteau a élu domicile ces derniers jours. Rapidement, les locaux de la station de ski et les touristes se sont habitués à la présence de cet animal errant en très mauvaise santé. Malheureusement, il était alors impossible de le capturer afin de le soigner et de le mettre en sécurité.

Un louveteau en sécurité

Ce samedi, le louveteau a enfin pu être capturé par l’ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) et les pompiers. Il n’a désormais plus rien à craindre et son importante gale pourra être soignée, ainsi que ses blessures.  

Une bonne nouvelle pour tous car le louveteau venait dans la station de ski pour trouver de quoi se nourrir.

Le louveteau sera pris en charge par un centre spécialisé.

 

A lire aussi : En voiture, il percute un sac poubelle : un passant l’ouvre et une tristesse infinie s’empare de lui

# sauvetage
Crédits photo :

Facebook @

3 commentaire(s)
Clissa, comme vous avez raison. On peut se faire du souci pour ce louveteau car il est trop jeune pour fonder une famille et il ne sera pas accepté par les meutes existantes. Privé de ses parents, il n'a pas dû recevoir toute l'éducation nécessaire. Une fois qu'il sera guéri, il faudrait qu'il soit confié à une organisation capable de l'éduquer pour qu'il soit relâché ensuite. Sinon il pourra vivre dans un sanctuaire dans des conditions proches de celles de son milieu naturel.
Girni21, je suis entièrement d'accord avec vous. Ce pauvre louveteau va être relâché dans la nature où il va se retrouver bien seul car il aura l'odeur de l'homme sur lui. D'autre part, il y a fort à parier qu'il reviendra là où il a été soigné et nourri mais que cela ne sera pas la même chose pour lui. Quant aux patous ils brillent par leur abscence lors de la garde des troupeaux. Les bergers lâchent leur brebis dans la nature en alpage et s'étonnent que le loup les égorgent. C'est sûr que si on leur dit "allez à table" ils ne vont pas s'en priver. Alors que s'il y avait plusieurs patous pour garder les troupeaux ils y regarderaient à deux fois. Mais bon il vaut mieux pour eux d'avoir des aides de l'état suite à ces "accidents" cela leur rapporte peut-être un peu plus... J'enrage.
Par la suite, le louveteau sera rendu à mère nature. Il faut espérer qu'il ne cherchera pas à nouveau le chemin d'un village au cas où il serait affamé car l'accueil pourrait ne pas être le même. J'en profite pour dire que je suis contre l'abattage des loups et que les éleveurs ont des moyens à leur disposition pour éviter les attaques, ne serait-ce que les patous. Les bergers d'Europe de l'Est s'en sont accommodés et donnent l'exemple.
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)