Le site des animaux de compagnie
  • Se connecter
  • Devenir membre
  • <p>Assurance pour chien et chat</p>

Intelligence du chat

 

Les chats sont certe des animaux intelligents si on considère qu’ils ont été suffisamment malins pour trouver une espèce (humaine) qui les nourrit, achète de grands sacs de litière et s’occupe de leur bien-être. Ils sont aussi assez intelligents pour pouvoir survivre seuls, que ce soit en ville ou bien à la campagne.

Les tests d’intelligence pour les animaux, à l’instar des tests pour les humains, ne sont pas toujours fiables. Par exemple, un cheval trouvera facile de sauter un obstacle, alors que le chat sera plus enclin à l’escalader ou à l’éviter. De même, il est plus facile pour un chat de manipuler une cordelette que pour un chien ou un cheval. En somme, il ne faut pas confondre l’adresse et l’intelligence et s’assurer que les exercices demandés pour tester l’intelligence respectent les aptitudes de l’espèce.

Capacité de mémorisation du chat

Les capacités d’apprendre un parcours obligatoire n’ont rien à voir avec les contraintes physiques dans un milieu de recherche (comme un laboratoire de psychologie animale) et les performances des chats sont bien inférieures à celles des chiens et des équidés dans ce genre de situation. Les chats sont capables de mémoriser quelle boîte contient la nourriture et quelle porte permet de sortir, mais leurs résultats sont toujours inférieurs à ceux obtenus par les chiens dans ce type d’épreuve.

Les 2 voies d’apprentissage du chat

Premièrement, la voie du conditionnement opérant. C’est assez simple : le chat fait ce qui fonctionne pour lui. Si une action a eu une conséquence agréable à ses yeux, il est très probable qu’il la reproduise dans le futur et inversement pour une conséquence désagréable. Un exemple très commun : le chat miaule à vos pieds pour obtenir un morceau de poisson que vous êtes à préparer. Si par cette action il réussit à gagner un morceau, il est très probable qu’il miaule encore la prochaine fois qu’il sentira une nourriture qui l'intéresse!

Deuxièmement, la voie du conditionnement répondant, ou classique, également appelé “de Pavlov”. C’est l’apprentissage par association. Un événement prédit systématiquement la venue d’un second et après quelques répétitions, il devient le déclencheur d’un comportement qui se produit avant même que le second événement ne survienne. Exemple : chaque fois que vous prenez le sac de croquettes, vous servez un repas à votre chat. Celui-ci va vite apprendre que le bruit du sac manipulé annonce systématiquement son repas et donc, se ruera vers son assiette dès qu’il l’entend, avant même d’être servi.

Réalisé en partenariat avec Educhateur.com

3 commentaire(s)
Vous mentionnez que les chats peuvent "survivre seuls, que ce soit en ville ou bien à la campagne". Attention DANGER : les chats ne sont plus des animaux sauvages, et ceux qui ne vivent ni chez les humains ni à la ferme MEURENT souvent de faim et de maladie. Il y en a ainsi des millions en France, en plus des millions qui vivent en ville dans des familles mais qui sont stressés par la présence sur leur "territoire" de trop de chats. C'est pourquoi il est préférable d'adopter un chat ou un chaton d'une association plutôt que d'en acheter dans le commerce ou chez un éleveur. Et surtout, c'est pourquoi il faut ABSOLUMENT STÉRILISER SON CHAT.
Recompense, oui mais pour un chat qui n'est pas gourmand ( comme la mienne), les mots doux, compliments et caresses conviennent très bien... Même si le sens d'une parole lui échappe en général, tout est dans l'intonation et la gestuelle. Ainsi le plaisir est partage...
c mon minouche qui ne c pas ca
Pour rédiger votre propre commentaire, vous devez vous connecter ou vous inscrire
Wamiz est gratuit grâce à la publicité, si vous aimez Wamiz merci de ne pas bloquer les pubs ;-)
b Partager sur Facebook