Publicité

6 solutions pour gérer une allergie au chat

brosse pour les poils de chat © Shutterstock

Environ 3 % des Français seraient allergiques aux animaux domestiques. Parmi ces affections, l'allergie au chat arrive en tête. Les symptômes qui en découlent peuvent rapidement perturber le quotidien de la personne concernée. 

La rédaction

Publié le

Cohabiter avec un chat lorsque l’on est allergique n’est pas chose aisée. Outre les solutions médicamenteuses et les traitements symptomatiques, il existe également des solutions qui peuvent vous permettre de gérer au mieux votre allergie. Découvrons-les tout de suite.

Bien que cela puisse paraître évident, il est important de garder votre maison saine et propre. En effet, l’allergène sécrété par le chat (le Fel d1) est très volatil et se disperse facilement dans l’air grâce aux poils et aux squames de peau.

Pour minimiser cet effet, il est recommandé de passer l’aspirateur quotidiennement dans le logement. Utilisez un appareil avec sac et filtre HEPA (Haute efficacité pour les Particules Aériennes) qui éliminera les allergènes des surfaces et de l’air et les emprisonnera dans le filtre. N’oubliez pas d’aspirer les textiles, plaids et coussins. 

Lavez à la vapeur les surfaces lavables de votre logement afin de détruire les allergènes.

En effet, les tapis, moquettes et tapisseries, susceptibles de retenir une grande quantité d’allergènes, sont vivement déconseillés.

Préférez des revêtements durs, lavables, comme le parquet, le carrelage ou encore les sols synthétiques (sols PVC, lino ou vinyle). Si vous ne pouvez pas faire autrement, le meilleur moyen reste l'entretien régulier. 

Pour cela, vous pouvez utiliser un purificateur d’air équipé d’un filtre HEPA.

Cet appareil aspire, filtre et propulse l’air purifié dans la maison. Le purificateur d’air permettra ainsi d’aspirer la pollution intérieure, souvent imperceptible, et de retenir les particules fines grâce à son filtre HEPA. Son niveau d’efficacité serait estimé à plus de 99,9 %.

Il permettrait donc de filtrer les poils d'animaux présents dans l’air et d’en améliorer la qualité. Cependant, cette efficacité étant encore discutée², notamment par l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'alimentation, de l’environnement et du travail). Le meilleur moyen reste de renouveler l’air de votre logement en aérant une dizaine de minutes quotidiennement. 

 

En cas d’allergie au chat confirmée, il serait préférable d’éviter les contacts réguliers avec l'animal. Si malgré tout, vous ne pouvez pas vous empêcher de câliner votre animal, n’oubliez pas de vous laver les mains et le visage consciencieusement après chaque contact avec lui.

En effet, ce ne sont pas ses poils qui sont à l’origine de vos symptômes mais la protéine allergisante (la Fel D1) qu’il sécrète à travers sa salive et qu’il dépose ensuite sur son pelage. L’hygiène reste encore une fois primordiale surtout si vous avez tendance à vous frotter le visage ou les yeux. 

Pour réduire efficacement vos manifestations allergiques, prenez grand soin de votre chat

Tout d’abord en le brossant (ou en le faisant brosser par une personne de votre entourage) à l’extérieur de la maison. 

Il est également important de le traiter et de le laver avec une lotion anti-allergique (à raison d’une fois par semaine). Vous en trouverez facilement en pharmacie, en animalerie ou encore chez votre vétérinaire. Le bain élimine en effet 84 %³ plus de squames de peau morte qu’un simple brossage. 

Si toutefois votre chat refuse le bain, alors passez un gant humide sur son poil, une à deux fois par semaine. Il existe également des lingettes spéciales qui vous permettront de débarrasser efficacement son poil des fameux allergènes. 

Faites de votre chambre un lieu préservé ! Pour cela, il est important de fermer la porte de votre “espace nuit” afin de dissuader votre chat d’y entrer et d’accéder librement au couchage. 

Même si cela peut s’avérer difficile, il est important de vous tenir à cette solution. Dans le cas contraire, si votre animal se faufile sous les draps, changez-les plus souvent et n’oubliez pas de laver votre literie à 60°C minimum.

Vous avez désormais toutes les astuces pour gérer au mieux votre allergie au chat et profiter au mieux de votre animal. N’oubliez pas cependant que la mise en place de ces conseils ne dispense pas d’une consultation chez votre médecin généraliste et qu’un traitement médical adapté reste la meilleure des solutions.  

À lire aussi : Allergies aux chats et chiens : quelles solutions ? 

Sources : 

1-https://asthme-allergies.org/jfa2012/animaux-domestiques/

2-https://www.anses.fr/fr/content/épurateurs-d’air-intérieur-une-efficacité-encore-à-démontrer

3-http://www.mplabo.eu/fr/

Publi-communiqué

Laisser un commentaire
0 commentaire
Confirmation de la suppression

Êtes-vous sûr de vouloir supprimer le commentaire ?

Connectez-vous pour commenter